Partagez
Aller en bas
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

[Guerre] Guerre d'Italie

le Jeu 13 Sep - 5:32
Royaume de France


Campagne d'Italie

Revendiquant le trône de Naples et après s'être assuré de la neutralité de ses voisins ainsi que d'un libre passage par Milan, Charles VIII lève une armée de 25 000 hommes, dont 6000 lanquesnets 1400 lancers et 200 gardes royaux, sans oublier 80 pièces d artillerie.

L'armée passe la Savoie et fait halte à Milan où 6000 lanquesnets et 3000 soldats sont laissés sous les ordres du cousin du roi Louis d'Orléans. Le reste de l'armée (16 000 hommes et 80 artillerie ) quant à elle se rend à Naples pour faire valoir les droits du roi. Les cités hostiles de Florence etc... seront prises sur la route pour éviter qu ils ne soutiennent l'ennemi.

Néanmoins, ayant entendu le récit du Cardinal Della Rovere, le roi prend décision de passer par Rome (qui aura de toute façon sûrement déclaré la guerre contre le roi aux côtés de Florence etc ) Pour déposer le pape, avant de se rendre à Naples.

Les rois catholiques devraient réagir, ainsi une troupe de 8 000 hommes a ete assemblé dans le sud ouest de la France, près de Bordeaux.


Dernière édition par Excel le Dim 16 Sep - 16:31, édité 1 fois
avatar
Comte
Comte
Messages : 115
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Ven 14 Sep - 6:02
Guerre d'Italie


Bataille de Rapallo


Rapallo est occupé par 4 000 soldats napolitains, sous les ordres de Giulio Orsini, Obietto Fieschi et Fregosino Campofregoso, qui prévoyaient une rébellion à Gênes. La flotte napolitaine elle, n'est pas disponible vu qu'elle a été chassée par le mauvais temps. Louis d'Orléans apprenant cette nouvelle décide de débarquer à Rapallo avec ses 3.000 soldats et 3.200 lanquesnets. Les soldats napolitains furent assez rapidement surpris, ils pensairent que la flotte napolitaine était revenu ce qui n'était malheureusement pour eux pas le cas. Les troupes françaises prirent donc le dessus après de rudes combats qui ne firent que peu de morts. La dextérité et le savoir faire des lanquesnets en est la cause.
cette victoire française met fin aux espoirs napolitains de voir naître une rébellion à Gênes.

Pertes :

1.500 morts français dont 1.000 lanquesnets.
1.200 morts napolitains, 2.000 prisonniers,

Issue : Victoire Française

La République de Florence


Le reste des troupes françaises se dirigent vers le Royaume de Naples, mais pour réaliser cet acte, il faut écraser la République de Florence qui est clairement hostile aux actions françaises dans la Péninsule. L'arrivée de l'armée de Charles à l'extérieur de Florence créa des craintes de viol et de pillage. Les Florentins ont été amenés à exiler Piero de Medici et à établir un gouvernement républicain. Bernardo Rucellai et d'autres membres de l'oligarchie florentine souhaitent agir comme ambassadeurs pour négocier un accord pacifique avec Charles.

Issue : Victoire française

Rome


L'armée française dirigée par Charles continue son périple dans la péninsule italienne, avant de se rendre à Naples, ce dernier décide de passer à Rome pour déposer le Pape. Avant d'atteindre la cité millénaire, le Royaume de France croise une armée de 10.000 fantassins qui combattant avec hardeur donnent du mal à l'armée française qui finalement arrive à s'en sortir. Les troupes françaises entrent dans Rome et déposent le pape.

Pertes :

2.500 morts français
4.500 morts romains

Issue : Victoire française

La guerre n'est pas terminée pour le Royaume de France, Naples est le prochain point pour l'armée de Charles VIII, Les Rois Catholiques lèvent eux aussi une armée et se préparent à entrer en guerre à leur tour. Du côté des autres républiques italiennes comme la puissante République de Venise, les oligarches de ces états réclament qu'une coalition italienne soit mise en oeuvre pour ne pas que la péninsule italienne tombe sous totale domination française. On réclame aussi l'aide du Saint Empire Romain Germanique qui voit cette intervention d'un mauvais oeil ainsi que du Royaume d'Angleterre qui a signé un traité incompréhensible pour les États italiens luttant contre la domination française.
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Sam 15 Sep - 5:28
Royaume de France



Suite à la perte de mercenaires, Louis d'Orléans en fait venir de nouveaux, des lanquesnets de suisse pour renflouer ses pertes mercenaires.
Il a pour tâche de prendre la Ville de gènes qui devrait opposer peu de résistance.

Le pape impie déposé, l'armée de Charles VIII peut reprendre sa route pour Naples avec 13500 hommes.
La prise de la ville permettra de porter un coup sévère à Ferdinand et la noblesse nostalgique de la période angevine ne devrait tarder à montrer son soutien.
avatar
Baron
Baron
Messages : 96
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Dim 16 Sep - 16:07
Échec à Naples



Avec ses 13500 soldats, et après avoir maté les Florentins et le Pape Alexandre , le roi de France, Charles VII, prend le chemin de Naples pour prendre son dû et enfin virer cet usurpateur du trône du Royaume de Sicile en deçà du détroit de Messine, mais le roi de ce dit royaume n'a pas dit son dernier mot et compte défendre son bien de la plus belle des façons, pendant que les Français se battaient en Italie, Alphonse II de Naples a eu le temps de contacter sa famille, Ferdinand 2 d'Aragon. Le roi de Castille et d'Aragon ne souhaitant pas voir l'Italie tombée sous la mainmise française s'empresse d'envoyer des troupes pour soutenir son neveu. Il lève une armée de 3000 hommes, composée de 1000 mercenaires et de 2000 hommes issus du ban, puis en passant par la Sicile , ils arrivent en Calabre . Pendant que les troupes françaises pénètrent sur le territoire de Naples, Alphonse II de Naples mène des actions de harcèlement en attaquant les éclaireurs ennemis. Avançant péniblement jusqu'à Naples, les troupes françaises arrivent très près de leur but mais alors qu'elles étaient au port de la ville, le roi de Naples est rejoint par le fils du roi d'Espagne Jean d'Aragon qui mène les troupes de son père, ensemble ils défient l'armée française dans une bataille rangée classique. Les deux forces en présence se battent courageusement mais la tactique d'Alphonse qui consiste à attirer la cavalerie ennemie dans un terrain accidenté marche et la cavalerie est battue mais cette stratégie cause de  de nombreuses pertes aux deux parties. Les troupes françaises sont obligées de se retirer vers la papauté alors que les Espagnols et les Napolitains ne peuvent pas les poursuivre, du fait que leurs troupes ont subi trop de pertes et qu'elles sont trop désorganisées.

Pertes Françaises : 300 hommes du aux combats , 700 du à l'attrition, 600 blessés du  l'attrition et aux combats. Total ; 1000 morts français
Pertes espagnoles: 50 hommes du aux combats, 400 du à l'attrition, 500 blessés du  l'attrition et aux combats. Total : 450 morts
Pertes Napolitaine : 300 hommes du aux combats, 600 du à l'attrition, 500 blessés  du  l'attrition et aux combats. Total : 900 morts

Victoire à Gênes

Pendant ce temps alors que le roi subit une défaite dans le Sud de l'Italie, Louis d'Orléans mène une puissante armée pour prendre la grande et belle ville de Gène, l'attaque est rapide mais assez efficace, les troupes génoises n'ont pas le temps de réagir et elles sont battues à la bataille de Lerca, où les troupes françaises écrasent l'infanterie génoise. Après ceci le siège de la ville n'est qu'une formalité et la ville est prise.

Pertes françaises : 100 hommes du aux combats , 300 du à l'attrition, 400  blessés  du  l'attrition et aux combats.  Total  :400 morts français
Pertes génoises :  400 hommes du aux combats,  300 du à l'attrition,  600   blessés  du  l'attrition et aux combats.  Total : 700 morts génoises
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Lun 17 Sep - 20:56
Royaume de France




Prise de Naples

Suite au revers de Naples, l'armée de Louis rejoint Charles à Rome ou se trouvent donc 20 000 hommes dont 6000 lanquesnet sur les 25 000 initiaux.
Une fois réunis, l'armée se met en route vers Naples et le but est simple: écraser l'armée ennemie en nette infériorité et prendre la Ville par un bombardement intensif des 80 pièces d'artillerie:plus grand bagage de l'histoire de L Europe. La flotte du royaume s'assure du blocus des côtes napolitaines.
L'avant garde composée de lanquesnets et cavaliers lanciers a pour but de disperser les escarmouches.

Par ailleurs avant de quitter Gènes, Louis a fait ratifier un traité à la cité où elle cède les îles Egées à Venise ainsi qu'un comptoir en Corse. Sur le passage il forcera également la Florence occupée depuis presque un an par les forces Franco Milanaises à signer un traité de soumissions au roi de France, dans ce dernier Florence reconnaît la légitimité du roi dans toutes ses entreprises italiennes.

La guerre d'Espagne

Pour lutter contre l'intervention des rois catholiques, 16 000 hommes, dont une partie sont de nouvelles recrues levées par le maréchal après les pertes d Italie (hrp: renflouée selon le système de jeu mais ils sont restés en France) sont massées dans le sud ouest avant de franchir la frontière avec l Aragon pour foncer sur Barcelone. La mise en déroute des armées ennemie sera capitale avant la prise de la Ville.
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 167
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Mer 19 Sep - 20:04
Bataille de Gérone


Forces en présence des Français : 15 000 fantassins, 1 000 cavaliers
Forces en présence des Rois catholiques : 7 000 fantassins, 3 000 cavaliers

Alors que les armées françaises franchissent la frontière aragonaise, ils rencontrent très vite de la résistance à Gérone, au dessus de Barcelone. Le terrain est favorable aux armées des Rois catholiques, usant des montagnes du sud pour se cacher et tendre des embuscades, mais la supériorité numérique des Français permet vite à ces derniers de prendre le dessus, au prix de pertes assez conséquentes du fait que Charles VIII ait déployé l'artillerie en Italie. Ainsi, la bataille se déroule dans un premier temps au bas des montagnes, avec les archers embusqués à l'arrière, mais les Français se rendent vite compte de la stratégie espagnole, et après avoir vaincu la cavalerie et une bonne partie des fantassins ; il a donc fallu pénétrer les forêts montagneuses pour débusquer une partie de l'armée espagnole. Le bilan de la bataille est sanglant, tant pour les Français que pour les Espagnols qui subissent une grande défaite, mais les Français parviennent à triompher et à capturer une partie de l'armée, les survivants s'enfuient vers le sud, probablement vers Barcelone selon le commandant français.

Pertes des Rois catholiques : 2 356 morts, 2 708 blessés, 845 prisonniers
Pertes des Français : 2 267 morts, 2 585 blessés, 311 prisonniers

Seconde Bataille et siège de Naples

Forces en présence des Français : 2 000 cavaliers, 6 000 lansquenets, 12 000 fantassins
Forces en présence des Rois catholiques : 7 000 fantassins, 1 000 cavaliers

À Naples, les forces de Charles VIII reviennent plus nombreuses qu'avant. Ces derniers sont de ce fait en supériorité numérique et une bataille de plusieurs jours ravage l'armée des Rois catholiques qui subissent un important revers. Une partie de l'armée survivante se retranche dans Naples alors que les Français décident d'entamer un siège, tandis qu'une infime partie s'éparpille voire se replie en urgence dans les Apennins.

Pertes des Rois catholiques : 1 936 morts, 2 120 blessés, 900 prisonniers
Pertes des Français : 1 037 morts, 1 143 blessés, 150 prisonniers
avatar
Baron
Baron
Messages : 33
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

le Jeu 20 Sep - 10:38
Corona de Castilla



Depuis le début de la guerre, la Couronne de Castille et d'Aragon ont mollement montrés leurs ardeurs aux combats et c'est ce qui a causé les désastres en Italie ainsi que l'invasion de l'Aragon où l'ennemi se trouve aux portes de Gérone  et si nous faisons rien il sera à Barcelone. C'est dans cet état de crise que l'Armée d'Aragon qui a été défaite dans la région de Gérone et qui s'est replié sur Barcelone a pansé ses plaies et a recouvert lentement ses effectifs qui s’élèvent à 10 000 hommes soit 5000 lansquenets,3000 fantassins et 2000 cavaliers ainsi que 25 canons.

L'armée de Castille se rassemble à Cuenca, non loin de la frontière aragonaise, son effectif s’élève à 18 000 hommes soit 10000 lansquenets, 4000 fantassins , 4000 cavaliers et 25 canons. Les armées de Castille et d'Aragon après leur jonction à Barcelone seront commandés par le grand ingénieur Pedro Navarro, qui a été choisi pour la défense crucial du pays d'Aragon.

Quant aux troupes restantes en Italie, soit un peu plus de 3000 hommes disparates, la mission échoue au grand héros de la prise de Grenade, Gonzalve de Cordoue, qui doit s'embarquer pour l'Italie depuis Valence. Mais tout d'abord, il doit levée une armée de 10 000 hommes en Aragon afin de défendre les possessions familiales en Italie. Pour l'instant, le prince Jean d'Aragon doit se préparer à un siège de Naples et doit contacter des condottieres italiens et exciter la population contre l'ennemi commun.  

Théâtre d'Aragon

Après jonction des armées castillanes et aragonaises soit 28 000 hommes et 50 canons, Pedro Navarro doit tenir une position défensive entre les localités de Blanes et d'Hostalric derrière la rivière Tordera entres les monts du massif des Cadiretes. En effet, la région est fortement accidentée et est propice à la défense. Pedro Navarro prendra soin de placer ses unités en profitant de chaque relief qui lui est offert. De plus, Ferdinand d'Aragon a decreté que les villes et villages entre Gérone et Barcelone devront être desertés de leurs habitants, les recoltes seront brûlés ou stockès hors de portée de l'ennemi, les puits devront être couverts ou empoissonnés et le peuple catalan est appelé a commettre tout acte pouvant compromettre l'ennemi et ralentir sa marche vers le Sud.

Théâtre d'Italie  

La cuisante défaite que nous avons subis à Naples, nous force à la défensive derrière les murs de Naples, heureusement que nous disposons de la sympathie locale. Le Prince Jean doit impérativement tenir la ville et son port jusqu'à l'arrivée des renforts venus d'Espagne. Il doit aussi tenter de former la population en bandes d'harcèlement qui  attaqueront l'ennemi rapidement et efficacement là où il est le plus faible. Il ne faut pas oublier que les Français doivent tenir une ligne de ravitaillement qui remonte toute l'Italie et que par conséquent ceux-ci  ont étirés leurs lignes bien que leur nombres soit supérieur aux nôtre.

Mouvement navals  

La France est certaine une puissance continentale à craindre mais sur mers nous avons plus d'avantages. C'est ainsi que la flotte de Castille forte de 200 navires légers et 60 lourds doit appareiller depuis ses bases de Cadix, Seville, Grenade et Murcie afin de prendre le large. Sous le commandement de l'Amiral de Castille, Fadrique Enríquez de Velasco, la flotte castillane devra maintenir les communications entre l'Espagne et l'Italie, protéger les convois de matériel et de troupes ainsi qu'harceler les communications françaises le long des côtes italiennes. Mais pour l'heure sa mission principale est de convoyer les renforts vers Naples et de ravitailler celle-ci coûte que coûte.  

La flotte d'Aragon dirigé par l'Amiral Jean Raymond IV Folch de Cardona, forte de 100 navires légers et 25 lourds, doit harceler les communications ennemis entre son armée en Catalogne et ses arrières ainsi que semés la peur et la mort sur les côtes françaises du Golf du Lion.


Contenu sponsorisé

Re: [Guerre] Guerre d'Italie

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum