Partagez
Aller en bas
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 167
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Guerre d'Italie

le Dim 4 Nov - 14:47
GUERRE D'ITALIE


Armoiries laurentines, basées sur sa bannière

Autres noms : Révolte laurentine, fronde lombarde, révolte italienne
Casus belli : Règne désastreux de Adalgis, révolte populaire, ségrégation implicitement présente malgré l'abolition officielle par Liutprand
Camp des insurgés : Comté des Abruzzes, Duché de Bénévent, Duché de Gênes, Marches du Frioul, Papauté (soutien moral uniquement)
Camp loyaliste : Royaume de Lombardie et vassaux, Royaumes francs, Empire Romain
Contexte : Le règne désastreux et la crédibilité anéantie d'Adalgis ont suscité un grand mécontentement dans toute la péninsule italienne. Laurent, alors chancelier du roi, prend la tête de la vague contestataire de plus en plus présente dans les milieux urbains et religieux, mais aussi dans une moindre mesure dans l'administration, les Latins y étant fortement présents. Suscitant l'animosité des Lombards mécontents, mais aussi des autres peuples d'Italie las du joug de l'oligarchie germaine, des foyers de révoltes éclatent dans toute l'Italie et Laurent, établi à Castrum Laurentium qu'il a fondée, est soutenu par l'ensemble des insurgés afin de se ceindre de la Couronne de Fer. Bien que la guerre semble perdue d'avance, un retournement de situation peut vite avoir lieu...
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 167
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: Guerre d'Italie

le Dim 4 Nov - 15:27
SEDITIO ITALIÆ



Armoiries laurentines, basées sur sa bannière


Laurentius Aquila Latinus, Rex Legitimus totius Italiæ

La guerre d'Italie

Aussitôt avait-il regagné Bénévent que la guerre est déclarée. Laurent, que ses sujets surnomment désormais l'Aigle Latin, mène la fronde et est déjà acclamé par les insurgés comme le Roi légitime de toute l'Italie, en référence au titre usité par le roi des Lombards, Rex totius Italiæ. Laurent se prépare avant tout à aller négocier avec les Romains et leur commandant en Italie, aussi prend-t-il immédiatement la route après avoir écrit une lettre importante à l'intention du Basileus Constantin. Pour lui, une guerre contre les Romains ne serait que « fratricide » et ne présagerait rien de bon pour la paix de l'Italie. Pour l'instant, nos forces armées restent sur la défensive tout en soutenant les insurgés, en attendant la réponse de l'Empire romain à la sollicitation du Latin.

La rencontre de deux héritiers de Rome

À l'intention du glorieux Imperator Constantinus Isauros, que la Grâce de Dieu soit avec vous !

C'est avec respect et humilité, et non par peur, que je vous adresse ce message. Vous êtes les héritiers de l'Empire Romain que mes ancêtres latins ont bâti, cela est incontestable et indéniable. Vous maintenez la gloire millénaire de Rome et continuez à la faire briller par delà les siècles sous la bienveillance de notre Seigneur, puisse-t-il continuer à vous soutenir infiniment dans cette noble mission.
Vous savez autant que moi de quelle perfidie, de quel déshonneur, et de quelle barbarie sont faits les nobles Langobards qui sont demeurés loyaux à l'ivrogne assassin que l'on appelle Adalgis. Ayant été témoin des funèbres noces de Pavie, je puis vous garantir la bassesse dont a fait preuve Adalgis, empoisonnant la mère de Carolus et tuant Carlomannus de sa main. Certes avait-il ses raisons, mais les actes furent perfides et immoraux, et le voilà donc en guerre contre ceux qui sont indignés. Les Francs sont occupés dans leurs regrettables tensions intestines, Dieu les garde, et l'heure est plus que jamais pour l'Italie de recouvrer une paix et une harmonie qu'elle a perdu il y a de cela plusieurs siècles.
Ô grand Basileus, je ne suis qu'un téméraire insurgé empli de songes qui, j'en suis certain, convergeraient avec les vôtres. Ainsi ose-je vous demander une rencontre, afin de construire les fondations d'une entente entre Romains d'Orient et descendants des Romains d'Occident. Une guerre entre nous ne serait rien d'autre qu'un terrible fratricide menaçant la paix.
Je suis prêt à vous prêter serment en tant qu'allié dévoué et à signer tous les traités nécessaires pour cela tout en vous cédant cette Magna Graecia qui vous revient de droit. Une fois ceint de la Couronne de fer, que le Seigneur m'en soit témoin, j’honorerai à mon tour cette alliance lorsque vous en aurez besoin, je vous en donne ma parole. Entre l'Occident franc et l'Orient romain se trouvent les Latins, qui, j'en suis certain, doivent reprendre le contrôle de ce qui fut autrefois le cœur de la Romanité, mais aujourd'hui, c'est avant tout leur terre d'origine, celle qui ne peut plus supporter la souillure de ces irrespectueux barbares méprisant l'héritage romain qui coule dans nos veines.

Que Dieu garde l'Empire Romain,
Laurentius Aquila Latinus, Rex Legitimus totius Italiæ

(Note HRP : Laurent parlant le Latin, les noms sont traduits dans son langage maternel)

avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Guerre d'Italie

le Mar 6 Nov - 20:53
Guerres Laurentines, Ete 770
Bataille de Florence, le Duc de Spolète mène la charge finale brisant les lignes Laurentines


La guerre est déclarée, la lutte fratricide débute en Lombardie en ce mois de mai de l'an de grâce 770, l'armée des Laurentins du Bénévent fait marche sur Spolète alors que les armées d'Adalgis vont prendre Gènes où les Laurentins sont retranchés.
Voyant les forces ennemies en large supériorité, le duc de Spolète fait reculer ses forces vers le nord alors qu'Adalgis abandonne le siège de Gênes pour défendre la capitale assiégée par le Duc de Frioul qui a récemment rejoint la cause Laurentine.
Ce dernier lève le siège de Pavie et se dirige vers le sud espérant rejoindre l'armée du Bénévent qui assiège Spolète, mais se fait intercepter près de Florence par le Duc qui est décidé à en découdre.

La bataille tourne rapidement au massacre pour les Laurentins, dépourvus de cavalerie mal préparés et en infériorité se font taillés et les survivants parviennent de justesse à rallier l'armée du Bénévent à Spolète. Seuls 1500 Soldats médians et 500 archers ont survécu dans l'armée du Frioul, le reste est décimé: plus de deux milles morts y perdent la vie.
L'armée de Spolète se dirigera vers le Frioul et pacifiera la région.

S'ensuit une guerre de siège, les Lombards tentent de prendre Gênes et les Laurentins tentent de prendre Spolète: la prise de la ville leur ouvrirait la voie vers Florence puis Pavie.
Après un mois de siège c'est toujours le calme plat, les Laurentins échouent à prendre Spolète et essuient des pertes d'attrition à cause d'escarmouches au pied des murailles tandis qu'à Gênes la ville tient toujours, la ville est mise sous blocus et les Lombards subissent des pertes pendant le siège.
Début Juillet, l'armée de Pavie des lombards laisse un détachement à Genes pour maintenir le siège et envoie le gros de ses forces vers le sud, faire jonction avec l'armée du Duc de Spolète qui revient du Frioul et lever le siège de Spolète.

Les Laurentins doivent lever le siège et s'enfoncer dans leurs terres: Les lombards harcèlent leurs arrières et tuent 1 000 archers. Laurent décide de fortifier la place d'Ortona en levant une milice et disposant une partie de son armée en défense
Le Siège tourne au massacre et pendant un mois les assauts échouent, les pertes grimpent en flèche dans l'armée de Pavie qui n'arrive pas à prendre la ville et s'enlise dans le siège:
3000 morts au début septembre et la ville tient toujours.
Pendant ce temps à Gênes une épidémie se propage, décimant les défenseurs mais la ville tient bon.

Le 1er septembre la guerre est loin d'être jouée: les armées s'opposent toujours et à Ortona, un officier Byzantin est rentré dans la ville par la voie Maritime dans des navires vénitiens chargés de vivres: L'Empire Romain ravitaille la place, désormais c'est clair les Laurentins ont le soutien des Romains.

En même temps on apprend que l'Empire lance une expédition: une grande flotte se dirige vers Syracuse, l'Empereur a pris sa décision et les Italiens vont recevoir un soutien décisif.

Effectifs

Lombards:

Armée de Pavie (Assiège Ortona)
-1500 cavaliers légers
-2000 soldats lourds
-500 soldats médians
-1500 archers
-1000 légers

Armée de Genes ( assiège Genes):
-500 soldats médians
-1000 soldats légers
-1000 archers
- 500 cavaliers légers

Laurentins

Armée du Bénévent
-1000 cav légers
-500 soldats lourds
-2000 médians
-2000 archers
-500 légers

Armée d'Ortona
1000 légers de milice provinciale
500 médians
1500 archers
500 légers
500 soldats lourds

Armée de Genes
-1500 soldats médians
-1000 soldats légers
-1000 archers
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Guerre d'Italie

le Jeu 8 Nov - 4:36
Guerres laurentines: mois de Septembre et fin d'année 770


Le Siège de Gênes

Le Siège de Gênes fut le plus long de la guerre et dura trois mois avant que les défenseurs ne se rendent, la grande ville sous blocus manquant de vivres.
Les Laurentins sont arrêtés et emprisonnés ou exécutés alors que l'armée pacifie la région et pille la fortune du duc avant de repartir pour Pavie où le reste de l'armée doit s'y réunir.
Avec la chute de Gênes les Laurentins perdent leur dernier soutien dans le nord, cette défaite renforce la conviction des vassaux loyaux à Adalgis: ils ont fait le bon choix, l'usurpateur Laurent ne peut qu'amener leurs terres vers la ruine. Ainsi le Duc d'Ivrée qui avait limité son soutien jusque maintenant entre dans la danse et apporte son soutien à Adalgis pour soutenir sa cause contre l'usurpateur Laurent.

La fin du Siège d'Ortona et l'Hivernation

Face à l'échec flagrant de la prise d'Ortona, l'armée d'Adalgis se replie vers Pavie pour Hiverner au début du mois de septembre. La campagne de l'année 770 est finie et les Laurentins sous les conseils des romains décident de ne pas poursuivre l'armée d'Adalgis et d'hiverner eux aussi.

Les deux rois, Adalgis et Laurent, débutent tout deux le renforcement de leurs armées: les nobles sont appelées à fournir plus d'hommes et des milices paysannes sont levées:
En Lombardie le Duc d'Ivréé et la noblesse du coeur du pays (Florence,Bologne...) relativement épargné par les combats décident de lever plus d'hommes et surtout d'envoyer leurs guerriers lombards montés servir la cause du roi. La noblesse se mobilise pour la défense de leur privilèges, la consigne est claire: les Latins ne prendront rien.

Chez les Laurentins, Laurent parvient à lever une milice paysanne qu'il entraîne en réunissant tant bien que mal des fonds, mais la guerre dure et le Bénévent n'a pas les finances pour financer cette si grande armée sur le long terme: on espère une victoire rapide pour mettre fin à la guerre, que restera t il à défendre si les caisses sont vides et les terres ravagées ? La Lombardie a des ennemis et alors que chez les Francs la guerre se finit par la victoire de Charles, on craint que son ambition dévorante ne vienne son porter sur le Lombardie et si ce n'est pas lui alors les Mahométans ou Iconoclastes romains auront bien vite raison de la Lombardie.

En Effet l'Empereur Romain d'Orient a chargé l'un de ses généraux d'apporter son soutien à Laurent avec une expédition très bien fournie néanmoins cela laisse sceptique une bonne partie des lombards et des latins du règne de Laurent: les Iconoclastes ne sont pas connus pour leur tendresse et beaucoup craignent des saccages lors de la guerre.
L'expédition romaine parvient à Syracuse en Octobre, elle participera certainement à la campagne de 771.

Ainsi les faits sont là, Laurent commence à avoir du mal à payer ses miliciens et leur ravitaillement ainsi que leur équipement: la guerre ça coûte cher et les lombards du Bénévent ne sont pas si riche, les presser fiscalement pourrait réussir à compenser les pertes fiscales mais cela pourrait aussi réussir à les fâcher.
Peut être que Constantinople pourrait réussir à lever les fonds nécessaires à la poursuite de la campagne ? Quoiqu'il en soit espérer un soutien financier de Rome semble peu avisé: Laurent s'est clairement posé en ennemi du pape en faisant appel aux Iconoclastes.

En Lombardie la guerre affecte également l'économie...

Dévastation en Lombardie

La plupart des régions de Lombardie sont dévastées par la guerre, le passage incessant des armées, leurs pillages, le brigandage et les maladies.
Ainsi dans le Frioul il ne reste rien, l'armée du Duc de Spolète en remontant et en prenant le contrôle du duché a spolié tout le grain du duché pour l'envoyer vers la capitale et les places fortes et les champs ont été brûlés  pour punir les paysans pro Laurentins, les soldats se sont livrés à des excès alors que des déserteurs de la bataille de Florence ont fui vers cette région de non droit pour y piller et terroriser la population.
Comme si cela ne suffisait pas, la peste se propage dans le duché et notamment dans les grandes villes qui sont frappées par la malédiction de Dieu qui viendrait punir les pécheurs selon les plus zélés. La démographie chute en flèche dans le duché qui est abandonné par sa population, ceux qui restent sont presque tous fauchés par la maladie et la famine.

A gênes le blocus de trois mois ainsi que le siège ont ruiné le commerce: les marchands fuient la place maintenant que les armées sont reparties et la population quitte la ville de peur d'être à nouveau impliquée dans la guerre. Pendant l'hiver 770-771 ce sont près de 40% de la population qui quittent la ville.
La campagne a été ravagée par les armées du roi qui ont pillé les vivres pour se nourrir à moindre frais et les récoltes sont par conséquents mauvaises, il faudra du temps à la région pour se remettre alors que la famine prend racine et se propage dans toute la région.

Dans les Abruzzes les allers retours des armées et le siège d'Ortona ont entrainé des dévastations: les armées Laurentines sous payées sont obligées de "Réquisitionner" aux paysans latins pour le bien de la cause du bon roi Laurent tandis que l'armée d'Adalgis a bien pris soin de piller le grain et de mettre le feu aux récoltes du nord du duché en partant d'Ortona.
La disette commence à s'installer et le peuple commence à en avoir assez de cette guerre, certains commencent à surnommer Laurent:"Le roi des morts de faim", un surnom ironique puisque beaucoup de latins se détachent de cette lutte censée leur apporter des privilèges mais ne leur offrant que pauvreté et misère.

A Spolète le duché est relativement épargné malgré les allers retours des armées: les Laurentins n'ont pas osé piller les terres agricoles des latins ou réquisitionner aux paysans de peur de mobiliser le peuple derrière Adalgis et ainsi la majorité du duché de Spolète est peu dévastée. De plus l'armée Lombarde lors de ses traversées s'est bien assurer de traiter avec attention les terres du duc de Spolète: l'un des derniers soutien du roi Adalgis.

Dans la région de Florence les territoires ont été totalement épargné: hormis la bataille rien ne s'y est produit et les déserteurs ont préféré partir brigander dans le Frioul en bandes: Florence et ses région sont fermement défendus par le pouvoir royal.

Le Bénévent lui reste épargné par ces dévastations.
En vert se trouvent les territoires épargnés, en jaune les territoires moyennement impacté, en orange les fortement impacté et en rouge les territoires dévastés par la guerre.

Le passage dans une raison jaune, orange ou rouge entrainera des jets d'attrition de différentes intensités.

Armées des belligérants

Armée de Pavie:

Commandants:
Duc de Spolète, Duc d'Ivrée, Adalgis

Effectifs:
-3500 cavaliers légers
-2000 soldats lourds
-1500 soldats médians
-3000 archers
-1500 légers
-15 navires
Armée Laurentine:

Commandant:

Laurent, Paul Diacre.

Effectifs:
-1500 cavaliers légers
-1000 soldats lourds
-4000 médians
-4000 archers
-1500 légers
-15 navires
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Guerre d'Italie

le Ven 9 Nov - 22:32
Guerres Laurentines, Volume III, Année 771
Melissène est désarçonné par Adalgis

Réaction papale à l'expédition romaine

Le Pape se sent floué, trahi, Laurent son protégé a vendu sa foi aux Iconoclastes et a fait un contrat avec eux aulieu de les combattre, il a accepté de leur céder des terres du royaume de Lombardie contre leur soutien. Le traître Adalgis, bien peu pieux, avait déjà fait une offre semblable ainsi le pape n'avait que peu d'estime pour le personnage, mais sa majesté pontificale fut d'autant plus choquée des actes de Laurent qu'elle avait placé sa confiance en lui. Ainsi Laurent avait préféré son ambition et la couronne plutôt de que déposer les armes et demander le pardon d'Adalgis pour éloigner les Iconoclastes de la péninsule.

Ainsi il est trop tard, le loup est dans la Bergerie: une armée Iconoclaste arrive en Italie et les Iconodules ne peuvent que prier pour qu'ils soients cléments.

Siège de Spolète

La guerre reprend début Mars 771: renforcés par 8000 romains ( le reste de l'expédition étant rentré à Constantinople face à la menace des Alains), les laurentins prennent la direction du nord bien décidés à en finir avec Adalgis. Leur seul obstacle pour déferler sur le nord de l'Italie est la place forte de Spolète, qui les bloqua d'hors et déjà l'année précédente, mais cette fois les Laurentins disposent des compétences en Poliorcétiques des romains, la place tombe après un assaut qui coûtera la vie à près de 1500 soldats Laurentins.
Spolète est prise, la voie est ouverte vers Florence puis Ravenne, mais les pertes sont lourdes côté Lombard et Laurentin et la région a une fois de plus était ravagée par les affrontements.

Durant le sac de la ville, les Iconoclastes romains profaneront les idoles au nom de leur foi iconoclaste, un acte qui ne manquera pas de choquer le clergé de Lombardie.

Bataille de Florence

Voyant l'armée Laurentine arriver sur Florence, Adalgis tente une ultime manoeuvre pour défaire Laurent: ce dernier est un piètre général et Adalgis l'a déjà vaincu sur le champ de bataille, mais cette fois Laurent a le soutien des romains. Mélissène est un grand général et ainsi c'est lui qui prend le commandement des troupes pour la bataille et les mènera sur le champ de bataille Laurent risquant peu sa vie.

La supériorité de la cavalerie Lombarde auparavant évidente est compensée par la cavalerie médiane romaine menée par Mélissène, la bataille a lieu devant Florence c'est la seconde et ainsi Adalgis espère réitérer son exploit de l'année dernière. La bataille a lieu le 18 Mai et commence avec l'assaut des troupes Lombardes sur les positions Laurentines, Mélissène a choisi  d'adopter une tactique défensive espérant déborder Adalgis sur ses ailes et encercler son armée pour la pousser à la reddition.

Le choc d'infanterie est violent et les pertes sont nombreuses, la cavalerie s'entrechoque et les romains prennent le dessus mais Mélissène est désarçonné par Adalgis, le moral flanche alors que l'étendard du général romain est à terre, est il mort ? a t il été capturé ? la rumeur de sa mort se répand dans les rangs et la panique est semée.

La cavalerie romaine parvient néanmoins à protéger son général au prix du sacrifice de nombreux soldats: Mélissène est remis sur son cheval et l'étendard à nouveau hissé: la confiance revient dans les rangs et les soldats romains continuent à pousser et refluent les Lombards avec le soutien des Laurentins.

Après trois heures de bataille la cavalerie Romaine parvient à tuer Adalgis en lui crevant le coeur de leur lance et à encercler la formation lombarde: c'est la débâcle et le duc de Spolète donne sa reddition à Melissène puis ploie le genou face à Laurent.

La bataille est une boucherie chez les lombards et les romains accusent eux aussi des pertes, les Laurentins ne sont pas en reste, mais l'armée lombarde est détruite et ses chefs capturés: la Lombardie n'a plus de roi et de facto Laurent a gagné la guerre civile. Les anciens chefs Lombards ploient le genou alors qu'il rentre dans Pavie victorieux le 2 juin: il est roi d'Italie.

Laurent honore sa progresse envers l'Empereur Romain en lui cédant les terres prévues lors du partage, la charte fut ratifiée peu après son couronnement à Ravenne.

Pertes:
Lombards: 4500 morts.
Laurentins: 2500 morts
Romains 400 morts ( une unité de cavalerie médiane et une d'infanterie médiane endommagée).

Nouvelle armée du royaume de Lombardie:

-1000 cavaliers légers
-1500 soldats lourds
-2000 Soldats médians
-2500 archers.
(Du rp sera nécessaire pour reconstruire tout cela: quelle gestion des terres ? réformes ? comment gérer les famines des territoires dévastés?)
Contenu sponsorisé

Re: Guerre d'Italie

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum