Partagez
Aller en bas
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 16/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Campagne Andalouse au Maghreb

le Dim 11 Nov - 21:46
Les choses vont mal au Maghreb et c'est en tant que protecteur des berbères que Abdel Rahman intervient. Ainsi Al-Andalus a conclu un accord avec les Rustémides, l'armée andalaouse est envoyer à Tahert et elle y restera le temps de conclure un accord avec les abbassides pour régler ce conflit inutile entre musulman.

-1500 cavaliers lourds ( Nobles).
-1000 cavaliers médians (+1 de cohésion).
-1000 cavaliers légers ( soldats professionnels)
-2000 soldats lourds ( soldats professionnels)
-2000 soldats médians ( soldats professionnels)
-3000 soldats médians (+1 de cohésion).
-7 000 soldats légers ( levées)
-3 000 soldats légers (+1 de cohésion).
-10 000 archers (levées)
Baron
Baron
Messages : 10
Date d'inscription : 02/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne Andalouse au Maghreb

le Mer 14 Nov - 17:31
Nekor

Les andalous réussissent à conclure un accord avec l'emir Salihide qui commande la ville Nekor. Ce dernier passe lui aussi sous la protection de Cordoue.
avatar
Ῥωμαῖος
Ῥωμαῖος
Messages : 144
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne Andalouse au Maghreb

le Sam 17 Nov - 16:23
Simulation


Débarqué sur les côtes Africaines, l’Emir de Cordoue obtient la subjugation de l'Emir de Nekor dont le territoire, réduit à sa portion congrue, ne peut s’opposer à l’armée Andalouse débarquée sur ses terres. Mais sitôt le printemps 772 arrivé, l’Emir de Cordoue décide d’attaquer les places fortifiées, dont Tanger. Il impose à ses hommes des assauts rageurs qui finissent par emporter la place, mais il laisse le temps et l’opportunité aux peuples locaux de se fédérer pour leur « indépendance » et jouant des places fortes et de leur cavalerie légère ils harcèlent l’immense colonne Andalouse … celle-ci, malgré quelques succès comme à Taza, finit par renoncer à prendre d’assaut Walili, la capitale régionale. L’Emir, dégoûté et ses troupes épuisées et décimées, doivent se replier, abandonnant de fait leurs conquêtes et emportant un bien maigre. La défaite a un goût amer, pimenté s’il en est par la révolte de la Galice et des esclaves chrétiens à sa frontière et par les mouvements de troupes Asturiens.

Pertes de Cordoue :

500 cavaliers médians
500 fantassins lourds
2500 fantassins médians
500 fantassins légers

Total = 4 000 tués et disparus.
Contenu sponsorisé

Re: Campagne Andalouse au Maghreb

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum