Partagez
Aller en bas
avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Campagne abbasside au Maghreb

le Sam 3 Nov - 13:09
Al Khilâfa Al Abbâssiya




Campagne du Maghreb


La révolution abbasside qui ébranla l'Empire omeyyade, permis aux tribus berbères du Maghreb de se révoltés et de s’imprégner de certaines lectures schismatiques de la religion. La région bien que sous autorité abbasside officiellement échappa de plus en plus au pouvoir de Bagdad. Mais la situation interne en Orient s'étant calmée, le Calife Al Mansour peut maintenant retourner une bonne partie de ses forces contre ces hérétiques sans âmes. Toutes les troupes de l'Islam se rassemblent et font route vers Kairouan, des tribus ont été ralliés, les lames ont étés aiguisés et les étendards sont déployés.  

Umar ibn Hafs al-Muhallabi, héros du siège de Wassit, est l'homme qu'il faut pour mater les rebelles,  poliorcéte et adepte du mouvement, il a toutes les compétences pour mener campagne en Afrique. Gouverneur militaire d'Ifrikiya et chef de file de la famille des Muhallabides, le Calife lui a promis le titre héréditaire d'Emir de l'Ifrikiya en cas de victoire totale. Tout comme le chef des Lamtuna, le Calife promet titres et richesses pour s'assurer la loyauté mais aussi la motivation et l'assiduité à la tâche.

Composition de l'Armée califale de Kairouan:

-2000 cavaliers légers
-1000 cavaliers lourds
-4000 soldats médians
-2000 soldats légers
-1000 archers

+ contingent  des tribus arabes:

-2000 cavaliers légers
-3000 soldats médians
-4000 soldats légers
-4000 archers

+ contingent des Lamtuna

-2000 cavaliers légers
-3000 médians
-2000 soldats légers
-3000 archers

C'est donc un totale de 33 000 hommes qui entreront en campagne ce printemps, le temps que les armées se rassemblent, que les vivres soient stockés dans les places fortes d'Ifrikiya et d'Egypte. Pour soutenir l'opération, la marine de l'Islam participera à l'acheminement des troupes, du matériel et du ravitaillement vers Kairouan.


Umar Ibn Hafs, organisant le camp de l'armée à Kairouan
avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne abbasside au Maghreb

le Dim 4 Nov - 14:09
Al Khilâfa Al Abbâssiya





Siège de Sijilmassa



Ibrahim Ibn Yahya est arrivé presque sans encombres devant Sijilmassa, là, s’étalèrent devant lui et ses hommes la plus grande cité caravanière du Maghreb. Depuis elle, partaient et venaient les richesses du lointain Ghana, d'Egypte, du pays des Franj, de Perse et d'Inde, toutes les cultures et les religions y sont présentes. La ville est typiquement berbère avec ses kasbahs aux hautes tours mais son ambiance cosmopolite l'as fait ressembler à une petite Bagdad.

Hésitant un instant sur le fait de maintenir un siège long et dans les règles ou de monter à l'assaut immédiatement, l'armée des Lamtuna perdit un peu de temps et permit aux Miknassa de se retrancher correctement. Ibn Yahya voyant que ses hommes étaient tous exités à l'idée de se battre, décida de lancer l'assaut en poussant un "Allah Akbar" qui ébranla les rangs des hérétiques. Défonçant la porte au bélier et se jetant sur les remparts à l'aide d'échelles, les Sanhajas porteurs de litham renversèrent leurs ennemis, tailladant, découpant, frappant d'estoc et de taille, perforant les flancs des infidèles, le massacre continua dans les rues du grand Souk. Les cadavres s'amoncelaient dans les ruelles étroites de la cité, le sang coulait à flot dans les rigoles et une odeur nauséabonde se répandait partout. Le combat prit fin quand le drapeau noir du Calife flotta sur la plus haute tour du palais de l'Emir des Miknassa. Dans un recoin du palais, caché et déguisé en servant, Semgou Ibn Wassoul al Miknassi, chef et fondateur de Sijilmassa est trainé devant le nouvel Emir du Maghreb, celui-ci jubile et profite à fond de son moment de gloire.

L'Armée d'Afrique

Kairouan a vu aujourd'hui des milliers d'arabes des tribus Banou Hilal et Banou Soleim défilés par ses portes. Ce sont 13 000 guerriers arabes qui viennent renforcés les 10 000 hommes de l'armée d'Ifrikiya. La première phase de cette campagne contre les Sufrites de Abou Qurra commencera par la reprise de la forteresse de Tobna abandonné par sa garnison en 767 suite à l'attaque des Sufrites. La cavalerie légère des bédouins sera envoyé à l'avant-garde afin de localisés et quantifier les troupes ennemis, s'assurer des cols et passes dans les Aurès et pillés les terres une fois entré en territoire ennemi. Le gros de l'Armée longera les Aurés par le nord puis s'engagera dans ces montagnes à hauteur d'Alger pour débouché au Nord de Tiaret. Cette dernière étant le lieu de jonction entre les éléments détachés des tribus arabes et le gros de l'armée.

Simultanément, la marine ayant détaché une trentaine de navires afin de longer la côte en suivant le gros de l'armée. Le ravitaillement et le transport de la cavalerie étant une de ces missions pour cette campagne.
avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne abbasside au Maghreb

le Mar 6 Nov - 18:14
Al Khilâfa Al Abbâssiya



Siège de la forteresse de Tobna

Notre glorieuse armée d'Afrique à pénétrer le massif des Aurés, les 23 000 guerriers d'Allah se présentèrent devant la formidable place de Tobna, ses majestueuses fortifications sont dues à notre seigneur le Calife. Omar Ibn Hafs Al Muhallabi doté d'une grande expérience militaire acquise lors de la révolution abbasside qui lui permit de gravir les échelons et se hisser comme un des leaders de l'armée califale. Devant Tobna, il ne négligea aucun détails, pris les précautions nécessaires pour préserver son armée et battit la forteresse à coup de trébuchets, de catapultes et autres mangonneaux. Le siège se portait bien jusqu'à ce que les éclaireurs signalent l'approche d'une armée de secours ennemie assez conséquente. Deux choix s’offrirent à Omar et à ses émirs, soit la retraite soit livré bataille contre une armée supérieure disposant d'une place forte en appui. Mener bataille était risqué, l'Emir d'Afrique le savait, mener un siège avec une armée dans les parages l'est tout autant, il décida la retraite. Les Berbères sufrites ne poursuivirent pas l'armée et Omar Ibn Hafs eut l'idée d'établir un camp militaire permanent dans la cuvette dite de Batna, à plus de 500 lieues de Kairouan.

Premièrement, il dépêcha dans la capitale de l'Ifrikiya un de ces émirs qui allaient prendre la direction du ravitaillement, de la sécurisation des routes menant au camp et à l'acheminement de renforts, de main d'oeuvre et de matériau de constructions. En effet, bien que initialement en bois, le camp se transforma en fort en dure puis en forteresse dans l'avenir. Le but étant de marquer la présence abbasside au cœur de zones berbères bien que situé sous notre juridiction ( le camp n'est pas en territoire ennemie) et d'offrir une base rapproché des régions séditieuses.

Les Lamtuna

L'armée des Sanhajas porteurs de litham mené par Ibrahim Ibn Yahya, vainqueur au siège de Sijilmassa et futur Emir du Maghreb, est elle aussi menacé par une autre une armée des Miknassa voulant reprendre la place. Les rapports des éclaireurs montrent qu'ils ne sont pas trop enthousiastes à venir mener un siège et affronter les terribles Lamtuna. Ordre a été donné à Ibn Yahya de mener une audacieuse attaque des Miknassa pendant qu'ils hiverneront.

Hatim ibn Marwan, l'emir envoyé à Kairouan par Omar, a immédiatement dépêché un millier de cavalier légers de la garnison de Kairouan afin de patrouiller le long de la route menant au camp de Batna.

Mission pour la Marine

L'escadre de 30 navires croisant au large des côtes d'ifrikiya a reçu l'ordre d'escorter la flotte de transport qui ira à Alexandrie ramener un renfort de 5000 hommes.




avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne abbasside au Maghreb

le Mar 6 Nov - 18:28
EmpereurD'Orient a écrit:Al Khilâfa Al Abbâssiya



Siège de la forteresse de Tobna

Notre glorieuse armée d'Afrique à pénétrer le massif des Aurés, les 23 000 guerriers d'Allah se présentèrent devant la formidable place de Tobna, ses majestueuses fortifications sont dues à notre seigneur le Calife. Omar Ibn Hafs Al Muhallabi doté d'une grande expérience militaire acquise lors de la révolution abbasside qui lui permit de gravir les échelons et se hisser comme un des leaders de l'armée califale.  Devant Tobna, il ne négligea aucun détails, pris les précautions nécessaires pour préserver son armée et battit la forteresse à coup de trébuchets, de catapultes et autres mangonneaux. Le siège se portait bien jusqu'à ce que les éclaireurs signalent l'approche d'une armée de secours ennemie assez conséquente. Deux choix s’offrirent à Omar et à ses émirs, soit la retraite soit livré bataille contre une armée supérieure disposant d'une place forte en appui. Mener bataille était risqué, l'Emir d'Afrique le savait, mener un siège avec une armée dans les parages l'est tout autant, il décida la retraite. Les Berbères sufrites ne poursuivirent pas l'armée et Omar Ibn Hafs eut l'idée d'établir un camp militaire permanent dans la cuvette dite de Batna, à plus de 500 lieues de Kairouan.

Premièrement, il dépêcha dans la capitale de l'Ifrikiya un de ces émirs qui allaient prendre la direction du ravitaillement, de la sécurisation des routes menant au camp et à l'acheminement de renforts, de main d'oeuvre et de matériau de constructions. En effet, bien que initialement en bois, le camp se transforma en fort en dure puis en forteresse dans l'avenir. Le but étant de marquer la présence abbasside au cœur de zones berbères bien que situé sous notre juridiction ( le camp n'est pas en territoire ennemie) et d'offrir une base rapproché des régions séditieuses.

Les Lamtuna

L'armée des Sanhajas porteurs de litham mené par Ibrahim Ibn Yahya, vainqueur au siège de Sijilmassa et futur Emir du Maghreb, est elle aussi menacé par une autre une armée des Miknassa voulant reprendre la place. Les rapports des éclaireurs montrent qu'ils ne sont pas trop enthousiastes à venir mener un siège et affronter les terribles Lamtuna. Ordre a été donné à Ibn Yahya de mener une audacieuse attaque des Miknassa pendant qu'ils hiverneront.

Hatim ibn Marwan, l'emir envoyé à Kairouan par Omar, a immédiatement dépêché un millier de cavalier légers de la garnison de Kairouan afin de patrouiller le long de la route menant au camp de Batna.

Mission pour la Marine

L'escadre de 30 navires croisant au large des côtes d'ifrikiya a reçu l'ordre d'escorter la flotte de transport qui ira à Alexandrie ramener un renfort de 5000 hommes.


 

avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Campagne abbasside au Maghreb

le Ven 9 Nov - 14:53
Al Khilâfa Al Abbâssiyah




Reprise de la campagne

Camp d'Al Mansourah, Ifrikiya

Le printemps faisant son apparition, la saison de la guerre peut reprendre. L' armée de Umar Ibn Hafs Al Mullahabi a passer l'hiver dans le nouveau camp fortifié d'Al Mansourah, nommé en l'honneur du Calife Al Mansour. Le jaysh d'Ifrikiya fut renforcé par 5000 hommes venus d'Egypte, 2000 soldats médians, 2000 archers et 1000 cavaliers lourds, augmentant l'effectif à 28 000 combattants.

En face, nos éclaireurs ont rapportés que Tobna est défendu par 4000 hommes et que la place fut renforcé pendant l'automne. Omar ne peut plus reculer, il doit avancer et prendre ce verrou qui nous permettra d'aller vers Tahert et Tlemcen, capitales des émirats rebelles. Pour l'heure, l'armée doit s'avancer vers Tobna, renvoyer des reconnaissances pour localiser une possible armée ennemie. Si c'est le cas, nos troupes devront mener bataille et vaincre l'ennemi et dans le cas contraire où la région serait vide d'armée de renfort alors le siège sera possible.
Contenu sponsorisé

Re: Campagne abbasside au Maghreb

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum