Partagez
Aller en bas
avatar
Ῥωμαῖος
Ῥωμαῖος
Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Dim 4 Mar - 18:46


Basileía Rhômaíôn / Empire Romain




Affaires internes


Limes Thraco-Macédonien


En l’an 763, revenant de campagne contre les Bulgares, l’Empereur triomphe à Constantinople dans la pure tradition romaine. Mais sa victoire d’Anchialus n’a pu être concrétisée par une victoire stratégique du fait de son issue, c’est une victoire à la Pyrrhus. L’armée romaine se reconstitue rapidement mais les Bulgares peuvent également se ressaisir. Depuis les premiers raids des peuples proto-slaves c’est un état de guerre permanent qui régit la situation aux frontières nord de l’Empire. La Thrace a été repeuplée, principalement par des grecs d’Anatolie, des arméniens et même des tribus slaves ayant accepté le joug impérial suite à la reconquête de ces territoires. Les Sclavinies, communautés autonomes tribales en plein territoire impérial, existent sous forme de fédérés comme au temps de Théodose, les slaves remplaçant les goths. Leur présence est attestée en haute macédoine plus qu’en Thrace, mais ils ne sont pas négligeables, leur militarisation transforme ces barbares en des auxiliaires à faible cout pour l’Empire.

En 768, suivant les principes romains, ces gens se voient accordés des traités liant les communautés slaves à l’Empire. Chaque chef se transforme en un Tourmaque, chaque Tourmaque peut nommer et faire solder par l’Empire un Drongaire et deux comtes. Chaque situation est rétribuée financièrement par l’Empire comme à l’accoutumée. Plus que des titres, ce sont de véritables cadeaux et plus encore un outil de romanisation qui s’applique ici. Les Tourmaques slaves et leurs troupes s’entrainent aux côtés de leurs homologues grecs de Thraces, ils acceptent l’introduction du système fiscal romain. Progressif il ne s’applique presque pas, en vertu du traité accordé qui honore les slaves de la strateia. Seule la solidarité financière entre les membres d’une communauté paysanne et les taxes sur les produits importés s’applique. Le cadastre n’a que peu d’intérêt au vu de la situation économique et sociale de ces groupes tribaux. L’assimilation commence pour ces populations, côtoyant désormais des marchands romains, des bureaucrates et des soldats romains, pouvant se déplacer sans armes à l’intérieur de tout l’Empire. Ce système permet de lever 5 000 soldats thématiques en cas de conflit en contre partie d’une dépense annuelle de 10 livres d’or à partir de l’année 769.

Un autre point est traité par Constantin V, la défense de la Thrace et de la Macédoine. Un Limes s’appuyant sur les obstacles naturels de ces régions est étudié. Le projet de défense est basé sur l’idée qu’un Limes discontinu mais solide, largement pourvu par des populations locales, permettrait d’économie le sang des troupes et sécuriser durablement les provinces balkaniques. Les passes actuelles d’Arabakonak, de Zlatitsa, de Trajan, de Shipka et la République traversant le Grand Balkan et donnant sur les plaines du sud et Serdica, sont fortifiées par l’armée via la construction de puissantes places à leurs embouchures sud. Les thématiques d’Occident devront défendre l’Empire via ces cinq places frontalières. Faites sur des mottes de terre surplombant et commandant l’entrée des passes, les cinq places seront faites de pierres, de taille intermédiaire (50 livres d’or). La forteresse de Serdica et celle de la « Porte Trajan » donnant sur la plaine de Philippopolis doivent pouvoir accueillir de puissantes défenses thématiques (historiquement près de six mille défenseurs). Enfin, Philippopolis, actuelle forteresse, défend la plaine et doit pouvoir accueillir les troupes impériales en campagne, ultime position défensive et point de ralliement et de concentration des troupes romaines centrales avant une campagne défensive face aux barbares du nord. Les fortifications seront achevées sous quelques années, des places provisoires sont établies.


Réforme fiscale




La volonté du Basileus est sans limites, nul ne peut contester la Loi Impériale qu’il fixe par ses actes. Mais ses capacités de bureaucrate sont toutefois plus faibles que ses talents de guerriers. S’entourant bien, Constantin V fait publier une lettre impériale frappée du Chrysobulle dans lequel il décrète une réforme majeure et une réforme mineure. La réforme mineure exige une réécriture de tous les documents liés à la fiscalité sans abréviations ou ratures et une copie avec des abréviations (afin d’écourter le texte) selon un standard universel dans l’Empire et publié en copie dans la lettre de l’Empereur. Cette action vise à former une base de données renouvelée et clairement étudiable par les successeurs des hommes du fisc alors en place, par leurs pairs et par l’Empereur. Cette transparence doit permettre de réduire les détournements financiers via un meilleur contrôle des finances. La réforme majeure, elle, consiste en la création d’un organe financier unifié : le Grand Ministère (Megas Génikon). Il renforce l’outil romain en matière de fiscalité et enterre une partie des réformes de l’Empereur Constantin 1er : le domaine impérial, la fiscalité palatiale et la fiscalité normale sont unifiées entre les mains du Megas et divisées en bureaux. Une bibliothèque du fisc est fondée à Constantinople : les copies des deux documents provinciaux exigés par l’Empereur y seront transférées. Cette centralisation se double d’un grand tribunal des affaires fiscales : l’Empereur est déchargé de sa tâche de suivre chaque dossier, il nomme des juristes de Constantinople en tant que juges, experts et chercheurs pour ce tribunal. En réalité bientôt quatre tribunaux affiliés seront présents à Constantinople afin de traiter les nombreuses demandes. Le cout de cette politique est estimé à 50 livres d’or en une fois, sa rentabilité, elle, est estimée à 15 livres d’or  par an à partir de l’année prochaine.


Diplomatie




Lettre adressée au chef des Khazars


Khagan des Khazars,

Que la paix et la joie te sourient, amis de Constantinople. Je te mandate une ambassade en vue de te proposer un traité commercial et de porter à ta connaissance mes amitiés les plus sincères. Les côtes de la Mer Noire pullulent de poisson et de ces derniers mes marchands m’ont dit qu’il produirait des œufs d’une qualité et d’un gout incomparable. La richesse de tes espaces contrôlés est largement sous estimée, par tes terres pourraient passer une importante route de la soie si tu en assurais la sécurité et nous en offrait le débouché. En effet, tes sujets manquent de monnaie pour commercer, tu as un peuple guerrier, fier, digne de son chef. Aussi, je t’offre le titre de Patrice et avec lui une tunique faite de soie, de couleur rouge, ainsi qu’une belle épée frappée du Chrisme sur sa garde. L’accord proposé est simple : l’enclave de Cherson serait rendue à l’Empire, de modestes comptoirs seraient installés à Azov et dans la presque Ile de Taman par l’Empire. Des pêcheurs Khazars assureraient la pêche des poissons, la population pourrait exporter ou importer des denrées et biens vers ou depuis l’Empire Romain. Une flotte commerciale romaine assurerait le transport en Mer Noire avec pour relais Cherson. Le Khagan aurait de ce fait une rente sur les bénéfices nets (résultat) et ses sujets disposeraient d’une monnaie solide et abondante pour entreprendre et échanger. En finalité, je vous en conjure, assurez vous de la fiabilité de la route de la soie, de l'Asie Centrale à Azov, et je pourrais vous garantir en retour les dividendes d'achats décuplés et le passage de nombreuses caravanes en vos terres.

Basileus, Constantin V Isauros.


Dernière édition par Basileus1081 le Dim 4 Mar - 20:25, édité 1 fois
avatar
Saint-Empereur
Saint-Empereur
Messages : 39
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [Topic Officiel] V768

le Dim 4 Mar - 20:48
REGNVM LONGOBARDORVM




Il est enfin temps


Adalgis Rex Longobardiæ

Desiderius, âge de plus de la soixantaine, est mort après deux semaines d'agonie sanguinolente de la pneumonie qu'il avait contracté. Son fils Adalgis a été couronné en la Basilique San Pietro in Ciel d'Oro Roi de Lombardie et de Toute l'Italie, comme son père avant lui.
On se souvient de Desiderius comme un Roi au tempérament indécis. Bien que la Lombardie soit prospère depuis le règne de Liutprand, Desiderius a ébranlé plusieurs fois la stabilité du royaume en menant des exactions contre la Papauté. Adalgis quant à lui n'est que peu populaire. Vu comme un enfant gâté, longtemps associé au trône de son père, il est, malgré sa quarantaine d'années passées sur terre, d'un comportement mégalomane, égocentrique et relativement puéril, selon ses détracteurs, voire manifestement fou, selon certains. C'est donc dans un certain attentisme que commence le règne d'Adalgis. Enfin, depuis une quinzaine d'année qu'Adalgis gère le royaume dans l'ombre, il peut enfin régner de manière officielle. Desiderius a été inhumé dans la Basilique de Pavie, aux côtés du grand roi Liutprand.

Laurent le Latin


Laurentius, Chancelier au service d'Arigis II de Bénévent

Arigis II a envoyé son chancelier Laurentius à Pavie afin de présenter ses condoléances au roi mais aussi d'assurer la continuation de la bonne entente entre le duché et Adalgis, qui est le beau-frère du Duc. Laurentius est un étrange personnage, il est l'un des rares latins à parvenir à se faire un nom dans la cour d'un seigneur lombard. Ne dépassant point la trentaine, il est un érudit qui a eu la chance notamment d'avoir été éduqué par des intellectuels tel que Paul Diacre, qui a pu le présenter au roi afin d'accomplir sa mission diplomatique. Retourné à Bénévent, il reçoit en récompense pour sa dévotion le titre de Comte d'Aprutium et établit sa capitale à Ortona en attendant de construire la ville qu'il a fondé dans les Appenins afin d'en faire sa place forte : Castrum Laurentium. Sans femme ni enfants, Arigis demeure pour l'instant, en tant que seigneur lige, héritier du titre. Conscient toutefois de la folie d'Adalgis, et très méfiant vis-à-vis de lui, notamment suite aux témoignages apportés par Laurentius sur son comportement, il envoie le nouveau Comte à Paris pour chercher une alliance avec Carloman, et si celui-ci refuse avec son frère Charles, afin d'avoir un prince allié capable d'aider en Lombardie Arigis a s'emparer du trône si Adalgis condamne le royaume à sa folie. Bien-sûr, l'ambitieux Laurent ne l'entend pas de cette oreille et s'en va user de sa diplomatie et de ses talents rhétoriques pour monter les Carolingiens et Adalgis contre Arigis afin de s'emparer du Duché de Bénévent, en prétextant des menaces contre le Pape qui reviendraient à déstabiliser tant le Saint-Siège que la Lombardie elle-même.
Le Roi lombard a réagi en trouvant le comportement rapporté par Laurent à propos d'Arigis inadmissible et a accordé sa bénédiction à Laurent pour l'envoyer chercher de l'aide chez les francs. (NB : Laurent n'arrive chez Carloman qu'au prochain tour.)

Le Comté d'Aprutium attribué à Laurentius

avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Dim 4 Mar - 21:32
Royaume de Mercie

L'hégémonie Mercienne

Durant toute la première moitié du siècle, l'hégémonie mercienne fut totale sur l'Angleterre, les autres royaumes anglais lui étant soumis.
Mais avec la mort du précédent roi, la plupart d'entre eux ont repris leur indépendance, sauf l'Essex resté sous domination du royaume de Mercie.
Offa, le nouveau roi s'efforcera de rétablir cette domination et y arrivera rapidement dans le Kent, mais il reste du chemin à parcourir pour soumettre l'Est Anglie et le Sussex, alors que le Wessex se pose en réel rival.
En cette année 768, Offa doit épouser Cynethryth, noble anglo-saxonne, le mariage se déroulera début décembre et les lords de la Mercie historique et grands nobles de Mercie, Kent et d'Essex y seront conviés.

Diplomatie Mercienne

La diplomatie du royaume de Mercie est assez simple.
Grâce à son autorité incontestée au sein du royaume de Mercie, le roi Offa peut se tourner vers les royaumes saxons que son prédécesseur avait soumis mais qui se sont émancipés à la succession : c'est à dire l'Essex, le Kent, Le Sussex, mais également les Angles de l'Est ( Est-Anglie).

Les deux premiers ont été ramenés dans le giron de la Mercie assez rapidement, mais ce n'est pas le cas des deux derniers, bien que le Sussex soit divisée:
A l'Ouest d'Hastings, les lords soutiennent un retour de l'influence Mercienne qui permit au petit royaume de prospérer, alors qu'à l'Est les Lords de Sussex tiennent à leur indépendance.

avatar
Saint-Empereur
Saint-Empereur
Messages : 39
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [Topic Officiel] V768

le Dim 4 Mar - 22:23
Tribu des Coures


Vairis a écrit:À l'intention du grand-chef Ramojus,
Les Coures acceptent ta proposition et te remercient pour ton offre. Nous envoyons des marins chercher les navires.
-Grand-chef Vairis.


Tribu des Radimitches


Gleb a écrit:À l'intention du grand-chef Ramojus,
Le prix que vous avez proposé pour nos fourrures de qualité en est presque insultant. Nous vous proposons cinq pièces d'or par unité de fourrure.
-Grand-chef Gleb.
avatar
Baron
Baron
Messages : 8
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Royaume des Pictes
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 15:03
Royaume des Pictes

Diplomatie Interne

Le Roi Ciniod mac Uuredech décide de resserrer les lien avec les chefs de tribu , il envoi donc diverse diplomate convaincre de l'action bienfaitrice du Roi et de la protection. Il leur explique qu'il ont tous a gagner a rester dans le Royaume Picte. Il leur rappelle aussi leur devoir catholique, en leur rappelant que si il suivent le roi il seront assurer d'aller au paradis.

Guerre

Le Roi Pictes en pleine décide d’adopter une stratégie très tactique : le roi et son armée vont pousser Dal Riata a se replier vers le détroit entre l'Irlande et les cote Écossaise. Alors que  Dal Riata traversera le détroit Ciniod mac Uuredech les attaquera Dal Riata ne s'attendant pas une attaque seront alors attaquer en pleine traversé. Les Soldat essayeront de faire beaucoup de mort au niveau d'archer qui compose 40 pour cent de l'armée ennemie. De plus la Cavalerie s’occupera des flanc et des point ou l'armée sera en difficulté. Tout cela sera fait avec l’intégralité de l'armé (3500 soldat) .
avatar
Baron
Baron
Messages : 10
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 15:14
Royaume de Makurie

Alodie( simu)

Abraham 2 ne veut pas la guerre, il déteste ce fléau de Dieu et ne souhaite pas qu’il embrase la région du Nil, pour ce faire il doit négocier avec ses différents voisins, le califat Abbasside et le Royaume d'Alodie, la paix avec le califat Abbasside étant garanti par le paiement du Baqt, il ne reste plus qu'à négocier avec le royaume d'Alodie. Pour ce faire, il souhaite dépêcher un messager à la cour de Soba. Ce messager aura deux fonctions, informé le roi de la situation interne du royaume et négocié divers traités avec ce pays. Le premier traité, sera sans doute le plus compliqué à faire passer puisqu'il s'agit de négocier un mariage Royal avec la fille du roi. Le deuxième consiste à un traité de libre circulation des prêtres et des hommes d'église makuriens sur le territoire alodine. Le troisième et le dernier traité consiste simplement à un pacte de non-agression entre les deux protagonistes.

Via le  patriarche de l'Église copte orthodoxe

Le roi de Makurie salue le grand patriarche de l'Église copte orthodoxe, Ménas Ier .Ensuite à notre récente conversion au christianisme nous nous sommes tournés vers la vraie foi, la foi de dieu. Malgré tout dans notre pays il reste encore d'affreuse tradition polythéistes, je ne peux tolérer ça en tant que roi, c'est pour cela que je fais appel à votre grande mansuétude et votre sagesse. Je souhaiterais, afin de me conseiller dans mes décisions et d'apporter sa sagesse, que vous m'envoyez un de vos plus noble et de vos plus valeureux évêques a ma cour.
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 16:22
Confédération tribale Lituanienne


Développement culturel

Ayant capturé une esclave lettone lors de sa guerre contre les tribus au nord, Ramojus Vygaudas, un jour, se balade au bord de la mer avec elle, mais se rend rapidement compte qu'elle est muette. Il tente de communiquer, quand tout d'un coup, l'esclave prend un bâton et trace des dessins sur le sable. Une idée vient à l'esprit de Ramojus, au même moment : Le peuple n'a pas d'écriture, et comment faire respecter la charte si elle n'est pas écrite ? Les Lettons pourraient nous entourlouper concernant le montant d'or qui nous est dû...

Ainsi, en rentrant au petit village qui lui sert de capitale, Ramojus ordonne à ce que les érudits de la confédération réalisent des dessins représentants les sons de la langue lituanienne, des phonogrammes. C'est ainsi que la base de l'alphabet lituanien est jetée.

Les érudits, nouveaux scribes, se chargeront d'apprendre l'alphabet à l'élite de la tribu, dont le grand-chef Vygaudas. Ils sont également chargés de compter : Pour réguler l'économie tout d'abord. Ainsi, des représentations des chiffres et des nombres sont mises à l'écrit.

Le tout est assemblé et inscrit sur de grandes tablettes de pierres, gardées dans le Temple du village.


L'héritier

Une autre esclave lettone a été prise, et Ramojus lui a fait une cabane sur les rives de la région de Klaipeda, dans une grotte dissimulée des yeux du monde. Là-bas, il a eu une affaire avec elle, se faisant passer pour une divinité venue la visiter, il lui ordonne de rester neuf mois comme cela, d'accoucher seule dans la grotte, puis rassembler ses derniers efforts pour mettre le bébé dans une barque improvisée avec du tissu (que Ramojus lui laisse avant de partir) et de le lancer jusqu'à la plage. Les neuf mois passés, Ramojus ira au même endroit, et attendra quelques jours afin de recueillir l'enfant...
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 16:33
Royaume de Ringerike

Suites à plusieurs escarmouches aux frontières et près des villages, le royaume se soumet à condition de ne pas avoir à payer de tribut.
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 17:55
Royaume de Mercie

La domination Mercienne.

Dans le Sussex, une partie des nobles, à l'Ouest, sont favorables au retour de l"hégémonie de la Mercie sur le regroupement de duchés autonomes que forme la province de Sussex.
De ce fait, Offa a invité leurs principaux représentants à son principal fief pour discuter d'une alliance. Ealdwulf et Oslac font partie des quatre Dux dirigeant le Sussex et sont favorables à la Mercie, et c'est avec eux que Offa va composer, ainsi il leur propose l'accord suivant, selon lequel les deux ducs doivent évincer ceux défavorables à la Mercie et s'attribuer leurs terres:

-Soutien militaire de la Mercie dans leur entreprise d'unification du Sussex
-Une fois les deux autres Dux évinces et leurs terres partagées, les deux Dux restant de Sussex en la personne de Oslac et Ealdwulf prêteront allégeance à la Mercie.
-La Mercie se portera garante de la protection du nouveau Sussex qui deviendra son vassal.
avatar
Ῥωμαῖος
Ῥωμαῖος
Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 19:28
Simulation à l'adresse de la Mercie

Les ducs du Sussex occidental, avides et dotés d'une cupidité affligeant à l'égard de leurs voisins orientaux, soutiennent l'offre d'Offa.
avatar
Baron
Baron
Messages : 8
Date d'inscription : 13/10/2017
Localisation : Zagreb,Croatie
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.tamaman.fr

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 19:43
Srbija

Knez Viseslav Vlastimirovic

diplomatie:

Via Empire Romain d'Orient:

Salut à toi, ami et Empereur des romains. Il y a quelques heures, j'ai reçu ta missive à mon égard. Inutile de te dire, O glorieux souverain de la deuxième Rome que j'accepte volontiers tes demandes. Il faut à mon peuple une religion organisée vers laquelle se tourner, premier pas vers la modernisation de mon peuple et je l'espère, de mes frères slaves croates si dieu le veut.
Ainsi, ami de Constantinople, je met mon épée à ton service en échange de ta protection. Je jure sur mon honneur et celui de mon peuple que mes valeureux guerriers combattront tes adversaires lors de tes campagnes.

Via délégation croate::
Chers frères croates. Parlant au nom de mon peuple, je ne peux pas accepter vos pourtant alléchantes propositions. Notre actuelle situation nous sied pour le moment et nous ne pourrions risquer une potentielle guerre avec le géant de l'Est, si affaiblit soit-il. Je ne renie en aucun cas notre appartenance slave, notre relation fraternelle entre nous, serbes et croates. Je fais seulement, le temps que mon peuple puisse enfin atteindre un niveau de puissance , de gloire et de modernité inégalée dans les balkans preuve d'un pragmatisme certain. Frères croates. Vous serez à jamais nos plus proches amis mais je ne puis accéder à vos offres . J'espère de toute mon âme que nos relations resteront inchangées, et ce, malgré nos avis divergeants.

Passe-temps du Knez (futur doux de Serbie risitas) Viseslav:

La nuit,Viseslav Vlastimirovic a un grand mal à s'endormir, et ce, malgré les occupations ennuyeuses ou sportives qu'il a lors de ses journées. Ainsi, une nuit, alors qu'il a un grand mal à s'endormir comme toujours, Viseslav sort de sa chambrée pour observer les étoiles. Le Knez se pose énormément de questions : A quoi servent les étoiles, y a t-il une autre vie ailleurs que sur Terre ? Pourquoi a-t-on l'impression qu'elles tournent ? Tel le Soleil et la lune . Quelle est notre place au sein de ce gigantesque plafond d'une beauté inégalée ? Tant de questions pour l'instant sans réponses.....

Le lendemain, Viseslav commença des recherches personnelles malgré ses pauvres connaissances. Il veut savoir, tout !

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 23:54
Raids Khazars en Eurasie

Les raids sont fructueux et les cavaliers de la Horde ont fait de nombreuses prises. Grâce à leur rapidité ils ont réussi à piller les campagnes frontalière sans rencontrer de résistance majeure, et les quelques hommes en armes rencontrés seront bien vites tués. Les villages ont été vidés et l'or emmené avant qu'une armée n'ait pu se rassembler et la horde a repassé la frontière avec elle des kilos d'or et des milliers de prisonniers...
avatar
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Lun 5 Mar - 23:56
Royaume d'Alodie


Le Royaume d'Alodie après mûre réflexion décide de répondre à son voisin, le Royaume de Makurie dirigé par Abraham II. La première réponse est logiquement refusée étant donné que la menace arabe est écartée, le Royaume d'Alodie ne voit aucun intérêt à s'allier (de facto) avec Makurie, du moins pour le moment. La seconde proposition est elle aussi refusée, le Royaume d'Alodie souhaite être maître de son territoire, les prêtres et hommes d'églises makuries sont donc refusés. La dernière proposition est quant à elle est acceptée, un pacte de non aggression lie donc désormais les deux royaumes.
avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 19
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Sud de la France
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.superjacky-tuning.com

Re: [Topic Officiel] V768

le Mar 6 Mar - 14:22

ROYAUME DE NORVÈGE
-


AFFAIRES COURANTES

La victoire des armées norvégienne à un goût amère. Il est coutume de mourir en héros et les clans qui se rendent son en général mal vu de la société scandinave. Il n'existe pas de plus grand honneur pour un scandinave que de mourir sur le champ de bataille pour rejoindre Odin ou Freyja. Depuis que le royaume de Ringerike s'est rendu sans combat, certains dans le royaume les traitent de lâche. le Haut-Roi Eysteinn ne s'encombre pas de ces frivolités et prépare déjà la suite de l’expansion du Royaume. La prochaine cible est le royaume Hallingdal situé dans la plaine éponyme. Il est un enjeux important pour la Norvège car en dépit de son sol peu fertile, il est une source de fer et d'élevage important. Situé cependant loin du littoral ou de cour d'eau important, les raids en navire sont impossibles c'est pourquoi les 800 soldats médians sont directement envoyé dans la vallée.

AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Via Royaume de Ringerike
Dans sa clémence, le Haut-Roi Eysteinn accepte si le royaume prête allégeance à la maison Yngling.

avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mar 6 Mar - 15:20
Confédération tribale Lituanienne


L'héritier divin

Avec trois hommes, Ramojus Vygaudas part vers la côte, là où il avait laissé l'esclaves, des vivres et son futur enfant, il y a neuf mois. Il part quinze jours avant l'accouchement prévu de l'enfant, avec trois témoins, il proclama trois jours avant à son peuple qu'il avait eu une vision : La divinité Svydas lui faisait le don d'un héritier qu'il descendrait du ciel vers la Terre.

Ainsi, il attend quelques jours aux rives de la grotte en question, puis, pensant que l'accouchement était terminé mais que l'esclave n'avait pas obéit aux instructions, il décide de partir dans la grotte, il avertit ses compagnons : "Je pense que Svydas veut me tester..."

Il entre dans la grotte, voit le bébé au milieu du sang de sa mère, les yeux bleus océans, avec l’œil gauche tout blanc, sans pupille. A ce moment là, Vygaudas, terrifié par sa propre prophétie, se met à y croire dur comme fer. Il rapporte l'enfant à ses compagnons en s'imprégnant du sang (de la mère) sur ses vêtements et celui de l'enfant, il leur explique qu'il a dû affronter des démons de l'autre monde avant de rencontrer Svydas qui lui aurait fait un don : L'enfant.

Ils se mettent en marche vers la ville puis arrivent rapidement : Les gens sont stupéfaits par cela et fêtent l'enfant en grande pompe, c'est le nouvel héritier. Il est confié à une prêtresse qui devra s'occuper de lui, et caetera. Ramojus se fait proclamer grand-prêtre de la Confédération et s'arroge tous les droits religieux.

Il fait rassembler tous les gens de Lituanie, il les rassemble puis déclare en ces termes :


Mon peuple, voici le Roi que nous a désigné Svydas : Il m'a été confié par Lui-même en personne ! Sachez que j'ai vu ses six frères : Gavus, Maldas, Stradas, Vylus, Tavydas et Syt. Que vous sachiez qu'ils m'ont assuré la prospérité des lituaniens et leur supériorité sur les autres peuples, Stradas, Dieu de la Guerre, m'a assuré qu'avec cet enfant, nous serons vainqueur, si ce n'est que nous désobéissions aux Divins.
Mes frères ! Acclamez ce nouveau né, il est le Dievybe, semi-divin, enfant de Svydas et roi des Lituaniens ! Désormais, Svydas m'a confié une autre tâche : Construire une grande ville à l'image des Romains, à la place où cet enfant est né, cette grande ville s’appellera la Svydasna, nous allons tous y habiter ! Trois Hurrah pour nos Divins !

Les bases de l'alphabet

La déclaration de Ramojus devant le peuple Lituanien sera donc le premier document écrit. Les phonogrammes sont en quelques mois simplifiés en un alphabet simple d'une trentaine de lettres, le seul alphabet indo-européen existant. Il est copié sur des centaines de tablettes de pierres et envoyé partout dans la Confédération ainsi que chez nos alliés lettons, pour qu'ils puissent apprendre le lituanien.

Les scribes et le grand-chef savent désormais lire et écrire. Les chefs des autres tribus, n'ayant pas participé au développement de l'écriture lituanienne, ne savent donc pas écrire ni lire, et n'ont aucune connaissance de l'alphabet, mais ainsi, leurs fils sont invités à venir à Svydasna pour y apprendre à lire, et écrire. Les prêtres, de leurs côtés, achètent des peaux pour en faire du parchemin, et pouvoir écrire sur autre que des tablettes de pierres, pour l'instant en très petite quantité, peut-être que Ramojus prendra des mesures afin d'avoir du parchemin à profusion...


Svydasna, la cité balte

Svydasna, bientôt, les hurlements des Baltes parviendront jusqu'à Rome.

Le grand-chef part pour Svydasna, avec ses plus fidèles compagnons. Ils construisent un petit temple en pierre (2 or) pour le glorieux enfant de Svydas. Nous construisons les premières habitations et les gens du pays sont invités à venir, des émissaires sont dépêchés partout pour peupler la cité des baltes. Nous obtiendrons bientôt la supériorité promise par les Divins.

Diplomatie

Nous envoyons une proposition au grand-chef des Lettons : Nous vous proposons un mariage entre Ramojus Vygaudas et votre fille afin d'améliorer nos relations et repartir sur de nouvelles bases, peut-être qu'avec le temps, le tribut sera abaissée voir totalement oubliée...

Nous envoyons une lettre d'amitié à nos amis Coures : Nous leur proposons une entrevue entre nos glorieux grands-chefs, dans le but de parler des nouvelles dans la région, et de ce que nous pourrions accomplir ensemble...
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mar 6 Mar - 22:35
Réponse des gouverneurs du Maghreb

Cher ami, c'est avec plaisir que nous acceptons de nous rapprocher de nos frères de Cordoue, et nous acceptons avec joie de resserrer nos liens commerciaux, que proposez vous ?
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mar 6 Mar - 22:39
Royaume de Mercie

La Sussex

Le Sussex désormais soumis, les deux Dux ayant aidé Offa se sont vus attribuer les titres des deux Dux déchus et chacun a obtenu le titre de Subrelugus, ils régneront donc à deux et ont prêté serment d'allégeance au Roi Offa de Mercie.
Le choix de soumettre le Sussex en entier n'est pas un hasard, en effet il offre une frontière avec le Wessex pour servir de point de départ à une campagne militaire sans exposer l'armée à une traversée de la Tamise en territoire ennemi.
Ainsi, avec le Sussex, l'Essex et le Kent, la Mercie a réussi à sécuriser le sud-est de l'Heptarchie, les derniers pré requis à la domination mercienne sont la soumission des angles de l'est, et celle du royaume de Wessex.


Les érudits à Constantinople

Après huit longs mois de voyages, les érudits sont finalement arrivés à Constantinople, là bas ils ont pu échanger avec des savants, des religieux, ils ont également pu observer l'armée du Basileus, grande et impressionnante, et ils ont été fascinés par ses cavaliers lourds, les cataphractaires, véritable rouleaux compresseurs.
Leur séjour à la Ville ne fait que commencer, et déjà les scribes Anglo-saxons consignent le plus de choses possibles sur le papier et accumulent les savoirs, afin de pouvoir ramener tout cela en Albion et partager le savoir amassé durant ce voyage.

Administration du royaume

Le tribal Hidage est un vieux document datant de près d'un siècle qui présente les différents royaumes Anglo Saxons, leurs vassaux et leurs tailles en Hide, une unité de mesure qui correspond aux terres nécessaire pour nourrir une famille.
A ce jour, il semble nécessaire que les scribes du royaume s'assure qu'il soit actualisé selon l'évolution des frontières et l'évolution de la politique dans les terres anglo saxonnes, de nombreuses tribus angles ayant été assimilées au royaume de Mercie depuis.
De plus le roi prévoit de multiples réformes administratives à venir...
avatar
Ῥωμαῖος
Ῥωμαῖος
Messages : 14
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mer 7 Mar - 19:57



Basileía Rhômaíôn / Empire Romain





Affaires Intérieures


Cherson


Ses abords font penser aux ruines mythiques léguées par les anciens au monde présent. Ses blocs de marbre, ses allées, ses pavés et son port forment, à la lumière d’un soleil au zénith et à quelques mètres de l’Hellespont et de ses eaux cristallines, un monument à la gloire de la renaissance du phénix pourpre. L’Empire se réinstalle à Cherson. La flotte impériale déplace quelques milliers de sujets et des soldats afin de repeupler la place. Appelant les Goths et les populations pontiques de Tauride, l’Empereur espère favoriser le repeuplement de la cité et lui redonner une importance à la mesure de l’enjeu. Une prime (10 livres d’or) est accordée aux pontiques désirant s’établir à Cherson, une enceinte temporaire est élevée via l’usage de blocs de pierre, de bois et de terre, permettant d’en garantir la sécurité face aux maraudeurs. Une place fortifiée est mise en construction (30 livres d’or). Un Thème est constitué sur la base des premiers colons. La rénovation de l’espace urbain débute. Les administrateurs de l’Empire refondent le port et ses docks (50 livres d’or), laissant sur place de nombreux spécialistes de la construction navale. Les greniers à blé de la place sont remplis, les citoyens armés et les bureaucrates affrétés à ce relais commercial prometteur. Des paysans gothiques peuvent revendre leurs récoltes à la cité, les échanges sont favorisés avec les populations locales.


Lazique


Les Lazes vivent chichement, mais leur première richesse est géographique, leur territoire est peu accessible autrement que par la mer. Très autonomes, les Lazes vivent sous l’autorité des Basileus avec quiétude. Les Abkhazes combattent dans les rangs impériaux et leurs succès face aux arabes sont reconnus de tous en Orient. Il est désormais temps de soutenir d’avantage leurs chefs tribaux de ce pays et le peuple Laze via un développement volontariste de la région. Anacopia (fortifiée au 7ème siècle) reçoit le titre de ville, ainsi, elle bénéficie d’un conseil municipal, le Stratège et Prince du Lazique s’installe dans la place. Un port est établit (toujours à Anacopia soit 50 livres d’or) afin d’assurer les échanges entre le Lazique et Constantinople. Les terres environnantes sont tournées vers la vigne, à l’image des iles Egéennes. Mais aussi, dans un cadre pastoral, à plus ou moins toutes les cultures nécessaires à la vie autarcique des communautés montagnardes. La plaine côtière est donc intégrée à l’économie impériale via un soutien financier (15 livres d’or) et des directives : la vigne et ses produits (raisins, jus et vins) couplés à la revente de cuivre extrait dans la région favorisent un accroissement rapide de la richesse rurale et urbaine au détriment des cultures céréalières importées des terres de Nicée et de Cappadoce.


Réforme bureaucratique (770)


Pour renforcer l’administration impériale, l’Empereur Constantin V a déjà largement entamé les moyens des corrupteurs pour réduire et oppresser les humbles et duper l’Etat. Mais pour renforcer l’outil administratif l’Empereur publie une nouvelle lettre, elle contient une réforme sur la propriété terrienne. Désormais, la propriété de la terre est attachée en partie à la communauté rurale, le village. Ainsi, le paysan lègue, à sa mort, sa terre au village. Le village ou le paysan ne peuvent vendre ou transférer une terre à un acheteur sans l’aval d’un secrétariat (un des bureaux du Génikon) mandaté à cette fin. Le but n’est pas de faciliter la tâche dans les transactions entre le vendeur et l’acheteur, loin de là. Il est question de sécuriser la position des familles de basse et moyenne condition en favorisant un grand contrôle de chaque transaction afin de réduire la croissance de la grande propriété. En outre, l’entre-aide des paysans au sein de la communauté paysanne est transformé en un impôt nouveau, l’impôt de la solidarité généralisé. Il consiste en un transfert partiel de l’impôt dû par les villages défaillants aux propriétaires importants de l’Empire. Le bénéfice, estimé à 30 livres par an à partie de l’année 771, et le transfert des puissants aux humbles doits permet de réduire les faillites des petites et moyennes familles de propriétaires et d’imposer d’avantage la grande propriété par rapport aux situations inférieures.


Monachisme




La restauration de la stabilité dans l’Empire ne doit rien au hasard, c’est le fruit d’un idéal religieux et militaire restauré par la force et la volonté des Isauriens, sous la bannière d’un Christ qui a retrouvé Foi en ses Empereurs et leurs armées. Mais le cœur de l’Empire réside ailleurs, au-delà du pouvoir temporel. L’Eglise et son monachisme, clefs de voute de la culture romaine, peuvent émerger du chao laissé par les grandes invasions des deux précédents siècles. L’Empereur, conscient du fait que l’Eglise et ses moines payent des impôts et produisent plus de biens et de richesses que n’importe quels laïcs de l’Empire, décide de soutenir le monachisme. Les religieux fondent sur les terres impériales, sur les iles et même les montagnes des lieux de culte, les moines vivent de la terre et du travail artisanal, les familles aux alentours profitent de ces occasions pour trouver du travail dans divers domaines et notamment le commerce. Le travail d’un homme, au-delà des considérations économiques, est la somme pieuse d’un croyant et d’un honnête sujet du Basileus. Une donation de 30 livres d’or est effectuée pour favoriser le développement des pieux édifices et de leurs productions littéraires, artistiques et marchandes.
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mer 7 Mar - 22:06
Evénements de 770


Les Serbes reçoivent Alexandre.

Les rumeurs racontent que le Doux de Serbie aurait reçu à sa cour le chef des Phalanges d'Alexandre, et qu'ils auraient conclu un accord, mais personne n'en sait plus.
Bien sur à la cour Byzantine on s'affole, Alexandre n'est pas connu pour porter l'Empire dans son coeur et on craint que le Doux ne rêve d'indépendance.
Néanmoins, rien n'est ressorti du palais du Doux et aucune information supplémentaire n'est disponible.


Laigin, futur unificateur Irlandais ?

L'accession au trône du royaume de Laigin d'un jeune roi dynamique a parsemé dans les esprits des idées de conquête, et d'unification Irlandaise.
Ainsi, le jeune roi vendant ses domaines personnels a pu embaucher les mercenaires irlandais et a levé une armée forte de 1000 hommes à côté qui marchent vers Muma, alors qu'il a sécurisé la frontière avec Ulaid en épousant la soeur du roi d'Ulaid.


Les poméraniens provoquent les Polanes

Récemment un convoi de marchands Polane a été attaqué alors qu'il se rendait en Poméranie. Cela passerait inaperçu si le marchand n'était pas un fils d'un des principaux chefs de tribus qui a d'ailleurs perdu la vie.
Par conséquent le père est arrivé hier à la cour du chef de la confédération des Polanes, réclamer justice.

L'ambition de Carloman


Le roi d'Austrasie, ayant levé une partie de son armée et réuni les mercenaires, se masse à la frontière avec la Bavière avec près de 8000 hommes près à en découdre et mené par son plus fidèle maréchal. Nul doute qu'une victoire de ce dernier renforcerait son autorité, et nul doute que son frère Charles ne laissera pas cela passer.
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mer 7 Mar - 22:22
Mission de Laurent à la cour de Karloman



Laurent, jeune chancelier dynamique et ambitieux s'est fixé comme objectif de devenir duc à la place du duc et pour cela ourdi un complot en manipulant le roi d'Italie.
Arrivé à la cour de Karloman, il insiste sur le caractère crucial de protéger la papauté des velléités du duc de Bénévent, soit disant hostile au pape, mais Karloman se méfie et bien que garantissant qu'il répondrait immédiatement à un appel aux armes du pape, il ne peut se permettre de prendre les devants ainsi.

Laurent s'apprêtait à aller rencontrer le frère, Charles de Neustrie, mais une missive importante lui parvint, lui indiquant que le Duc Argiris le convoquait à sa cour pour répondre aux accusations de trahison, déposées contre lui...
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Mer 7 Mar - 22:22
Confédération tribale Lituanienne


Développement de Svydasna

Un fort intermédiaire (-30 or) est construit, son édification sera terminée l'an prochain, pour montrer la puissance la Lituanie sur les autres nations, et la grandeur de notre nouvelle cité, mais également pour protéger celle-ci et y attirer des gens. Non seulement son emplacement est stratégique (détroit de Klapeida), mais sa proximité avec les Borusses est dangereuse.

Ainsi, Svydasna se développe tandis que la religion Romuva réformée (avec le bébé qui est devenu un Dievybe, semi-divin) se développe également chez les plus croyants.


Les nouvelles élites

Les fils des chefs de tribus ramenés à Svydasna dans le but de leur apprendre l'écriture et la lecture est couronné de succès, en même temps, nous leur inculquons l'obéissance à leur nouveau roi, le Svydasnus. Le fils de Svydas.

Celui-là, lorsqu'il sera en âge, sera couronné roi de Lituanie, ou peut-être même roi des Baltes, et lors de discours, le grand-chef Ramojus insiste sur le glorieux destin de ce bébé et ses futurs succès, ainsi que la future prospérité qu'il apportera au peuple. Les fils des chefs tribaux retourneront donc chez eux non plus avec un esprit tribal, mais avec un esprit de noblesse royale, obéissant au roi en toute circonstance. Après tout, n'est-il pas un Dievybe ?


Développement culturel

Sous ordres du grand-chef Ramojus, les éleveurs doivent fournir dix papiers de parchemins tous les trois mois grâce aux peaux de leurs bêtes. Ces parchemins seront donnés aux scribes afin qu'ils écrivent les premiers ouvrages littéraires lituanien, notamment sur la langue, le peuple, l'histoire, mais surtout et essentiellement : La mise en place et la codification des lois fondamentales des Lituaniens.

C'est Ramojus Vygaudas qui dicte ces lois :


Ainsi en cette année je décrète les lois fondamentales des Lituaniens et des Baltes :


- Quiconque tue aura la tête tranchée.

- Quiconque se lance dans le brigandage sera crucifié, bras et jambes opposés.

- Celui qui vole devra rendre deux fois le montant du bien volé à sa victime.

- Quiconque commets l'adultère, couchant avec une femme à laquelle il n'est pas marié, sera écartelé à la manière des Turcs.

- Les hommes peuvent prendre jusqu'à douze femmes parmi les femmes du peuple, et jusqu'à trente femmes parmi les esclaves.

- Quiconque manque de respect à un homme libre en étant esclave sera soumis au jugement de l'homme libre.

- Quiconque entretiendra avec un homme une relation comme s'il était marié avec une femme sera mis dans un fossé, et brûlé en étant lapidé à coup de pierre par le peuple.

- Quiconque manquera de respect au Dievybe aura les yeux crevés.

- Les propriétaires de plus de dix esclaves seront sujets à des taxes, en rétribuant un bien du prix d'un mouton pour chaque dix esclaves possédés.


Lois fondamentales de Lituanie, Ramojus Vygaudas

Diplomatie

Nous proposons désormais au grand-chef letton une alliance complète entre nos deux peuples, qu'ils ne fassent qu'un. Nous lui proposons de rejoindre la Confédération Lituanienne qui sera ainsi renommée Confédération Lituanienne et Lettone. Nous avons la même religion, adorons les mêmes divins mais nous avons reçus un miracle de la part de Svydas : Son fils pour diriger les Baltes. Acceptez ce glorieux destin ou périssez dans les flammes du Maktavelis (enfer dans la religion Romuva).

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

avatar
Saint-Empereur
Saint-Empereur
Messages : 39
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [Topic Officiel] V768

le Jeu 8 Mar - 0:04
REGNVM LONGOBARDORVM



Adalgis Rex Longobardiæ et totus Italiæ

(Ce post est à prendre en compte pour le tour actuel et les deux derniers tours)


L'Aigle latin

Carlomannus Rex Austrasiæ, Gisla Carolingi et Laurentius Comes Aprutium

L'ambitieux Laurent arriva à Paris, capitale de l'Austrasie gouvernée par Carloman, fils cadet du défunt roi Pépin, afin de lui affirmer le soutien du nouveau Roi Adalgis face au Duc Arigis qui s'oppose à la Papauté. Bien que Carloman demeurait sceptique, il ne doutait pas des intentions de Laurent qu'il jugeait nobles et le remercia de son information, demandant de transmettre ses amitiés au roi lombard. Toutefois, Carloman n'aiderait pas Adalgis à renverser Arigis en cas d'exactions contre la Papauté, le jugeant suffisamment puissant pour se débrouiller par ses moyens propres. Pendant que les deux discutèrent, non sans convivialité, entourés par la proche famille de Carloman, à l'exception de Charles qui se trouvait dans son royaume, se trouvait Gisèle, grande sœur du roi d'Austrasie. Ses yeux et cheveux clairs typiques des Carolingiens, son charme, ses manières... Ne cessèrent de captiver l'attention du jeune latin. Le soir, au banquet, ils étaient assis face à face. Quelques timides regards s'échangèrent, mais Gisèle, grande introvertie, ne laissait paraître aucun réel intérêt envers le Latin, mais il su que son élégance et son éloquence l'eurent captivée d'une manière ou d'une autre, du moins, c'est ce dont il était ardemment persuadé. Peu avant leur départ, ils s'échangèrent quelques mots (par souci de compréhension, une traduction du langage de l'époque vers notre français actuel est mis entre parenthèses) :
« Tu es un homme fort doux, Laurentius, mais une princesse comme moi ne pourrait jamais épouser quelqu'un comme toi... (mdr t ki)
‑ Pourquoi donc, ma chère Gisla ? (t'es bonne et je veux baiser, l'hiver arrive et l'odeur des chattes puantes m'enivre, j'ai les couilles tellement pleines que j'entends des voix)
‑ Jamais ma famille ne l'accepterait. Une Carolingienne de mon espèce se marie soit à un Roi, soit à Dieu. (t'es un plouc, je mérite que le meilleur)
‑ Donne-moi cinq années, Gisla, et quand je deviendrai Roi de toute l'Italie, je reviendrai ici même afin de t'emmener avec moi, et je t'épouserai. » (wlh la michto je vais revenir dans cinq ans avec ma tuning dorée pour te faire hurler comme un muezzin sur la banquette arrière)
Gisèle eut un petit gloussement et elle s'empressa de répondre :
« Si cela est trop tard, Laurentius, tu auras affaire à une abbesse. Va, je te laisse cinq ans, ne me déçois pas. » (vu : 23:00)
Une fois le chancelier de retour à Pavie, Adalgis le convoqua d'urgence afin de lui parler en privé :
« Arigis sait pour tes intentions, il demande à te juger à Bénévent. Je lui ai ôté son droit sur le duché et il te revient, mais il faudra le gagner par les armes, sache que je suis de ton côté.
‑ Fort bien, répondit Laurent, j'irai à Bénévent, mais des milliers d'hommes seront présents à nos côtés. »
Ainsi, Arigis, qui fut mis au courant des intentions de Laurent qui, de surcroît, jouissait de la complicité du Roi en personne, décida de se révolter afin de conserver son titre. Il réclamait la tête de Laurent et l'abdication d'Adalgis.
Une délégation fut envoyée aux Ducs de Spolète (vassal) et de Bavière (allié) afin de solliciter de l'aide. En cas de victoire de Laurent, ce dernier deviendrait le nouveau Duc de Bénévent, et Adalgis le solliciterait éventuellement, selon ses dires, à une place au sein de son conseil. C'est lui qui se rendit en personne en Bavière et à Spolète afin de négocier une aide militaire en faveur du Roi. Il fut bien accueilli et, se montrant avenant et éloquent comme à son habitude, loin de tout mièvrerie, ne réussit toutefois pas à recevoir le soutien de la Bavière qui se sent menacée par les troupes de Carloman non loin de ses frontières, tandis que Spolète répond à l'appel lancé par son seigneur lige. Adalgis a également décidé d'engager les lances lombardes afin de l'aider dans la guerre. La bannière rouge à l'aigle doré flotte au vent, en route pour prendre ce qui lui revient désormais de droit.


La révolte de Bénévent : Acte Premier

Arigis II, Dux Beneventum

Arigis II a très mal pris les agissements officieux de Laurent, qui serait allé jusqu'en Francie pour inculquer ses prétextes dans le crâne de Carloman et d'Adalgis pour le renverser et prendre sa place. Ainsi, Arigis a décidé de se révolter, seul face au Royaume Lombard, afin de revendiquer son indépendance, la tête de Laurent, ainsi que l'abdication d'Adalgis. Il mobilise l'intégralité de son armée. La guerre est déclarée, et Bénévent se tient prête.
Belligérants du côté du Roi Adalgis :
Royaume de Lombardie (Adalgis de Lombardie) : 2000 cavaliers lourds nobles, 4500 lourds nobles, 4000 archers, 4500 soldats légers
Comté d'Aprutium (Laurent d'Aprutium) : 30 cavaliers lourds nobles, 30 lourds nobles, 70 archers, 70 soldats légers
Duché de Spolète (Théodicius de Spolète) : 300 lourds, 500 médians, 500 archers
Belligérants du côté du Duc Arigis :
Duché de Bénévent (Arigis II de Bénévent) : 3000 soldats lourds, 2000 archers
avatar
Le Teuton Fou
Le Teuton Fou
Messages : 46
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Topic Officiel] V768

le Jeu 8 Mar - 1:24
Royaume de Mercie


Les héritiers

Plus de trois années se sont écoulée depuis le mariage d'Offa avec sa femme Cynethryth et enfin le premier fils d'Offa est né. Le premier fils ? ou plutôt devrais-je dire les premiers fils, deux jumeaux, nés le 25 mars 770.
Offa a enfin une descendance, qui lui permet de sécuriser son héritage. Le fait qu'ils soient jumeaux ne pourra que les aider à régner ensemble comme le permettent les lois Anglo saxonnes afin de perpétuer la destinée glorieuse du royaume de Mercie.

Les vassaux du royaume et l'administration

Néanmoins les affaires ne s'arrêtent pas et la gestion du royaume est primordiale pour Offa.

La mise à jour du tribal Hidage a permis une meilleure comptabilité et des comptes plus précis pour la récolte des impôts mais cela ne s'arrête pas là et Offa voit plus loin .

Ainsi de tous les Angles des Midlands, seuls les Hwicce continuent d'avoir un titre de roi ( Regulii, roitelets, montrant qu'ils étaient soumis à la Mercie néanmoins), et cela ne peut durer alors que le Lindsey, les Magonsaete etc.. tous d'anciens royaumes ou duchés angles, se sont soumis à la Mercie entièrement en renonçant à leurs titres il y a plusieurs dizaines d"années de cela ( ils sont devenus de simple earldorman: administrateurs au nom du roi de Mercie.)

Ainsi, le roi Offa a appelé à sa cour le duc de Hwicce, duché frontalier avec le Wessex soumis à la Mercie depuis plus de 100 années et dernière famille royale ayant des privilèges en Mercie avec le titre de Subrelugi, tous les anciens royaumes et duchés des angles du milieu ayant été assimilés par le Royaume de Mercie et n'étant plus dirigés que par de simples Earldorman.

Le roi Offa s'est longuement entretenu avec son vassal, qui finit par accepter la demande de son roi mais Offa en preuve de bonne fois nomma le nouveau Earldorman de Hwicce comme Ministrii, un titre honorifique prouvant que Offa tient à ses alliés.
Contenu sponsorisé

Re: [Topic Officiel] V768

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum