Partagez
Aller en bas
avatar
Baron
Baron
Messages : 34
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Duché de Croatie - Ducatus Chroatorum

le Mer 7 Nov - 2:57
DUCHÉ DE CROATIE - DUCATUS CHROATORUM


Peuple slave d'origine ouralienne, les Croates arrivent en Croatie blanche, en actuelle Silésie, vers le IVe siècle après Jésus-Christ. Trois-cent ans plus tard, au VIIe siècle, les Croates migrent vers le sud, pour atteindre les Balkans, où ils forment en Dalmatie le duché de Croatie. Ultérieurement, une fraction de cette entité quittera la Croatie dalmate pour la Pannonie où les Croates formeront un duché pannonien de Croatie. Arrivés sur ce territoire latinisé et partiellement christianisé qu'est la Dalmatie, les Croates n'en demeurent pas un moins un peuple slave de religion païenne, dirigé par le duc Višeslav. Ce duché n'a pas de capitale fixe, oscillant entre les cités de Nin, Kils, Bijaci, Solin et Kin selon les ducs et les époques. La langue utilisée est quant à elle le vieux-croate, aux côté du latin. En effet, en raison de la position géographique de la Dalmatie, elle est au carrefour des mondes tribaux, latin et grec, les influences culturelles, religieuses et politiques d'origine mixte se font fortes. Localisée sur les rives de la mer adriatique, la côte dalmate jouit d'une position stratégique de par la présence de nombreuses cités prospères économiquement, telles que Zadar, Split, ou Raguse, qui attirent bien des convoitises.

Višeslav, duc de Croatie


Effectifs militaires :
-500 soldats lourds (nobles)
-1000 soldats médians (suite de nobles)
-2000 archers (levées paysannes)
avatar
Baron
Baron
Messages : 34
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Duché de Croatie - Ducatus Chroatorum

le Sam 10 Nov - 23:33
DUCHÉ DE CROATIE - DUCATUS CHROATORUM


- - - - - - Une ambassade à Constantinople - - - - - -

Au cours d'un dîner frais de printemps à la forteresse de Klis, le duc Višeslav fut soudain pris de violents maux de ventre et s'écroula au sol dans un étranglement de douleur. Ramené dans sa chambre, une forte fièvre fut constatée, et le jeune duc fut allongé dans son lit, dégoulinant de sueur. Tout le monde crut qu'il vivait ses derniers jours. Durant six jours et six nuits, ce fut un véritable supplice pour lui, ses gémissements de douleur étaient audibles depuis n'importe quel endroit de la forteresse. Un médecin fut alors dépêché de Spalatum (Split). Se présenta dans la chambre du souverain un petit homme robuste à la barbe grisonnante, répondant au nom de Pavlos. Déclarant être moine de rite grec, il s'assis à côté du souverain, et l'examina dans un silence le plus total. D'un air grave, il présenta l'état du duc comme désespéré. « N'y a t'il donc vraiment plus rien à faire, Pavlos ? » s'exclama Janko, important župan du nord de la Dalmatie. Le moine grec lui répondit que dans l'état dans lequel Višeslav  se trouvait, il pouvait tenter de faire appel à son Dieu. Višeslav lui fit alors la promesse que s'il survivait, il se convertirait à sa religion, et fit promettre aux important chefs de clan la même chose. Pavlos s'agenouilla au pied du lit du souverain, joint ses mains entre elles, et pria durant toute la nuit avec une ferveur et une passion rare. Le lendemain, Višeslav était guéri, et participa à une partie de chasse l'après-midi même. Il tenu à respecter les engagements qu'il avait pris auprès de Pavlos, et décida alors d'envoyer une ambassade à Constantinople.
Dans une longue lettre, il fit part à l'Empereur du miracle dont il avait fait l'objet, ainsi que de sa volonté de se convertir au christianisme. La délégation croate est composée d'importants chefs de clan, d'interprètes, ainsi que de vingt-cinq eunuques de premier choix, faisant office de présent au Basileus. Importante sur le plan religieux, cette ambassade a également une dimension politique, en effet, elle a pour mission d'établir les futurs relations entre la Croatie dalmate et l'Empire romain. En effet Višeslav conçoit le futur de la Croatie dalmate au sein de l'Europe chrétienne orientale, aux confins de l'Occident latin et des hordes tribales et nomades. Le duc est convaincu que cette position particulière et stratégique permettra à la Croatie d'agir comme un relais vis-à-vis du monde chrétien oriental, en le protégeant de nouvelles incursions barbares. En ce contexte si troublé où les Magyars entament une migration à travers l'Europe et à nos frontières, et où les Alains cherchent une nouvelle terre sur laquelle s'établir, Višeslav veut que la Croatie s'élève en défenseur du monde romain et de la religion chrétienne. Višeslav fait également part au Basileus de sa volonté de trouver une épouse pure et chrétienne qui permettra aux deux souverains de raffermir leurs relations. Dans sa lettre, le duc rappelle au Basileus les très anciens liens entre leurs deux peuples. En effet, cent cinquante années plus tôt, son ancêtre, Porga, s'était converti au christianisme et s'était vu octroyé le titre d'Archonte par l'Empereur Heraclius, en échange de sa participation dans la guerre contre les Avars. C'est également à l'occasion de cet épisode que les Croates eurent l'autorisation de s'établir en Dalmatie.
avatar
Baron
Baron
Messages : 34
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Duché de Croatie - Ducatus Chroatorum

Aujourd'hui à 1:03
DUCHÉ DE CROATIE - DUCATUS CHROATORUM


- - - - - - Économie - - - - - -

Depuis sa conversion au christianisme et sa sédentarisation, les Dalmates, et particulièrement le duc Viseslav, a reconnu la nécessite d'exploiter à son plus haut-point le potentiel économique de sa terre, à travers les ressources qu'elle abrite et les hommes qui la peuple. Dans le même temps, la délégation, par l'Empire des Romains, de son devoir de protection des cités dalmates semble donner à Viseslav de nouveaux débouchés et de nouvelles perspectives économiques. C'est ainsi que Viseslav à convoquer les représentants des 8 cités dalmates concernées, à savoir Jadera (Zara, Zadar), Spalatum (Spalato, Split), Crespa (Cherso, Cres), Arba (Arbe, Rab), Tragarum (Trau, Trogir), Vecla (Veglia, Krk), Ragusium (Ragusa, Dubrovnik), et Cattarum (Cattaro, Kotor) à la forteresse de Klis. Dans un long discours, nommée "Déclaration de Klis", le duc a réaffirmé, sur la Bible, ses engagements vis-à-vis des cités et vis-à-vis des Chrétiens qu'il s'efforcera de protéger, avec le concours de Dieu, pendant son règne. Viseslav a décidé qu'un représentant de chaque cité sera présent à la cour de Klis pour y défendre les intérêts de sa cité, cet ensemble prenant le nom de "Conseil des Cités", n'ayant qu'un rôle consultatif et de conseil auprès du duc, siégeant aux côtés du "Conseil des Nobles", composé des 11 zupans, dirigeant chacun des 11 zupanija (comtés) qui forment l'Etat dalmate.

Dans le même temps, Viseslav, ayant bénéficié de l'héritage d'un riche et lointain parent, composé entre autre de terres cultivables, a décidé de mettre en valeur ses acquis. Ainsi, le duc veillera personnellement à ce que ses terres soient correctement cultivées et entretenues par ses hommes (serfs), et que ses biens immeubles, tels que ses moulins, soient utilisés de manière efficace et optimale. Des agents du pouvoir ducal seront régulièrement envoyés en ses terres pour rendre compte de la bonne exécution de ses ordres (ce contremaître sera renouvelé tous les 9 mois). Un marché sera construit à Trebinje, dans le sud de la Dalmatie, à la frontière avec le monde romain. Les marchands, qu'ils soient dalmates ou romains, y bénéficieront d'un régime fiscal avantageux. La position stratégique de la Dalmatie sur la mer adriatique, aux confins des mondes oriental, occidental, et païen amène Viseslav à imaginer la Dalmatie comme un carrefour économique au sein de l'Europe, tant par la terre, que par la mer, ainsi les riches et puissantes cités-dalmates ne sont pas laissées pour compte, le duc a notamment décrété l'abolition des droits de douane entre son duché et les cités dalmates, ainsi, la Dalmatie ducale s'enrichira par l'exploitation de son potentiel économique, et les cités longeant sa côte prospéreront grâce au commerce et à la vente des produits issus de l'arrière pays. Ces actions réciproques enrichissant mutuellement ces deux ensembles resserreront leur liens et raffermiront leur interdépendance de par l'augmentation des échanges économiques, qui, induiront également des échanges culturels, religieux, juridico-politiques etc. Il sera fait appel à des hommes éduqués provenant de ses cités, pour servir d'intendants, sous le régime du fonctionnariat ducal, dans les points de commerces et marchés importants du pays. De même, afin de faciliter ses nouveaux échanges, le duc a ordonné la construction et/ou la remise en états de route menant aux cités dalmates, comme à Trebinje ou dans les autres points de commerce conséquents de Dalmatie. Des relais hippiques (faisant également office de relais de poste), destinés à assurer l'efficacité des chevaux, seront également construits. Ces réformes et améliorations seront à la fois financées sur les deniers personnels sur duc, comme par l'impôt.

Le duc souhaite aussi mettre en place des bureaux coordinant les différentes cités dalmates, qui siègeront à la forteresse de Klis. Leur travail consistera à mettre en commun les forces des différentes cités afin de lutter contre leurs problèmes communs, afin d'apporter des réponses rapides et efficaces aux difficultés rencontrer par ses cités, comme la piraterie, les droits de douane, la concurrence économique etc. Pour ce faire, les relais de poste inaugurés constitueront une pièce maîtresse dans le développement et l’exécution plus rapide des communications à travers la Dalmatie, sur le littoral comme sur son arrière-pays.


- - - - - - Divers - - - - - -

En accord avec sa nouvelle foi chrétienne, le duc a décidé d'abandonner son prénom barbare et païen de Viseslav, pour désormais se nommer Alexios. Honorant ses engagements, il se rendra prochainement rencontrer l'Empereur des Romains pour notamment recevoir le sacrement du baptême auquel le Basileus s'est porté volontaire pour être son parrain. Des questions politiques et économiques pourraient également être abordées au cours de cette rencontre ...

Contenu sponsorisé

Re: Duché de Croatie - Ducatus Chroatorum

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum