Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez
Aller en bas
avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Royaume d'Angleterre

le Ven 7 Sep - 0:33
KINGDOM OF ENGLAND

ROYAUME D'ANGLETERRE




Présentation :
Devise : Dieu et mon droit





Informations générales :
Statut : Monarchie constitutionnelle parlementaire
Capitale : Londres
Langue : anglais (officiel de facto), gallois


Géographie :
Plus grande ville : Londres
Superficie : 130 395 km²
Histoire et événements :
~ 927 : Unification par Athelstan
1066 : Conquête normande
1282 : Invasion du pays de Galles


Démographie :
Gentilé : Anglais
Population totale : ~ 3 000 000 habitants
Densité : 23 hab./km²


Economie :
PIB nominal : ~ 2 800 millions $
PIB nominal par habitant : ~ 700 $
Monnaie : Livre Sterling


Le royaume d'Angleterre (Kingdom of England en anglais) est un état souverain d'Europe de l'Ouest, dans la partie méridionale de l'île de Grande-Bretagne. Il couvre un espace correspondant à l'Angleterre actuelle ainsi que le Pays de Galles depuis son invasion en 1284 par Edouard Premier d'Angleterre. Si à l'origine la capitale du royaume est Winchester, les instances gouvernementales sont progressivement transférée à Londres qui devient de facto la capitale de ce royaume. 
Aujourd'hui, l'actuel roi est Henri VII de la maison Tudor, premier représentant de cette dynastie, depuis 1485.

avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Royaume d'Angleterre

le Dim 9 Sep - 1:09
KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE


Une dynastie montante.
Depuis son accession au trône en 1485, le roi d'Angleterre, Henri VII a tenté par tous les moyens d'asseoir son autorité et légitimer sa position et celle de sa nouvelle dynastie, les Tudors. Ce qui semble sur le papier d'un simplicité relative l'est pourtant d'autant plus dans la réalité. Henri VII doit affronter beaucoup d'ennemis qui sont aux portes du royaume. En effet, depuis trois ans un homme se prétendant être Richard de Shrewsbury, ce qui semble vraisemblablement impossible -pour le roi du moins- car mort à la Tour de Londres en 1483, fait de l'ombre au roi et lui fait perdre de cruels Livres Sterling. La popularité du vil est telle que les relations avec la France continue de se dégradée du fait que le jeune Charles VIII soutienne Perkin Warbeck de son véritable nom. Pareillement, l'Écosse semble suivre cette voie rendant la question Warbeck épineuse. D'un côté le monstre français peut décider d'aider le traître et mettre à mal la jeune dynastie balbutiante et profiter d'un cassus belli tout comme l'Ecosse.
La seule solution pour Henri VII serait profiter de son propre cassus belli pour tenter de renforcer les positions anglaises sur le continent et donc se préparer économiquement, matériellement et surtout d'assurer la logistique d'entreprise contre la France. Cependant, le roi le sait, les comptes de la couronnes sont au plus bas depuis que le Trésor d'Édouard IV ait été vidé par les parents de sa femme Woodville après sa mort et bien avant l'accession au trône de Richard III. La mission d'Henri VII est donc clair, éviter un massacre diplomatique et relever l’Échiquier en banqueroute le tout en calmant les ardeurs des nobles qui seraient tentés de profiter de cette misérable situation pour destituer le roi.
A cet effet, Henri VII créer un système impitoyablement efficace pour percevoir l'impôt en se basant sur un faux dilemme lui garantissant que les nobles payeraient l'impôt : Les nobles dépensant peu devaient avoir économisés suffisamment tout comme ceux dépensant beaucoup avaient évidemment les moyens de payer de plus grandes taxes. Pour s'assurer que cette logique fonctionne, le roi mit en place un conseil royal qui lui permit de gérer les nobles et éviter les insurrections comme dans le passé.
Cette technique fut redoutable pour agrandir le trésor et sortir son pays d'une situation difficile. 


Siège de Boulogne.
La situation devenant de plus compliquée après que des émissaires aient vu la présence de 14 000 soldats français rejoindre la ville de Boulogne-sur-mer, Henri VII est obligé de prendre une décision rapide mais néanmoins efficace. Après une longue discussion suintant la diplomatie et les compromis, Henri VII et Charles VIII en arrivent a un accord qui restera dans l'histoire comme le Traité d'Étaples. En outre le fait que la France s'engage à verser 160 000£ (10 000 or) à la couronne anglaise, elle promet également de ne plus soutenir le traître de Warbeck. De son côté l'Angleterre reconnaît le plein rattachement de la Bretagne à la couronne française et promet de ne plus s'intéresser dans les conflits entre France et royaumes d'Italie.
Ce traité marque le début du rapprochement entre les puissances occidentales que sont l'Angleterre et la France qu'Henri VII compte entretenir tout le long de son règne.


avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Royaume d'Angleterre

le Lun 10 Sep - 21:02
KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE


Contrôle de la noblesse et réforme fiscale.
Les récentes réformes fiscales et politiques d'Henri VII sont un véritable succès. L'argent rentre continuellement dans les caisses de l'Etat permettant à l'Angleterre d'entrevoir un développement de la marine anglaise ainsi que l'investissement publics.
En complément des récentes réformes pour asseoir son autorité, Henri VII mit en place une machine dont chaque rouage a son importance. Il promet l'autonomie des nobles sur leurs terres s'ils ils lui étaient loyaux. Ainsi, ils pouvaient jouir de leurs privilèges du moment qu'ils restaient dans les limites de la loi. Mais pour les sujets trop puissant, le roi fit passer deux lois. La première était contre la "livrée" soit le fait que les classes supérieurs affichent leurs adhérents en leur donnant des badges et des emblèmes. La seconde loi, elle, contre le "maintien" soit le fait de garder trop de serviteurs masculins.
De plus, Henri VII réaffirmat la Chambre étoilée, fondée en 1487, ce tribunal permettait le jugement rapide sans jury et avec le concours d'un unique témoin. Le but de ce tribunal était une arme politique pouvant juger les litiges graves impliquant l'utilisation du pouvoir personnel ou des menaces à l'autorité royale. De plus, pour faire en sorte que ce tribunal soit toujours une arme d'Henri VII et non pas une arme contre lui, il nomma des juges de paix pour chaque comté et dont le mandat ne durait pas plus d'un an à la fois. Ils étaient soumis aux même principes que ceux de la noblesse : un système similaire de liens et de reconnaissances à celui qui s'appliquait à la fois à la petite noblesse et à la haute noblesse. Leur tâche principale, en outre, était de veiller à ce que les lois du pays soient respectées dans leur région mais aussi de superviser tous les actes du Parlement ou bien encore, ils étaient en charge de tâches administratives comme la vérification des poids et des mesures.

Investissements et exploration
La situation économique étant plus que favorable, Henri VII décida qu'il était temps d'investir l'or de la couronne. Il commanda aux meilleurs ingénieurs du pays un chantier naval munit d'une cale sèche à Portsmouth (Hampshire) et qui devrait être terminé d'ici 1495. De plus, la couronne passe commande de 5 vaisseaux lourds (1,000 or unité) et 20 vaisseaux légers (200 or unité) pour un total de 9,000 or.
Henri VII, apprenant les nouvelles du dénommé Christophe Colomb rêve lui aussi qu'un de ses envoyés trouve la route des Indes. Ce qui est tout à fait à propos, c'est que l'un des conseillés du roi lui a soufflé le nom d'un certain Giovanni Caboto s'étant rendu célèbre pour avoir participé à la fortification du port de Valences et surtout pour avoir déclaré douter des affirmations du génois. De plus, l'homme s'est vu refuser le financement de ses propres expéditions par les couronnes hispaniques. C'est donc décidé, Henri VII invite Caboto en Angleterre dans l'optique de financer un voyage d'exploration a travers la mer Océane pour trouver une route vers les Indes pour le commerce sans devoir passer par l'Empire Ottoman voir, si possible, d'y implanter une colonie. Henri VII prévoit de débloquer 1,500 or pour la première expédition et trois vaisseaux lourds de la marine anglaise dont le vaisseau amiral Mathew.


avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Royaume d'Angleterre

le Jeu 13 Sep - 17:36

KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE



Grands projets d'urbanisme
La politique entamée par Henri VII il y a quelque mois se poursuit. Le monarque anglais a pour objectif la construction de certains édifices pour le rayonnement de la couronne mais surtout de la Dynastie Tudor sur tout le territoire anglais. Pour ce faire, il lance un plan d'investissement colossal estimé à 10,000 or. Ce plan a pour objectif la réalisation dans un nouveau style, le style Tudor, d'annexe aux universités de Cambridge et Oxford, alors les plus anciennes du pays, ainsi que la construction de places publiques dans les villes de Londres et de Winchester, de parc où les anglais pourraient flâner et des statues à l'effigie du monarque. La couronne espère ainsi gagner 1,200 or (par tour) au bout d'un an.
En complément, Henri souhaite édifier des axes principaux de transport reliant la capitale a tout le pays, a l'image des voies romaines de l'antiquité. Ces routes pavées coûteront au trésor 4,000 or mais rapporteront dès les mois prochains 450 or de plus à la couronne


Enfin, si le trésor s'élève à 22,500 or, avec cette politique d'urbanisation, Henri VII vient de le dépouiller de quelque 14,000 or. Et, alors que la couronne engorge 3,000 or de bénéfice (par tour) sans compter le tribut que la couronne de France élevant les bénéfices à 4,000 or mais qui n'est pas une source stable de bénéfice car ayant bientôt finie de payer sa dette, Henri élève les recettes de la couronne a 4,650 or (par tour) et par conséquent, l'Angleterre se remettra de ses investissements d'ici 9 mois.

Investissements militaires et exploration
Les réformes d'urbanisme entreprises par le roi ont fait chuter le trésor à 8,000 or. Cependant, Henri VII n'a pas finit de placer -judicieusement- l'argent du trésor et prévoit deux dernière dépenses qui ne sont pas des moindres.
Dans un premier temps, le roi investit 5,000 or dans l'édification de caserne dans les grands centres urbains du royaume ainsi que la rénovation de fort à la frontière avec l'Écosse. Cette mesure permet de grossir les rangs de l'armée de 2,000 fantassins supplémentaire portant l'effectif total de l'armée anglaise à 18,000 soldat.
Dans un second temps, Henri VII reçoit Giovanni Caboto a sa cour où il est traité comme un homme d'Etat. Le roi le veut pour une mission d'exploration ou plutôt l'inverse. En effet, Giovanni Caboto recherche des financements pour son expédition "aller chercher la nouvelle terre". Il a d'ailleurs trouvé une partie du financement (100 or) auprès d'une banque italienne de Florence basée à Londres, la banque familial Bardi. Mais le roi dans son incroyable bonté propose de financer le reste de l'expédition, débloque 1,200 or et cinq navires lourds capables de naviguer en mer Océane. Il donne à Caboto et ses trois fils les lettres patentes suivantes.

Henri VII a écrit:LETTRES-PATENTES DU ROI
Données à Londres le huit décembre mil quatre cent quatre-vingt-quatorze.

Henri, par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande, à tout ceux qui ces présentes lettres verront, salut. Nous avons ordonné par nos Lettres-Patentes du huit décembre dernier, portant confirmation de Giovanni Caboto, qu'il pourrait naviguer sur les océans du monde en arborant nos couleurs, et Nous nous sommes réservé d'expliquer plus amplement nos intentions sur ladite autorisation et tous les objets qui y sont relatifs. Les avantages que nos Sujets en retireront, Nous portent à ne pas différer à les faire connaître. A ces causes, et autres, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine intelligence, pleine puissance et Autorité Royale, Nous avons dit, déclaré et ordonné, et par ces présentes signées de notre main disons, déclarons et ordonnons, voulons et Nous plait ce qui suit.

- ARTICLE PREMIER
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront à compter du cinq juin mil quatre cent quatre-vingt-quinze d'une autorité libre sur les actions entreprises lors du ou des voyages en leur qualité de capitaine de l'expédition.

- ARTICLE DEUX
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront également de la faculté et pouvoir de naviguer dans toutes les parties, régions et côtes de la mer orientale, occidentale et septentrionale, sous nos bannières, drapeaux et enseignes.

- ARTICLE TROIS
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront également de cinq navires ou navires de quelque fardeau et qualité que ce soit, et avec autant de marins et d'hommes qu'ils souhaiteraient emmener avec eux à bord desdits navires.

- ARTICLE QUATRE
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils n'aura pas a dépenser pour ces missions et la somme de 1,200 or sera mise à disposition pour la ou les voyages. Il est au bon vouloir du navigateur et de ses fils de compléter ledit financement.

- ARTICLE CINQ
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils ont pour mission de trouver, découvrir et enquêter sur les îles, pays, régions ou provinces des païens et des infidèles, quelle que soit la partie du monde placée qui, avant cette époque, était inconnue de tous les chrétiens.

- ARTICLE SIX
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils ont également pour mission de revendiquer les territoires païens qu'ils pourraient découvrir et d'y implanter des colonies au nom du Roi et de la Couronne Anglaise.

Signé Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande.
A LONDRES, chez Nicolas SASMAEL, Imprimeur de la COUR SOUVERAINE.


Message diplomatique a l'attention de la Couronne Portugaise.
Nous, Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande,
A vous, Jean, Roi de Portugal et des Algarves, de chaque côté de la mer en Afrique et duc de Guinée par la grâce de Dieu.

Salutations!

En l'honneur de notre bienfaitrice alliance, nous avons le privilège de vous inviter vous ou vos ambassadeurs à notre cour pour reconfirmer nos alliances passées et ouvrir de plus grandes voies commerciales entre nos puissances souveraines.

Message diplomatique a l'attention de la République Sérénissime de Venise
Nous, Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande,
A vous, Agostino Barbarigo, soixante-quatorzième doge de Venise.

Salutations!

Nous aimerions vivement rencontrer vos ambassadeurs pour parler ensemble de futurs traités commerciaux bénéfiques à nos deux puissances suzeraines.


avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Royaume d'Angleterre

le Lun 24 Sep - 11:26

KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE



Relancement des missions d'exploration
Avec la fin de la guerre en Irlande, la couronne anglaise peut retourner à des occupations diverses nécessitant aujourd'hui tout son intérêt. Des mois sont passés depuis le retour de Giovanni Caboto et de sa mission dont le succès montre une nouvelle fois de la suprématie naturelle des anglais sur les océans. D'abord remercié par le roi et anobli par ce dernier, Giovanni fut une nouvelle fois convoqué par Henri pour une nouvelle mission. Ce dernier devra partir avec des artisans et quelques soldats pour établir une colonie semi-permanente sur ce territoire semble t-il vide de tout gouvernement stable ou du moins ne ressemblant pas au Cathay. La colonie survivra grâce au commerce de la Morue qui sera ramené en Occident par navire et par le commerce de fourrure. Caboto doit également établir un lien avec les autochtones. Un trésor de 10 or en bijoux est rassemblé à cet effet.
La mission, toujours financée par la couronne se composera de cinq navires dont le Matthew en qualité de navire Amiral comme pour la première mission et de vingt hommes dont un chirurgien et un coiffeur. Cette fois-ci, cependant, le financement s'élève "seulement" à 500 or, Caboto étant prié de voir avec les banquiers vénitiens s'il veut un complément d'investissement.

Dépenses : 510 or.
Trésor : 15,290 or.



Contenu sponsorisé

Re: Royaume d'Angleterre

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum