Partagez
Aller en bas
avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 10 Sep - 20:58
KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE


Contrôle de la noblesse et réforme fiscale.
Les récentes réformes fiscales et politiques d'Henri VII sont un véritable succès. L'argent rentre continuellement dans les caisses de l'Etat permettant à l'Angleterre d'entrevoir un développement de la marine anglaise ainsi que l'investissement publics.
En complément des récentes réformes pour asseoir son autorité, Henri VII mit en place une machine dont chaque rouage a son importance. Il promet l'autonomie des nobles sur leurs terres s'ils ils lui étaient loyaux. Ainsi, ils pouvaient jouir de leurs privilèges du moment qu'ils restaient dans les limites de la loi. Mais pour les sujets trop puissant, le roi fit passer deux lois. La première était contre la "livrée" soit le fait que les classes supérieurs affichent leurs adhérents en leur donnant des badges et des emblèmes. La seconde loi, elle, contre le "maintien" soit le fait de garder trop de serviteurs masculins.
De plus, Henri VII réaffirmat la Chambre étoilée, fondée en 1487, ce tribunal permettait le jugement rapide sans jury et avec le concours d'un unique témoin. Le but de ce tribunal était une arme politique pouvant juger les litiges graves impliquant l'utilisation du pouvoir personnel ou des menaces à l'autorité royale. De plus, pour faire en sorte que ce tribunal soit toujours une arme d'Henri VII et non pas une arme contre lui, il nomma des juges de paix pour chaque comté et dont le mandat ne durait pas plus d'un an à la fois. Ils étaient soumis aux même principes que ceux de la noblesse : un système similaire de liens et de reconnaissances à celui qui s'appliquait à la fois à la petite noblesse et à la haute noblesse. Leur tâche principale, en outre, était de veiller à ce que les lois du pays soient respectées dans leur région mais aussi de superviser tous les actes du Parlement ou bien encore, ils étaient en charge de tâches administratives comme la vérification des poids et des mesures.

Investissements et exploration
La situation économique étant plus que favorable, Henri VII décida qu'il était temps d'investir l'or de la couronne. Il commanda aux meilleurs ingénieurs du pays un chantier naval munit d'une cale sèche à Portsmouth (Hampshire) et qui devrait être terminé d'ici 1495. De plus, la couronne passe commande de 5 vaisseaux lourds (1,000 or unité) et 20 vaisseaux légers (200 or unité) pour un total de 9,000 or.
Henri VII, apprenant les nouvelles du dénommé Christophe Colomb rêve lui aussi qu'un de ses envoyés trouve la route des Indes. Ce qui est tout à fait à propos, c'est que l'un des conseillés du roi lui a soufflé le nom d'un certain Giovanni Caboto s'étant rendu célèbre pour avoir participé à la fortification du port de Valences et surtout pour avoir déclaré douter des affirmations du génois. De plus, l'homme s'est vu refuser le financement de ses propres expéditions par les couronnes hispaniques. C'est donc décidé, Henri VII invite Caboto en Angleterre dans l'optique de financer un voyage d'exploration a travers la mer Océane pour trouver une route vers les Indes pour le commerce sans devoir passer par l'Empire Ottoman voir, si possible, d'y implanter une colonie. Henri VII prévoit de débloquer 1,500 or pour la première expédition et trois vaisseaux lourds de la marine anglaise dont le vaisseau amiral Mathew.


avatar
Baron
Baron
Messages : 35
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 16
Localisation : Le cul de te mère
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 10 Sep - 21:27


Suite a l'accession au pouvoir du Roi Jacques, d'importantes réformes militaires furent entreprises et on investit 5,000or dans la constructions de caserne le long de la frontière ou 2000 hommes en plus pourraient être mobilisés
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 10 Sep - 22:58
République Sérénissime de Venise




Economie


Afin de dynamiser l'économie au mieux, et relier les campagnes aux villes, une grande campagne d'amélioration des infrastructures routière est menée.  En effet, les paysans qui doivent acheminer les provisions se plaignent de l'état des routes qui se dégradent de mois en mois, laissant place à des nids de poules abîmant les roues des carrioles ou encore à  une instabilité qui fait chuter les provisions. Ainsi, l'objectif est de relier plus efficacement et dans de meilleures conditions Venise à Padoue et Vérone puis Brescia dans un second temps. Ces routes permettront donc de relier la Vénétie en peu de temps. Dans les îles et sur les côtes Adriatique, des améliorations aussi seront faites afin de ne pas donner sentiments aux insulaires d'être délaissés. Le coût total de cette amélioration se porte à 2000 or.  

Aussi, les pêcheurs se sentent un peu exclus du progrès que connait Venise. Ils sont pourtant nécessaire à  la survie de la République Maritime. Le représentant marin du Collège a d'ailleurs annoncé au Doge que sur les docks, les pécheurs et les marins étaient soucieux de leurs places dans la Venise du 16e siècle. Pour les rassurer, une modernisation des ports sera exécutée. Amélioration des système de palan, nouvelles places de bateaux de pêcheurs, meilleurs espaces de déchargements des poissons... Les ports vénitiens ne seront pas en reste quant à la modernisation de Venise. Le coût total de ses améliorations est d'environ 3000 or.


Armée


400 fantassins sont recrutés pour un coût total de 1000 or. Ces fantassins se rajouteront aux 8000 hommes de l'armée vénitienne portant ainsi le nombre à 8400. Ils auront principalement pour mission de protéger les routes de bandits, de protéger les villes et les frontières de contrebandiers.

Or restant 10 550
avatar
Baron
Baron
Messages : 34
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 10 Sep - 23:13

ÉTATS DE SAVOIE


01/01/1494 -  31/04/1494

BUDGET & FINANCES:


Tour 5 - Du 01/05/1493 au 31/08/1493:


- Budget de départ : 12000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 6 - Du 01/09/1493 au 31/12/1493:


- Budget de départ : 15000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 7 - Du 01/01/1494 au 31/04/1494:


- Budget de départ : 18000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Le décès du jeune duc :


Le duc Charles-Jean-Amédée de Savoie, âgé de 5 ans, est décédé prématurément le 8 février 1494, des suites d'une chute. Il a en effet été retrouvé mort au pied de son lit au petit matin, laissant ses sujets des États de Savoie en deuil. Son grand-oncle, et régent, lui succède, devenant ainsi le duc Philippe II de Savoie. Ainsi conclu selon le traité de Senlis de 1493, son fils héritier, Philibert, épousera la fiancée de feu le duc, Marguerite de Habsbourg, comtesse d'Artois, de Bourgogne, de Charollais, dame de Château-Chinon et de Noyers.
L'ancienne régente Blanche de Montferrat sera quant à elle renvoyée dans les terres de son père, et Yolande-Louise, sœur de feu le duc, demeurera à Chambéry où elle sera élevée parmi la cour.

En rose, les Etats de Savoie, en jaune, les terres de Marguerite de Habsbourg, épouse de l'hériter savoyard, en vert, le marquisat de Montferrat, vassal du duc de Savoie.

avatar
Baron
Baron
Messages : 96
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 11 Sep - 20:50
ANNO DOMINI 1494

Passage de tour
Nouveau tour : Mai-Août 1494
Baron
Baron
Messages : 16
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 12 Sep - 1:28

Empire de Chine

01/01/1494 -  31/04/1494
(en retard d'un tour)

Plan de l’expédition des Indes

L’empereur porte de grands espoirs en son projet d’ouverture de la Chine sur les mers. Les reformes économiques ont permis un développement certain du commerce naval chinois, mais il se limite encore principalement à la mer de Chine. Par la reprise des expéditions impériales, l’empereur entend développer l’influence chinoise à travers toutes les mers : De grands moyens ont été déployés au cours des deux dernières années. Dix navires lourds flambant neufs sont accostés aux quais du port du Nankin où se prépare une vaste expédition en direction des indes. Cette expédition passera par Malacca, Cuttack, Kotte et enfin Calicut :

- Malacca, il s'agit de la première destination de l’expédition. Le Sultanat de Malacca est un important état tributaire chinois. Un arrêt à Malacca permettra aux navires de reprendre des provisions avant de faire route vers les Indes. Les représentants chinois payeront leur respect au sultan Tun Perak et négocierons plusieurs accords commerciaux. Ils exprimeront toutes les bonnes intentions de l’empereur Hongzhi qui maintient sa garantie à l’égard du sultanat en cas d’attaque étrangère.

- Cuttak, capitale de l’Odisha que les marchands appellent communément : « la cité d’argent » sera la seconde destination de l’expédition. La Chine à tout à gagner à établir une voie commerciale dans la région. Accompagnée de cadeaux introductifs (-500 or), une proposition de normalisation des échanges est faite au roi Purushottama Deva (un cadeau en retour sera considéré comme un tribut recevable).

- Kotte, capitale du Royaume de Kotte (Ceylan) sera la troisième destination de l’expédition. L’influence chinoise dans la région est déjà assez marquée (tributs en 1411, 1412, 1445, 1459). L’expédition visera à améliorer les relations entre les deux puissances et développer davantage les relations commerciales qui ont diminuées ces dernières années. Des textes bouddhistes, de l’encens et porcelaines rares sont envoyés en cadeau à Parakramabahu VIII (-250 or), afin qu’il renouvèle un tribut par échange de cadeau.
Un rapprochement stratégique est également envisagé, le fils du ciel pourrait soutenir le roi Ceylan dans le cas où ce dernier aurait des projets en inde…

- Calicut, en tant que port le plus important de la côte de Malabar est la destination finale de cette première expédition. Depuis les voyages de Zeng He (tributs en 1405, 1407, 1409), les Zamorins de Calicut ont entretenus de bonnes relations avec la Chine et ses marchands. L’empire du milieu dispose même d’un entrepôt dans la ville. Après échange de cadeaux précieux (-750 or). Les envoyés chinois tacherons de négocier d’éventuel avantages commerciaux en plus de normalisation les échanges par réception d’un tribut de la part du Zamorin (un cadeau en retour sera considéré comme un tribut recevable).

Le départ de l’expédition est prévu pour le nouvel an chinois (février), l’empereur s’est lui-même déplacé à Nankin pour l’occasion.

Arrivée de la mission Ottomane

Une bien mission diplomatique est arrivée en Chine, des musulmans -chargés de cadeaux- provenant d’un empire inconnu. Ils furent très rapidement reçus par l’empereur qui s’empressa d’en apprendre plus sur ses visiteurs.

Les envoyé indiquèrent qu’ils provenaient de l’ouest, plus précisément de « l’empire Ottoman ». Il s’agirait du plus grand des royaumes musulmans dirigé par un certain Sultan Bayazid. Les musiciens provenaient quant à eux des « Etats italiens » et les deux femmes au teint de peau pale du « Sultanat de Crimée ». A en juger par l’ampleur de l’expédition et des cadeaux, il n’y a aucune de raison de douter de leur parole, pourtant personne ici n’avait entendu parler de tels royaumes…
Il n’en fallut pas plus pour attiser l’attention de l’empereur et de tous ses conseillers qui montrèrent un grand intérêt à découvrir ce monde de l’ouest qui leur était inconnu. Les échanges furent très instructifs, les envoyés avait parmi eux un cartographe qui exposa ses cartes à l’empereur. Les cartes Ottomanes expliquèrent beaucoup de chose que l’on ne parvenait pas à expliquer jusqu’à présent : ainsi la route de la soie finissait bien plus loin qu’on ne le pensait et la baisse de fréquentation est due au renversement des puissances au moyen orient. Il existait un continent tout entier et 7 mers à l’est !

A la suite de cette rencontre, l’empereur s’assura que ses invités reçoivent le meilleur accueil possible en Chine où ils sont autorisés à rester autant qu’ils le souhaitent. Les cadeaux sont acceptés par l’empereur, ils constituent un tribut plus que valide aux yeux de l’administration chinoise qui s’ouvre donc au commerce avec l’empire Ottoman.
Les eunuques suivront l’empereur à Pékin, ils pourront alors rejoindre les écoles et instituts correspondant à leur domaine de prédilection, voir même intégrer l’administration chinoise s’ils en ont les capacités. Les deux splendides esclaves sont officiellement affranchies (l’esclavage sous toute ses formes est techniquement aboli depuis le règne de l’empereur Hongwu), elles sont invitées à rejoindre la cour impériale, au cœur de la cité interdite. Bien entendu, le cartographe est lui aussi invité à Pékin où il confrontera ses savoirs à ceux des cartographes de la cour. Les musiciens peuvent rester à Nankin s’ils le souhaitent ou aller à Pékin. Pour ce qui est des animaux, ils sont envoyés dans divers domaines impériaux où seront tenus des expositions.

Les représentants ottomans se verront quant à eux remettre des joyaux et porcelaines rares (-1k d’or). Ils recevront également une visite guidée de la ville de Nankin et de sa tour de porcelaine (plus grande merveille du monde contemporain s’il en est). Avant de rentrer chez eux, une rencontre est organisée entre le navigateur ottomans et ceux de l’expédition chinoise vers l’Inde pour un échange de procédés.


Fleuve Jaune : une catastrophe humaine évitée de peu

En janvier 1494, le fleuve Jaune est monté subitement, entrainant des très fortes inondations dans une bonne partie du pays. Fort heureusement, le pire a pu être évité grâce à l’intervention du nouveau ministre de guerre Yang Yiqing. Etant chargé du vaste projet d’extension de la muraille de Chine décidé en 1492, il disposait de 40 000 hommes sous son commandement et de vastes ressources pour les travaux amassées aux cours des deux années de préparation (qui se terminait à peine).

Dès le début des inondations, il reçut l’ordre d’intervenir. Par son action, il parvint sauver des villages entiers d’une mort certaine; limitant grandement les effets de la catastrophe tout en améliorant l’image de l’armée aux yeux de la population. Certains interprètent d’ailleurs cette intervention fortuite une confirmation du mandat céleste de l’empereur.
En plus des efforts menés par Yang Yiqing. Le grand eunuque Li Xing à spécialement envoyé par l’administration impériale, il dirige un vaste projet de détournement la cour fleuve jaune. Ce projet permettra de limiter des inondations et de soutenir l’effort d’aide aux victimes. Une fois l’inondation terminée, des travaux de consolidation et d’aménagement seront également effectués pour s’assurer qu’une telle catastrophe naturelle ne se reproduise plus jamais (-4k d’or initialement investis).


L’expédition des Indes

L’expédition des Indes est officiellement lancée au nouvel an chinois. L’équipage comprend les meilleurs marins, spécialistes linguistiques et cartographe du pays (-1k d’or).

Il reste 2k d’or dans les coffres impériaux, ils sont investi dans les chantiers navals pour respecter la promesse de commande continue en navire lourd par le gouvernement (-2k d’or).


avatar
Baron
Baron
Messages : 96
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 12 Sep - 15:11
Simulation expédition vers les Indes

Après moult réformes et des tentatives de modernisation navale de la part de la Chine impériale, une expédition, 61 ans après la dernière est lancée, son objectif, contrairement aux dernières et de créer des liens commerciaux avec les autres pays d'Asie, malheureusement  dans les premiers temps de l'expédition avant même que les sujets de l'empereur puissent atteindre la ville de Malacca, une violente tempête en mer a provoqué le naufrage d'un des navires de l'expédition, qui fut détruire dans le processus, heureusement les membres de l'équipage ont pu être secourus par les autres bateaux. C'est donc dans ce contexte que les bâtiments arrivèrent dans une  des plus importantes villes de la région, Malacca, les hommes furent très bien accueillis par le sultan, qui soucieux de plaire au fils du ciel les traita comme il se doit, pour ce qui est des accords commerciaux que les hans ont voulus négocier avec le souverain, ils furent pour la plupart acceptés par le sultan.


Après ces négociations, les marins ont repris leur route direction Cuttak,  le trajet se fit sans aucun incident particulier, et les Chinois arrivèrent à bon port, Purushottama Deva, deuxième roi de la dynastie Gajapatis   accepta de les recevoir sans vraiment y mettre les formes, le tribut fut accepté par le souverain mais il refusa de leur rendre l'appareil et invita les Chinois à poursuivre leur voyage, les Chinois n'ayant pas les moyens de faire plier le souverain décidèrent de ne pas se laisser abattre par cet échec.


L'accueil à Kote fut bien plus chaleureux et le roi heureux de pouvoir de nouveau commercer avec les hans décida de rembourser les cadeaux chinois en offrant de l'or aux Chinois, d'un montant de 100 ors. Enfin pour finir le dernier trajet se solda par une petite victoire pour les sujets de l'empereur, ainsi ils purent cartographier une partie du monde très mal connu par les Chinois, les cartes des expéditions de Zheng He étant assez imprécises mais en plus de cela, ils furent très bien reçus par le souverain local qui les accueillit avec quelques présents et des accords commerciaux dans lesquels il accepta d'ouvrir ces ports aux navires chinois. Montant des tributs : 500 ors.

Simulation expédition portugaise

L’expédition des Portugais vers les terres au-delà du cap de Bonne-Espérance fut un succès sans aucun doute, ils purent donc avec l'aide du célèbre explorateur Bartolomeu Dias longer  la côte de l'Afrique sans aucun mal, en suivant les courants, ils arrivèrent près de Zanzibar, là ils achetèrent l'aide d'un navigateur arabe, un certain Walid Ayoub pour qu'il puisse leur indiquer la route vers les Indes, ce qui fit en échange de 10 d'or, en suivant le navire de l'Arabe, les européens purent donc arriver sans encombre en Inde pour la première fois de leur vie; plus précisément dans la ville de Kochi où ils achetèrent  divers produits locaux et s'enrichir de 60 ors. Après ceci ils prièrent le chemin de retour, après 8 mois en mer, ils arrivèrent à Lisbonne
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 217
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 5:34
ANNO DOMINI 1494

Passage de tour
Nouveau tour : Septembre-décembre 1494
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 12:31
Devlet-i Alîye-i Osmânîye




Un développement militaire et navale d'envergure.



l'Europe chretienne connait elle aussi ses inventions et innovations dans le domaine de la mer et de la guerre. Concernant l'Empire ottoman, obtenir les connaissances sur ces innovations   lui a toujours été bénéfique, l'aidant par exemple à  peaufiner son artillerie avec l'avènement  de ses précieux " destructeurs de chateaux ". Mais récemment, de nouveaux navires ont étés conçus au Portugal et en Espagne permettant de naviguer sur les oceans avec une technologie inconnue alors des turcs, cette information a atteint  le Sultan et la fait réagir. La réponse des ottomans pour ce que Bayazid nomme " la course aux savoirs " a déjà  commencé avec l'ouverture de la collabaration avec la Chine, mais elle ne s'arrête  pas à celà.

Bayazid compte désormais faire de Constantinople le centre de gravité des innovations de toute l'Europe. Sa politique ambitieuse s'articulera autour de commandes de pièces militaires et navales dont les recompenses financières seront plus grandes que celle de n'importe quelle roi d'Europe. Bayazid II est le plus riche suzerain du continent, il deviendra le plus grand pourvoyeur d'or des arsenaux militaires.

Le but recherché  est d'étendre les sources à la fois humaine et technique pour l'avancement militaire et navale à des concepteurs indépendants de France, d'Angleterre et de la péninsule Ibérique. Mais aussi de Booster et d'augmenter les moyens et la motivation des concepteurs qui ont déjà Istanbul comme principal client, Tel que dans les terres balkaniques, italiennes ou encore allemandes.

Nos rouages de développement en seront élargis. Bayazid sultan veut être entouré des meilleurs experts militaires du continent qui travaillerons avec les concepteurs turcs pour leurs donner accés aux technologies majeures qu'ils ignorent.

Les priorités de la recheche sont l'amélioration des armes à feu légères, de l'artillerie lourde et ses munitions, ainsi que la conception des navires lourds.

Dépense total : illimité. Le Sultan dépensera 1500 or par tour jusqu'à monopoliser les connaissances en question.


L'édification de la Ville de Koweit et de la flotte indienne.

_Koweit

En 1494 les ottomans décident  de fonder un important port dans la baie du kowait dans le but d'en faire une importante  place commerciale et navale ouverte sur l'océan indien et le Golf Persique. L'Emplacement choisie semble être idéale, la baie du Koweit est fertile. Elle est aussi une potentielle zone de transite entre le commerce maritime des indes et du monde arabe et celui  des routes caravanières.    
Les travaux commenceront par la création d'un port de pêche pour attirer les populations local  et d'un port de commerce. Un arsenal naval devellopé recopiant la méthode de fonctionnement de celui d'Istanbul sera aussi édifié  ainsi qu'un chateau fort servant de place forte et d'appui défensif. L'arsenal du Koweit sera le plus important chantier naval ottoman en Asie. Il disposera de plus de sa propre fonderie de canon et ses propres entrepôts de boulet et de poudre.


10 000 ouvriers et artisans travailleront pour boucler le chantier. Le besoin de loger et nourrir cette main d'oeuvre permettra la naissance d'un marché  avec l'agriculture des terres de la baie et les premiers efforts d'urbanisation supervisés par la sublime porte. Avec le temps ces constructions permettront aussi d'attirer les pèlerins  et les marchands et de fonder un marché terrestres et une zone urbaine bien plus  grandes donnant ainsi naissance à une ville.

Mais la priorité de la sublime porte est bien entendu l'arsenal et le port du Koweit, cette ville ne devra son édification qu'aux ambitions maritimes des ottomans.


Dépense total : 6000 or.

_La flotte des Indes

3 galères dont 1 lourde seront conçus à Bassorah et acheminées par l'estuaire du  Tigre et de l'Euphrate jusqu'au Koweit. Une fois l'arsenal édifié le centre de création des navires passera définitivement au koweit.

Dépense total : 1400 or.



avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 50
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 15:59

KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE



Grands projets d'urbanisme
La politique entamée par Henri VII il y a quelque mois se poursuit. Le monarque anglais a pour objectif la construction de certains édifices pour le rayonnement de la couronne mais surtout de la Dynastie Tudor sur tout le territoire anglais. Pour ce faire, il lance un plan d'investissement colossal estimé à 10,000 or. Ce plan a pour objectif la réalisation dans un nouveau style, le style Tudor, d'annexe aux universités de Cambridge et Oxford, alors les plus anciennes du pays, ainsi que la construction de places publiques dans les villes de Londres et de Winchester, de parc où les anglais pourraient flâner et des statues à l'effigie du monarque. La couronne espère ainsi gagner 1,200 or (par tour) au bout d'un an.
En complément, Henri souhaite édifier des axes principaux de transport reliant la capitale a tout le pays, a l'image des voies romaines de l'antiquité. Ces routes pavées coûteront au trésor 4,000 or mais rapporteront dès les mois prochains 450 or de plus à la couronne


Enfin, si le trésor s'élève à 22,500 or, avec cette politique d'urbanisation, Henri VII vient de le dépouiller de quelque 14,000 or. Et, alors que la couronne engorge 3,000 or de bénéfice (par tour) sans compter le tribut que la couronne de France élevant les bénéfices à 4,000 or mais qui n'est pas une source stable de bénéfice car ayant bientôt finie de payer sa dette, Henri élève les recettes de la couronne a 4,650 or (par tour) et par conséquent, l'Angleterre se remettra de ses investissements d'ici 9 mois.

Investissements militaires et exploration
Les réformes d'urbanisme entreprises par le roi ont fait chuter le trésor à 8,000 or. Cependant, Henri VII n'a pas finit de placer -judicieusement- l'argent du trésor et prévoit deux dernière dépenses qui ne sont pas des moindres.
Dans un premier temps, le roi investit 5,000 or dans l'édification de caserne dans les grands centres urbains du royaume ainsi que la rénovation de fort à la frontière avec l'Écosse. Cette mesure permet de grossir les rangs de l'armée de 2,000 fantassins supplémentaire portant l'effectif total de l'armée anglaise à 18,000 soldat.
Dans un second temps, Henri VII reçoit Giovanni Caboto a sa cour où il est traité comme un homme d'Etat. Le roi le veut pour une mission d'exploration ou plutôt l'inverse. En effet, Giovanni Caboto recherche des financements pour son expédition "aller chercher la nouvelle terre". Il a d'ailleurs trouvé une partie du financement (100 or) auprès d'une banque italienne de Florence basée à Londres, la banque familial Bardi. Mais le roi dans son incroyable bonté propose de financer le reste de l'expédition, débloque 1,200 or et cinq navires lourds capables de naviguer en mer Océane. Il donne à Caboto et ses trois fils les lettres patentes suivantes.

Henri VII a écrit:LETTRES-PATENTES DU ROI
Données à Londres le huit décembre mil quatre cent quatre-vingt-quatorze.

Henri, par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande, à tout ceux qui ces présentes lettres verront, salut. Nous avons ordonné par nos Lettres-Patentes du huit décembre dernier, portant confirmation de Giovanni Caboto, qu'il pourrait naviguer sur les océans du monde en arborant nos couleurs, et Nous nous sommes réservé d'expliquer plus amplement nos intentions sur ladite autorisation et tous les objets qui y sont relatifs. Les avantages que nos Sujets en retireront, Nous portent à ne pas différer à les faire connaître. A ces causes, et autres, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine intelligence, pleine puissance et Autorité Royale, Nous avons dit, déclaré et ordonné, et par ces présentes signées de notre main disons, déclarons et ordonnons, voulons et Nous plait ce qui suit.

- ARTICLE PREMIER
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront à compter du cinq juin mil quatre cent quatre-vingt-quinze d'une autorité libre sur les actions entreprises lors du ou des voyages en leur qualité de capitaine de l'expédition.

- ARTICLE DEUX
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront également de la faculté et pouvoir de naviguer dans toutes les parties, régions et côtes de la mer orientale, occidentale et septentrionale, sous nos bannières, drapeaux et enseignes.

- ARTICLE TROIS
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils disposeront également de cinq navires ou navires de quelque fardeau et qualité que ce soit, et avec autant de marins et d'hommes qu'ils souhaiteraient emmener avec eux à bord desdits navires.

- ARTICLE QUATRE
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils n'aura pas a dépenser pour ces missions et la somme de 1,200 or sera mise à disposition pour la ou les voyages. Il est au bon vouloir du navigateur et de ses fils de compléter ledit financement.

- ARTICLE CINQ
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils ont pour mission de trouver, découvrir et enquêter sur les îles, pays, régions ou provinces des païens et des infidèles, quelle que soit la partie du monde placée qui, avant cette époque, était inconnue de tous les chrétiens.

- ARTICLE SIX
Le navigateur Giovanni Caboto et ses fils ont également pour mission de revendiquer les territoires païens qu'ils pourraient découvrir et d'y implanter des colonies au nom du Roi et de la Couronne Anglaise.

Signé Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande.
A LONDRES, chez Nicolas SASMAEL, Imprimeur de la COUR SOUVERAINE.


Message diplomatique a l'attention de la Couronne Portugaise.
Nous, Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande,
A vous, Jean, Roi de Portugal et des Algarves, de chaque côté de la mer en Afrique et duc de Guinée par la grâce de Dieu.

Salutations!

En l'honneur de notre bienfaitrice alliance, nous avons le privilège de vous inviter vous ou vos ambassadeurs à notre cour pour reconfirmer nos alliances passées et ouvrir de plus grandes voies commerciales entre nos puissances souveraines.

Message diplomatique a l'attention de la République Sérénissime de Venise
Nous, Henri, Par la grâce de Dieu, roi d'Angleterre et de France et seigneur d'Irlande,
A vous, Agostino Barbarigo, soixante-quatorzième doge de Venise.

Salutations!

Nous aimerions vivement rencontrer vos ambassadeurs pour parler ensemble de futurs traités commerciaux bénéfiques à nos deux puissances suzeraines.


avatar
Imperator
Imperator
Messages : 167
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 18:12
STATVS PONTIFICIVS



Le cas français

Alexandre VI, furieux d'apprendre la descente des Français à Rome, et d'autant plus fou de rage que d'apprendre que le Cardinal Della Rovere, son plus grand rival, se trouve parmi eux, a décidé de lever son armée afin de défendre ses terres. Concernant Ferrare, le comté accepte de vouer allégeance à la Papauté en échange de la rétrocession de Rovico. Catherine Sforza est quant à elle vite matée par Cesare Borgia qui assiège la ville et tente de l'emprisonner avant d'aller au nord du Latium afin de s'attendre à une invasion française.
Toutefois, un grand problème vient troubler les plans des Borgia, puisque le moral de l'armée ne semble guère haut et certains auraient déserté afin de se joindre au Cardinal Della Rovere, tandis qu'un moine dominicain originaire de Ferrare, un certain Girolamo Savonarola qui aurait depuis longtemps prédit la venue d'un pape rongé par le péché, se décide à prêcher à Rome avant d'échapper à son arrestation en s'enfuyant vers le nord, vraisemblablement vers la Toscane. Il aurait également prédit la venue d'un « nouveau Cyrus », que certains voient en la personne de Charles VIII de France.

avatar
Baron
Baron
Messages : 35
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 16
Localisation : Le cul de te mère
Voir le profil de l'utilisateur

UNION DES ROYAUMES ANGLAIS ET ÉCOSSAIS

le Jeu 13 Sep - 18:43







Suite a de nombreuses heures de discussions avec le roi d'Angleterre, ce dernier et son éminence le roi Jacques IV  sont tombés a un accord commun. Les guerres perpétuelles entre ces deux royaumes doivent cesser. De cette décision historique est né l'Union Britannique ,alliance entre les deux royaumes. Ils seront désormais liés a jamais. De plus une annexion prochaine de l’Irlande et un partage en deux du territoire est prévu pour permettre au dernier peuple celtique non civilisé d'accéder au savoir de l'Europe. Après une levée de 9000 bannerets, ils on voyagés vers Cairgaan ou ils ont embarqués dans 50 navires légers d'ou ils iront aider leurs nouveaux alliés anglais.


ECONOMIE
désormais avec un puissant allié, le royaume dépense 5000 or dans la construction de casernes dans le pays pour abriter 2000 fantassins supplémentaires. la construction d'un navire lourd d'un coût de 1000 or est aussi en cour et sera achevée sous peu.


avatar
Comte
Comte
Messages : 115
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 19:23
La mort de Casimir


Casimir quatrième du nom de la très précieuse dynastie Jagellon est mort en cette fin d'année 1494. C'est la panique en Pologne Lituanie étant donné que le prestigieux Casimr avait acquis le titre Roi de Pologne en plus du titre Grand Duc de Lituanie depuis la mort de son bien aimé frère en 1447. Il était aussi le frère du Roi de Hongrie, de Croatie et de Bohême qui sont en union personnelle, ce qui lui assuré une alliance au cas où les tatars et les moscovites se montraient aggressifs. Maintenant qu'il est parti, il faut régler les problèmes administratifs de la scission de l'union polono-lituanienne.
Son fils aîné, le Duc de Glogow : Jean Ier Albert Jagellon est couronné Roi de Pologne.
Son second fils, Alexandre Ier Jagellon est quant à lui couronné Grand-Duc de Lituanie.
Les deux sont d'accord pour maintenir une politique extérieure commune.
Alors que les découpages administratifs et économiques se font, des bruits courent qu'à l'est Ivan III est en train de monter une armée aide par les tatars.
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 19:43
République Sérénissime de Venise




Diplomatie

Royaume d'Angleterre

A la suite de plusieurs pourparlers entre le Sénat et le Gouvernement anglais, des accords ont été convenu entre les deux nations.
Du côté vénitien, un abaissement des taxes douanières sur les produits anglais à 30%. Cela permettra de faciliter le commerce pour les marchands anglais.
Du côté anglais, l'établissement d'un comptoir ainsi que d'une banque dans la ville et le port de Bristol.

Infrastructures

L'état vénitien met en place plusieurs bibliothèques à travers le pays. Tout d'abord une dans Venise qui visera à instruire les habitants de la région italienne. Ensuite, une à Héraklion pour les Crétois, puis une à Nicosie et enfin une à Split, en Croatie. Ces bibliothèques devront participer à l'essor culturel de la nation vénitienne et devront enseigner d'enseignes techniques de commerces.

Or restant 17550
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 19:44
Erratum or restant à 13550
avatar
Baron
Baron
Messages : 54
Date d'inscription : 04/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 20:03
MARCHE DU BRANDEBOURG


TRESORERIE ET COMPTES:


Trésorerie actuelle : 3.000 or, restant des coffres.
Gain : + 3.000 or, gain de ce tour-ci. (x6)
------- : + 750 or, tribut du vassal poméranien. (x6)
------- : + 250 or, gain de la réforme de tolérance. (x5)
------- : + 100 or, gain de la vente des terres libérées. (x5)
Bénéfices : 3.000 + (750 x 6) + (250 x 6) + (100 x 6) = 3.000 + 15.000 + 4.500 + 1.500 + 500 = 24.500 or dans les coffres.

Dépenses : - 1.000 Or pour 1 buffet (x3) - 3.000
--------------- : - 2.000 Or en cadeau à l'Ordre Teutonique.
--------------- : - 2.000 Or pour la construction d'un nouveau système d'égouts à Berlin.
--------------- : - 1.000 Or pour offrir son patronage à des intellectuels ainsi que pour les faire venir. (Chaque tour)
--------------- : - 1.500 Or pour offrir son patronage à des experts militaires ainsi que pour les faire venir. (Chaque tour)
--------------- : - 1.500 Or dépensé pour construire des manufactures de canons. (x3)
--------------- : - 750 Or dépensé pour construire des manufactures d'arquebuses. (x4)
--------------- : - 5.000 Or dépensé pour la réforme militaire.
--------------- : - 2.000 Or dépensé dans les complots.
Dépenses totales : 24.000 or sortant des coffres.

PROJECTIONS POUR LES DEPENSES / REVENUS PROCHAINS

Trésorerie actuelle : 0.500 or, restant des coffres.
Gain : + 3.000 or, gain de ce tour-ci.
------- : + 750 or, tribut du vassal poméranien.
------- : + 250 or, gain de la réforme de tolérance..
------- : + 100 or, gain de la vente des terres libérées.
Bénéfices : 500 + 3.000 + 750 + 250 + 100 = 4.600 Or.

Dépenses : - 1.000 Or pour offrir son patronage à des intellectuels ainsi que pour les faire venir. (Chaque tour)
--------------- : - 1.500 Or pour offrir son patronage à des experts militaires ainsi que pour les faire venir. (Chaque tour)
--------------- : - 500 Or investit dans les complots. (Chaque tour)
Dépenses totales : 2.500 Or.
Restera 2.100 Or.

L'allemand et le juif a écrit: C'était un soir, tard, à Berlin. Le Margrave Albert rentrait à sa demeure quand il fut pris à parti par un commerçant juif, venu d'Andalousie. Il bafouillait quelques mots en latin, parlait hébreux et comprenait l'Allemand avec une réelle aisance, qui fut fort surprenante. Il se présentait comme Salomon ibn Moumain, juif andalou, d'origine berbère mais de peau pâle. C'était un commerçant, de soierie principalement, mais il se reconvertissait comme banquier dans la zone libre de Berlin. Il désirait converser avec le Margrave à propos des taxes... Bon chrétien, galant homme, honnête seigneur, Albrecht accepta d'octroyer un rendez-vous à cet homme... Mais il n'arriva jamais. Il ne fit son apparition que tard le soir, dans le palais des Hohenzollern à Berlin, prétextant quelques rendez-vous d'affaires. Ne pouvant le renvoyer, le Margrave lui offrit l'hospitalité.

Le soir venu, Salomon se présenta au Margrave, alors que ce dernier prenait un bain dans ses quartiers. Il c'était caché là, attendant son heure, toute la soirée, depuis son apparition, faussant même compagnie aux gardes. Il se présenta comme un "honnête" coupe-jarrêt, payé par Herbert von Heusten, un petit prêtre de Berlin, pour assassiner le Margrave puis refaire sa vie en Pologne... La raison ? Le prêtre, issu d'une famille de baron Brandebourgeois, acceptait mal la venue récente des nombreux immigrés, y compris la donation de certaines terres libérées par leurs soins. Mais, Salomon ne désirait pas assassiner le Margrave... Pourquoi l'abattre quand il pouvait le servir ? Ainsi, contre une honnête rémunération, il acceptait d'assassiner von Heusten et... pourquoi pas... de servir le Margrave ?

Bon chrétien, oui. Mauvais politicien, non. Et Albrecht était un homme d'état avant tout. Il accepta l'offre et le lendemain matin, le cadavre de von Heusten gisait dans un fossé tandis que le guet de Berlin s'en prenait à une catin des bas-quartiers. Devant tant de... d'utilité, dirons-nous, Albrecht jugea bon de prendre l'assassin à son service lui octroyant une rente, une villa à Postdam... Sa premirère mission, en tant que véritable maître du cabinet noir d'Albrecht, sera... de lui donner tout les pouvoirs du Brandebourg...

De Margrave à Prince-électeur a écrit: Depuis quelques temps, maintenant, les fonctions de Prince-électeur du Brandebourg et de Margrave du Brandebourg sont séparée... Albrecht en est donc le Margrave et, son cousin, Jean Cicéron en est le Prince-électeur.... Cela... Complique la situation dans le Brandebourg. Qui suivre ? A qui obéir ? Habituellement, c'est la voix d'Albrecht qui est suivie. Mais, Jean Cicéron à encore quelques fidèles... Hors, depuis quelques temps, ce dernier est moins fort semble sur la fin de sa vie... Salomon ibn Maimoun, récemment renommé Salomon Schwartz, et, marié, par l'entreprise d'Albrecht, à la fille d'un riche banquier juif de Postdam, reçoit ainsi sa première mission... Il devra organiser un complot visant à destituer Jean Ier Cicéron pour cause de folie, le faire enfermer puis rédiger des documents falsifiés octroyant la charge de prince-électeur à Albrecht...

Sans surprise, Salomon, dans sa grande fourberie, réussit. Il organise un complot de palais, réunissant quelques serviteurs mécontents de Jean Cicéron et fait circuler des rumeurs de folie épisodique et de crise démentielle. Les nouvelles se répandent en quelques mois dans le Brandebourg, la cour de Jean Cicéron le regarde différemment tandis que les rumeurs planent jusque dans la cour d'Albert. Il fait ensuite rédigé, par un notaire hébreux, précédemment corrompu, des documents falsifiés qu'il fait imposer du sceau de Jean, volé par un domestique puis replacé, suivi du sceau du Margrave. Enfin, la dernière étape consiste, avec des gardes corrompus, à l'escorter de ses quartiers jusqu'à un carrosse, sensé le mener à un rendez-vous à Postdam mais l'emprisonnant en réalité dans une tour, richement meublée, pour l'occasion de Berlin, où un tribunal exceptionnel de noble, réuni par le Margrave, présente le testament falsifié et les accusations de folie ainsi que de crise démentielle. Le complot est rapidement bouclé. Albert hérite, selon le testament, du titre de Prince-électeur, provoquant quelques mécontentements dans le Brandebourg, mais augmente ainsi son pouvoir...

Jean Cicéron, ex, Prince-électeur.

Les prochaines tâches de Salomon... a écrit: SECRET

Récemment promu Prince-électeur, en plus de sa tâche de Margrave du Brandebourg, Salomon reçoit trois nouvelles tâches. Premièrement, il doit recruter des intermédiaires, au sein des communautés Roms et juives, qui eux-mêmes devront recruter des bandits & des assassins, en leur nom et non pas au nom du Margrave, dont ils ignoreront la participation, ou de Salomon, qui ne donnera pas son nom. Ils seront chargés d'organiser l'assassinat du Grand-Maître de l'Ordre Teutonique, avec des chevaliers teutons mutins et des assassins.

Dans un second temps, Salomon devra commencer à faire passer le message qu'Albrecht Hohenzollern à hérité des prétentions à la succession du Duché de Poméranie, de Jean Cicéron, en même temps que du statut de Prince-électeur. Il devra recruter des soutiens, parmis la garde et les domestiques, pour préparer un possible coup d'état.

Dans un troisième temps, Salomon devra falsifier des papiers, signés des mains de quelques obscurs domestiques poméranien, prouvant un complot du Duc de Poméranie contre le Margrave du Brandebourg afin de prétexter une prise de contrôle du duché par la Marche.

2.000 Or sont investit dans les complots et 500 Or seront investit chaque tour jusqu'à son terme, excepté celui-ci.

Salomon Schwartz, dessiné par un domestique du Margrave.

Albert de Hohenzollern à la conquête des Chevaliers Teutoniques a écrit:

En sus du complot, visant à assassiner Johann von Tiefen, le Grand-Maître actuel, Albrecht part ainsi à la conquête de l'Ordre Teutonique... Pas une conquête militaire, bien sûr ! Mais une conquête politique. Lorsque la place de Grand-Maître se libérera, Albert désire être LE candidat sur lequel l'on comptera...

Ainsi, il investit 2.000 Or en cadeau pour l'Ordre Teutonique et fera flotter les bannières de l'Ordre pendant deux semaines sur Berlin et Postdam, aux côtés des siennes. Il organisera aussi un vaste buffet, à Postdam, puis à Berlin, puis à Charlottensburg, pour 1.000 or par buffet, où seront invités les grands noms de l'Ordre. Il essayera d'y trouver des soutiens, pour la future nomination du Grand-Maître de l'Ordre ainsi que des alliés dans la gestion de l'Ordre. Il mettra en avant ses relations avec les Rois de Pologne et de Hongrie ainsi que le Grand-Duc de Lithuanie ce qui permettra de trouver une façon pacifique de régler le conflit... Peut-être ?

Réforme fiscale a écrit: L'année 1494 voit l'apparition d'une vaste réforme fiscale, sous la tutelle d'Allbrecht von Hohenzollern. Ce dernier désire faire du Brandebourg un appareil militaire compétent, si pas exceptionnel, bien que dans un premier temps juste "acceptable" soit l'idée. En effet, le Brandebourg souffre d'un manque criant de ressource ; de territoire et de prestige que seule une économie florissante ou une puissante armée pourra compenser. C'est dans l'idée d'armer et d'équiper cette armée qu'Albrecht effectue la réforme fiscale.

Cette réforme est dictée par trois grands besoins. Premièrement, celui de créer un nouveau système d'imposition adapté à la réalité du terrain militaire pour combler les lacunes de l'armée. Deuxièmement, celui de renflouer profondément les caisses de l'état en vue des futures dépenses qui s'annoncent. Troisièmement, celui de préparer le Brandebourg à subir des coups durs et des revers.

Ainsi, Albrecht fait passer la première partie de sa réforme qui consiste à taxer son peuple sur la base de sa disponibilité à supporter l'entretiens d'une armée. Bien qu'en théorie, cela paraisse compliqué c'est en réalité extrêmement simple. Un registre sera tenu classant le peuple en divers catégories d'impositions, qui sont les suivantes :

* Paysans : Les paysans seront taxés sur leurs récoltes afin de supporter le poids alimentaire de l'armée. C'est, chaque année, 1/8èmes de leurs récoltes brute qui sera cueillie.
* Citadins et Bourgeois des villes : Les citadins et bourgeois des villes seront taxés sur leurs capacités à fournir des piques, armes utile et bon marché, pour l'armée. Leurs revenus seront analysés, calculés puis sera calculé leur capacité maximale d'achat de piques, pour l'armée. Le 1/10ème de cette hypothétique commande de pique sera récolté.
Cordonnier, tailleur et gantier : Les cordonniers, tailleurs et gantiers seront taxés en gants, bottes, ceintures et divers vêtements pour équiper l'armée, afin qu'elle ne meure pas de froids. Le poids de la taxe sera décidé en fonction des revenus et des stocks. Une première cueillette d'1/8ème des stocks actuels sera prise, ensuite, l'artisan devra refaire ce 1/8ème aux frais de la Marche, qui financera les matériaux, puis un troisième 8ème sera financé (matériaux et prix d'achats) par la Marche.
Armurier, coutelier, arquebusier, artisan artilleur, forgeron : Les armuriers, couteliers, arquebusiers, artisans artilleur et forgerons seront imposés sur leurs capacités à produire de l'équipement pour l'armée. Sera collectée 1/8ème de leurs stocks.
Maréchal ferrant & éleveurs de chevaux : Les Maréchal ferrant seront imposés en fer-à-cheval à posé, gratuitement, sur les chevaux de l'armée. Les éleveurs de chevaux seront imposés en devant donner une bête sur cinq à l'armée. Toutes les six bêtes, la sixième sera payée à la moitié de ses frais. Ces chevaux seront entraînés et élevés spécialement en vue de cette imposition et ne pourront pas être vendu. Ils resteront propriété de l'éleveur jusqu'à la collecte.
Clerc, prêtres & évêques. Les clercs, prêtres et évêques seront taxés sur leur fortune. Elle sera calculée puis l'on calculera leur capacité à fournir des arquebuses pour l'armée. 1/6ème de leurs capacités à fournir des arquebuse devra être envoyé à la Marche. Toutes les cinq arquebuses fournies, ils devront fournir une pique et toutes les quinze arquebuse c'est un canon qui sera fourni.
Propriétaire terriens, grands agriculteurs libres, petits seigneurs : seront taxés sur leur capacité à fournir de l'équipement de protections et des piques à l'armée. Leurs revenus seront calculés et 1/11ème de leurs capacités à fournir des piques ainsi qu'1/8ème de leurs capacités à fournir des équipements de protections pour l'armée seront prélevés.
Riches bourgeois, banquiers, hommes d'affaires, commerçants fortunés : Cette catégorie là sera imposée sur sa capacité à fournir des piques pour l'armée. Toutes les cinq piques, une arquebuse sera fournie, toutes les dix piques, c'est un plastron en cuir et toutes les vingt-cinq piques c'est un canon.
Noble : Les nobles seront taxés sur leur capacité à fournir des piques, pour les plus pauvres, puis leurs capacités à fournir des arquebuse, pour le rang médian, ainsi que la capacité à fournir des canons, pour les plus riches.

En plus de cela, Albrecht, Margrave et Prince-électeur du Brandebourg, à fait passer une série d'impôts indirects. Ainsi, la vente de chapeaux et couvre-chefs est taxée. De même, la bière et les divers alcools sont taxés. Les paysans seront aussi taxés sur leurs quantités de moulins sur leurs terres avec le devoir de payer 1/20ème du prix de constructions d'un moulin, par moulin.

La Rome d'Alemagne a écrit: Albrecht est un homme féru de découvertes... Il ambitionne de faire de Berlin, la Rome d'Allemagne. Une ville de connaissances, de patronage et de découvertes. C'est ainsi, par exemple, qu'il finance, pour 2.000 Or, la construction d'un nouveau système d'égouts à Berlin. Plus encore, il décrète un décret accordant son patronage à tout les artistes ; peintres ; sculpteurs ; écrivains ; libraires ; imprimeurs ; ingénieur ; théoricien et penseur en ayant besoin. Il promet, à Berlin ; à Postdam ; à Charlottensburg, de leur accorder des locaux, une rente, son soutien et surtout la paix. Albert espère ainsi s'entourer de génies ; de penseurs et pourquoi pas... D'inventeurs ? Qui feront rayonner Berlin, comme une Rome allemande, augmenteront le prestige de la ville et d'Albert mais profiteront aussi à son économie. C'est 1.000 Or qui sera investi, chaque tour, dans ce projet.

Mais, Rome n'était pas que terre d'artistes et d'intellectuels. C'était aussi une terre de guerrier ! Ainsi, pour s'entourer des meilleurs ingénieurs militaires ; des meilleurs théoriciens ; des meilleurs artisans et des meilleurs, des meilleurs, tout court, Albert investira, chaque tour, 1.500 Or pour faire venir ses experts, les engager, leur offrir des locaux et son patronage. Il s'agira, principalement, de faire venir des théoriciens militaires ; des maîtres artisan arquebusier ; des maîtres artilleurs ainsi que des ingénieurs spécialisés dans les armes à poudre. Albert espère, ainsi, fournir une grande quantité d'arme à poudre à son armée, ce qui pourrait faire la différence sur le champ de bataille.

Mais Rome n'était pas que génies, penseurs et ingénieurs ! Ce n'était pas qu'ouvrage ! C'était aussi manufacture et travaux ! Albert à ainsi commandé une grande statut, le représentant lui-même, qui sera construite pour 500 Or et qui sera positionnée sur la place de Berlin. Trois manufactures de canons seront construites à Berlin pour 1.500 Or chacune et quatre manufacture d'arquebuse seront construite, trois à Berlin et une à Postdam, pour 750 Or, chacune.

Réforme militaire a écrit:Dans sa soif de grandeur militaire, Albert Hohenzollern à décidé de faire construire un ensemble de caserne dans la zone autour de Berlin, Postdam et Charlottensburg. De quoi renforcer l'armée avec 2.000 fantassins pour le coût de 5.000 Or.



avatar
Baron
Baron
Messages : 34
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 13 Sep - 22:36

ÉTATS DE SAVOIE


01/09/1494 -  31/12/1494

BUDGET & FINANCES:


Tour 5 - Du 01/05/1493 au 31/08/1493:


- Budget de départ : 12000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 6 - Du 01/09/1493 au 31/12/1493:


- Budget de départ : 15000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 7 - Du 01/01/1494 au 31/04/1494:


- Budget de départ : 18000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 8 - Du 01/05/1494 au 31/08/1494:


- Budget de départ : 21000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 9 - Du 01/09/1494 au 31/12/1494:


- Budget de départ : 24000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Naissance :


L'an mil neuf cent quatre vingt quatorze, le huitième jour du mois de décembre, à Chambéry, est né Charles-Louis-Philippe, fils de Philibert, héritier des États de Savoie, et de son épouse, Marguerite, comtesse d'Artois, de Bourgogne, de Charollais, dame de Noyers et de Château-Chinon.
Après son grand-père et son père, Charles-Louis-Philippe sera amené à régner à son tour sur les États de Savoie. Cette naissance très réjouissante consolide la position du couple héritier et assure la continuité dynastique de la maison de Savoie sur ses États.

Baron
Baron
Messages : 16
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 1:20


Empire de Chine

La délégation étrangère ottomane à Pékin
(Récapitulatif des évènements sur les deux derniers tours, la délégation ottomane est partie au début du tour)

Comme convenu, la délégation étrangère ottomane suivit l’empereur jusqu’à Pékin, dans la cité interdite, pour discuter des accords commerciaux à mettre en place.

En parallèle des cérémonies traditionnelles et des discussions techniques, sans crier garde, la cour se retrouva pris de passion pour ces nouveau invités... Peut-être fut-ce cette aura de mystère qui enclencha cet engouement ? Celle d'un riche empire provenant de la bordure du monde connu chargé de cadeau ? Toujours est-il que les chants de la troupe italienne firent chavirer le cœur des courtisanes tandis la beauté des femmes blanches saisit celui jeunes hommes. Même les plus sages courtisans ne sont pas resté indifférent à la vue des atlas du cartographe qui venaient bouleverser leur conception traditionnelle des limites du monde civilisé.

Réciproquement, la Chine semblait avoir conquis le cœur délégation étrangère : personne ne reste impassible devant la grandeur de l’empire de Chine ! Ils ne s’attendaient manifestement pas à trouver une telle civilisation aussi loin de chez eux. Le chef de l’expédition, Aladin, semblait particulièrement intéressé par les technologies chinoises d’imprimerie, d’artisanat et de conception navale. Dans une autre optique, il l’était également par les armes à feu et canon chinois qu’il comparait à ceux de son royaume (Aladin avait avec lui un long fusil dont la précision surprit tous les conseillers en armement qui purent l’examiner, idem pour le grand canon de son navire).

Les négociations se déroulèrent sans accrocs, la proposition d’ouverture de voies commerciales sino-ottomane étant en accord avec la volonté de l’empereur de développer le commerce. A la demande d’Aladin, l’empereur accepte d’envoyer en Empire Ottoman des experts en conception navale : le cloisonnage de navire n’a aucun secret pour eux (technologie encore exclusivement asiatique permettant entre-autre d’augmenter considérablement la capacité de transport bateau qui peuvent être plus grand). Il partirons avec la délégation ottomane). En échange, la Chine attend de l’Empire Ottoman l’envoi de spécialistes d’armements (fusil et canon à longue portée).


avatar
Comte
Comte
Messages : 115
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 6:29
Assassinat du Sultan Cem


Le Sultan Cem qui s'était volontairement exilé à Naples pour pouvoir vivre en paix et sans menaces du Sultan Bayezid II régnant actuellement sur le trône ottomane avait promis de faire la paix entre l'empire ottoman et la chrétienté si ces derniers le mettaient sur le trône ottoman. Il était donc logiquement content et impatient et espérer tellement de voir les français gagner à Naples et ensuite lancer une croisade contre les turcs afin qu'il puisse reprendre son trône.
Cependant, le monde entier apprend sa mort en cette fin d'année 1494, ce dernier est mort empoisonné par de l'arsenic versé dans son repas. Immédiatement, les yeux et les oreilles se tournent vers la Sublime Porte où cette affaire arrange bien le Sultan Bayezid II, mais après tout, il a des choses plus importantes actuellement en Italie..
avatar
Comte
Comte
Messages : 115
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 7:38
ANNO DOMINI 1495

Passage de tour
Nouveau tour : Mai-Août 1495
avatar
Comte
Comte
Messages : 115
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 7:57
Royaume de Portugal


Explorations

Le Roi de Portugal Jean II se vante auprès des monarques catholiques d'avoir réellement atteint les Indes. En effet contrairement à ces derniers, le gouvernement portugais est sûr et certain que Christophe Colomb n'a pas atteint les Indes d'où la seconde expédition qu delà du cap de bonne espérance qui s'est montrée généreuse.Le Roi ordonne donc à ce qu'une seconde expédition vers les Indes ait lieu. Cette dernière comptera pas moins de 13 navires et a pour but d'atteindre Goa une nouvelle fois pour échanger des épices contre de l'or, mais aussi pour aller voir le Negus d'Éthiopie. -1.000or

Diplomatie


Jean II de Portugal assure que l'ambassadeur personnel du Roi : Pedro da Corovileha sera à Londres pour confirmer le traité anglo-portugais.

Il accepte également la proposition du negus,1.100 fantassins ainsi qu'une dizaine de canons feront partie de la prochaine expédition portugais aux Indes, ces 1.100 fantassins seront placés au nom du Roi de Portugal : Jean II pour vous défendre contre les hordesnde mahometants.
avatar
Baron
Baron
Messages : 96
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 18:48
Simulation exploration de Jean Cabot

Jean Cabot, de son vrai nom Giovanni Caboto, le Vénitien au service de la couronne anglaise part à l'aventure, il doit essayer de rallier les Indes par l'océan Atlantique c'est donc à la tete d'une flotte composée de vaisseaux lourds et de quelque 500 hommes qu'il se lance à l'assaut de  la mer dans le but de confirmer la découverte de l'explorateur génois Christophe Colomb, en prenant pour base les calculs de son confrère au service de la Castille, il arrive à prévoir la durée du trajet et  emporte une quantité de  provisions en conséquence. Les premiers mois de mer sont calmes, les marins assez perplexes tant qu'à la réussite de cette entreprise commencent à montrer des signes de rébellion face à l'autorité du commandant de l'expédition puis alors qu'une mutinerie allait éclater dans les rangs de la marine anglaise, du fait du manque de nourritures assez notables, les explorateurs aperçoivent leur but, un bout de terre perdue au large de cet océan, rapidement l'ordre est donné de poser le pied-à-terre, le premier constat que fait l’explorateur est que cette nouvelle région est une île au  climat océanique, c'est-à-dire que  l'hiver est frais et l'été est doux. Il remarque aussi que cette ile n'est pas vierge de toute présence humaine, les locaux,  des chasseurs-cueilleurs vivent dans ici surement depuis la nuit des temps, ils sont plutôt pacifiques et n'attaquent pas les membres de l'expédition, même si une méfiance naturelle est notable . Jean Cabot pense peut-être à Juste titre que cette île se situe près du Nord de la Chine.



Après avoir cartographiés les lieux et s’être bien reposés sur l’île, les explorateurs continuent leur route, en espérant tomber sur des représentants de l'empire du milieu, ils arrivent donc près de l'embouchure d'un fleuve que la flotte de sa Majesté remonte, jusqu'à arrivée à un point où les bateaux ne peuvent plus avancer à cause du fond pas assez profond, il note alors que cette embouchure est aussi habitée par des hommes, comme ceux de l’île,  ce sont des chasseurs-cueilleurs qui ont développé une économie de Subsistance, le climat quant à lui ressemble à celui de l’île visitée précédemment par les sujets du roi;  Giovanni Caboto note aussi la présence de nombreux animaux à fourrure, ce qui pourrait être une ressource à exploiter par le gouvernement de Sa Majesté. Après  avoir comme à son habitude cartographier les lieux et rapporter les espèces issues de la faune et la flore qu'il juge utiles, il prend note de l'exaspération de ses subordonnés qui ne souhaitent que rentrer chez eux pour revoir leurs familles, et ordonne à la flotte anglaise de retourner à bon port c'est-à-dire en Angleterre. L’expédition aura duré 8 mois
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 14 Sep - 22:14
Royaume Sérénissime de Venise




Discours du Doge au Sénat:

"Aujourd'hui, nous savons que la péninsule peut devenir à tout moment un immense champ de batailles entre plusieurs nations, ce qui ruinerait non seulement les finances du pays mais aussi affaiblirait nos nouvelles positions à Cardiff. Notre devoir est donc, à mon sens, de rester neutre dans ses conflits et de laisser le Roi de France envahir Milan, Rome ou encore Constantinople si cela lui chante. Cependant, afin de prévenir toutes attaques et toutes velléités expansionnistes, un système de protection via fortifications. Tout d'abord, ici même à Venise, un fort sera établi pour prévenir toutes attaques sur la cité. Ensuite, sur les principales villes de la République. Rovigo, Padoue, Vérone, Brescia, Trieste et enfin Pula seront dotées d'un fort. Je connais vos craintes messieurs les marchands. Aussi, la constructions de  8 navires légers et la levée de 1000 fantassins viendra protéger nos lignes commerciales, tant commerciales que maritimes."
En tout, l'opération devrait coûter environ 10 500 or.

Etablissement du comptoir à Cardiff:

Les marchands vénitiens et leurs familles sont arrivés à Cardiff après 15 jours en mers La population anglaise, connaissant les bons résultats vénitiens en matière économique et financière commencent d'hors et déjà à venir aborder les marchands et la banque, nouvellement crée. La lettre du représentant de Cardiff au Doge indique l'installation s'est faite en toute tranquillité. Le bateau de plaisance ainsi que les deux navires légers qui les accompagnaient resteront dans la ville anglaise afin de pouvoir rapatrier les sujets vénitiens si besoin il y a. Le but du comptoir, à terme, est d'établir un champ naval permettant à Venise de se joindre à la nouvelle route maritime avec l'Extrême Orient.


Or restant: 11050
Baron
Baron
Messages : 16
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Sam 15 Sep - 0:02


Empire de Chine

Correction importante : je croyais que le gain d'or était annuel et pas par tour : 10 tour * 8k =  80k plutot que 10 tour x 8k/4 = 20k, j'ai donc oublié 60k depuis le début !
Retour de la mission des indes

Les marins de l’expédition des Indes sont accueillis avec les honneurs à Nankin. Dès son arrivée, l’amiral transmet plusieurs rapports sur le déroulement de son voyage :
- Le premier concerne les accords diplomatiques et économiques réalisés, il destiné à l’administration (qui tachera de relayer efficacement ses informations et de permettre la mise en place effective de voies commerciales avec les marchands intéressés).
-  Le second concerne les techniques de navigation en haute mer, l’encadrement de l’équipage et divers enseignements tiré de l’expédition. Il est destiné à l’école d’officier de Nankin.
- Le troisième est un rapport assez technique à destination des chefs de chantier et architectes navals, qui prendrons en compte les critiques qui y figurent pour la réalisation des prochains navires.

Les experts linguistiques vont également exposer leur expérience dans les nombreuses académies du pays. Ils partageront leurs découvertes sur les coutumes locales des différentes nations visités tout en faisant le point sur le vocabulaire, la grammaire et expressions nouvelles employées par les locaux.

Taïwan : exploration et construction du fort Anping

L’ile de Taïwan a part le passé souvent été confondue avec d’autres iles plus petites par l’empire du milieu (îles LooChoos/archipel Ryūkyū). Néanmoins depuis des décennies, plusieurs sources font mention d’une ile plus grande dans la région.

Dès 1430, les aventures de l’eunuque Wan-San-Ho avaient retenu l’attention de la cour. Sur le chemin de retour d’une visite à Siam, le navire de l’officier impérial fut pris dans une tempête qui dévia grandement sa trajectoire vers l’est. Il fut alors obligé de prendre refuge sur l’ile sur laquelle Wan-San-Ho resta un certain temps. Il put alors constater la grandeur de l’ile et faire connaissance avec les indigènes locaux, non civilisés mais très hospitaliers. Avant son départ, ils lui donnèrent des herbes médicinales de grande valeur, dont l’utilisation est désormais rependue à toute la chine.

A l’époque la Chine était trop occupée par les hordes et n’avait pas donné suite à l’affaire. Mais aujourd’hui, c’est dans un contexte bien diffèrent que le sujet Taïwan est abordé...
Les mesures d’ouvertures et d’encouragements du commerce naval ont permis à un certain nombre de navires de s’aventurer au large de Taïwan où un petit campement d’habitations temporaires a même été établi par des pécheurs au sud-ouest de l’île. Voyant une occasion d’augmenter les produit de la pèche, d’éteindre l’influence chinoise par-delà les mers et peut-être mettre la main sur de nouvelles herbes rares, les administrateurs de la région du Fujian ont rapidement fait remonter l’information à Pékin.

La réponse de l’empereur Honghzi ne se fit pas attendre. Il lança une expédition pour explorer et cartographier les cotes de l’ile : la flotte expéditionnaire des indes reprend du service. Bien sûr, la flotte reste au port le temps d’inspecter son état et d’opérer les réparations nécessaires et de préparer l’expédition (-500 or). L’équipage est renouvelé, le commandement en revanche reste le même.

Parallèlement, les administrateurs sont félicités pour leur initiative. Les pécheurs et marchand reçoivent quant à eux la permission de s’installer durablement autour du campement. Pour faciliter leur installation et veiller à leur sécurité, un fort côtier doit être rapidement rapidement construit sur place: le fort Anping (-1.5k d'or).


Avancement des grands projet

L'extension mur de chine a été quelque peu retardée par le détournement de la main d’œuvre lors du grand débordement du fleuve jaune.  Des fonds supplémentaire sont alloués à Yang Yiqing pour combler les ressources utilisés lorsqu'il assister les populations sinistrés (-2k d'or). Les travaux qui auraient dû durer deux ans ont un léger retard et finirons vers mi-1496.

Les travaux de déviation du fleuve jaune avancent bien. Tout les moyens nécessaires sont mis à la disposition du grand eunuque Li Xing pour qu'il réaliser des travaux plus ambitieux qu'initialement prévu (-8k d'or). Le digues sont renforcées,  les plans plus ambitieux, il s’agit de trouver une solution a long terme a problème de crue du fleuve jaune.

L’effort maritime se poursuit, avec un important inversement. 21 nouveau navires lourds sont commandés (-21k d’or).

A l'avenir le gouvernent s'engage à maintenir une commande continue de 8 navires lourds par saison, pendant au moins trois ans, afin de stimuler l'économie de manière générale: les scieries ne cesseront de tourner et le transport du bois assurera de l'emploi dans tout l'arrière pays. De même les mines seront pleinement exploités pour fournir les chantiers. Dans les ports, les chantiers navals emploieront et formeront une main d’œuvre compétente d'ébénistes charpentiers et forgerons. A terme l'empire du milieu ne disposera pas seulement d'une grande flotte capable de protéger son commerce, d'explorer ou de projeter la puissance chinoise par delà les mers; c'est tout un pan de l'économie qui se forme, connectant l'arrière pays aux villes portuaires et dotant ces dernières d'une capacité importante de production de navires civils (disposant alors de la main d’œuvre nécessaire), essentielle à la réémergence du commerce chinois sur les mers.

Or restant : 37k

avatar
Imperator
Imperator
Messages : 167
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Sam 15 Sep - 1:35
Event : Saint-Empire Romain Germanique

Maximilien Ier décide d'initier une réforme générale de l'Empire. Elle prévoit l'instauration d'un impôt général, le Denier commun, ainsi que d'une Paix perpétuelle qui est l'un des plus importants projets des réformateurs. Ces réformes ne parviennent certes pas à s'imposer complètement car, des institutions qui en sont nées, seuls les Cercles impériaux et la Reichskammergericht vont perdurer. Cependant, la réforme est le fondement de l'Empire de l'époque moderne. Il obtient en effet un système de règles plus précis et une structure institutionnelle. La Diète d'Empire commence à prendre forme afin de devenir le lieu central de la vie politique impériale.
Contenu sponsorisé

Re: [V1492] Topic de jeu

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum