Partagez
Aller en bas
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 20 Sep - 22:14
Devlet-i Alîye-i Osmânîye




10 Autres navires lourds commandés.
10 k or dépensé
avatar
Baron
Baron
Messages : 23
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 21 Sep - 16:44
ANNO DOMINI 1496

Passage de tour
Nouveau tour : Avril Septembre 1496
Venise.
À partir de ce tour la sérénisssime cité dispose de 400 or de plus dans ses revenus en conséquence de ses investissements.

Castille et Aragon.
_Le marquis de Mantoue répond  favorablement à l'appelle du royaume aux deux couronnes. Il joindra son épée et ses armés contre le Roi de France.
_Les autres chefs de guerre italiens, les condottieres, ne rejoindront les espagnoles qu'en échange d'or.
Baron
Baron
Messages : 27
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 21 Sep - 18:48
République Sérénissime de Venise






Lettre du consul vénitien à Cardiff au Sénat:

"Mes seigneurs les sénateurs, Monseigneur le Doge,

A Cardiff, la population nous octroie toute leur attention. Si certains réfractaires au début pensaient que nous allions avoir une influence néfaste sur la ville, ils se sont vite trompés. Tout d'abord, le quartier Vénitien est très prisé par la population locale qui y voit un autre mode de vie, plus latin et plus romantique. Les jeunes Cardiffois viennent souvent le soir pour découvrir les fêtes et le soirées vénitiennes. A ce stade, nous pouvons dire que notre intégration dans la ville est réussie. Des couples se forment, des groupes d'amis hétérogènes se créent, des anglais viennent dans nos bars et inversement... Nous leur avons fait découvrir les tissus exotiques, ils nous ont fait découvrir la bière.
Au niveau économique, le comptoir et la banque ont prospéré de façon à devenir deux bâtiments incontournable dans le quartier. Nous avons pu avec nos propres deniers établir une école vénitienne où l'on y enseigne le Vénitien, l'économie et l'histoire vénitienne.
Cependant avec la découverte du Nouveau Monde et notre position privilégié par rapport à celui-ci, nous souhaiterions pouvoir une expédition dans les plus brefs délais. Venise se doit de participer à la découverte du Nouveau Monde. Cela pourrait apporter des apports scientifiques, humain, économiques, territoriaux et financiers.

Je vous prie d'accepter les expressions de mes sentiments les plus sincères envers la Sérénissime, le Doge et le Sénat."

Culture:

Le Doge afin de favoriser l'éclat de Venise à l'internationale a décidé  de créer une troupe de cirque et de saltimbanque qui aura pour mission de présenter, élogieusement, le mode de vie vénitien. Cela aura pour but de faire briller Venise et d'accroître l'influence des marchands indirectement voir même d'encourager les migrations. La troupe sera composée de 10 personnes, 3 vénitiens, 2 crétois, 2 chypriotes, 1 égéen et 2 dalmates. Leurs premières villes devraient déjà à l'intérieur même de la République afin de procéder à plusieurs ballons d'essais. Ensuite, la troupe se dirigera vers les différents duchés italiens puis vers le royaume d'Autriche. Le coût s'estime à environ 500 ors.

Ors restant: 17 950 ors
Baron
Baron
Messages : 16
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Sam 22 Sep - 17:39


Empire de Chine

Deuxième expédition des indes


La deuxième expédition des Indes sera bien plus importante que la précédente, il s’agit de mener une démonstration de la toute-puissance de la chine sur les mers. C’est au total 250 navires qui sont réquisitionnés (60 navires lourds et 190 légers), transportant près de 30 000 hommes.
Cette expédition passera par l’Empire de Brunei (bornéo), le Sultanat de Malacca, le Sultanat du Bengale et le Royaume de Vijayanagara. Ses missions sont les suivantes :

Empire de Brunei:
Les envoyés chinois négocieront une ouverture de l’empire du Brunei au commerce chinois après échange de cadeaux précieux (-1k or). Plus généralement une proposition de normalisation des échanges est faite au sultan Alauddin Husain Shah (un cadeau en retour serait considéré comme un tribut recevable par l’empire du milieu). Le sultan Bolkiah est connu pour son ouverture politique, ses nombreux voyages et son intérêt dans le développement de son empire par-delà les mers. Il devrait logiquement être intéressé par l’offre chinoise, l’importance du tribu qu’il versera en témoignera certainement.

Sultanat de Malacca:

Il s’agit surtout d’une étape de ravitaillement avant de faire route vers les Indes. Les représentants chinois payeront leur respect au sultan Tun Perak.

Sultanat du Bengale ::
Les envoyés chinois négocieront une ouverture de l’empire du Brunei au commerce chinois après échange de cadeaux précieux (-1k or). Plus généralement une proposition de normalisation des échanges est faite au sultan Alauddin Husain Shah (un cadeau en retour serait considéré comme un tribut recevable par l’empire du milieu). Les représentants chinois ont pour ordre de traiter le nouveau sultan avec tout le respect qui lui est dû (augmentant sa légitimité aux yeux de ses sujets, en plus de le flatter). Une offre de soutien contre l’Orissa (ennemi historique du Bengale) est également proposé : la première expédition des indes avait été reçue très froidement Cuttak, par le roi indou Purushottama Deva.

Au début du XVieme siècle, c’est le Sultanat du Bengale qui avait pris l’initiative de relancer les échanges entre le sous-continent indien et la Chine (en envoyant des ambassadeurs à trois reprises en Chine, aboutissant à terme au financement des expéditions de Zheng He par l’empereur Yongle). Désormais la situation est inversée et c’est la chine qui fait le premier pas. La visite chinoise tombe à point nommé. En effet le Bengale sort d’une crise politique, le tyran Shamsuddin Muzaffar Shah a été déposé et une nouvelle page de l’histoire du Bengale débute sous la dynastie Hussain Shahi qui à tout à gagner à se rapprocher de la Chine.


Royaume de Vijayanagara:
La flotte chinoise fera escale dans le nombreux port de la côte de Coromandel, négociant avec chacun des administrateurs locaux et court-circuitant le pouvoir central.

Le royaume de Vijayanagara est plus affaibli que jamais. Le pays est profondément déchiré l’intérieur : le roi Narasimha Raya II n’est qu’un enfant, l’enfant d’un usurpateur qui n’a pas eu le temps d’imposer son pouvoir dynastique. De plus, le pays est menacé de l’extérieur par tous ses voisins musulmans… La situation est donc optimale pour négocier des accords arrangeant auprès des Nayaks peu loyaux du Vijayanagara : ouverture des ports au commerce chinois, acquisition d’entrepôts, obtention de droit particuliers et de garanties, concession territoriales (autour de petits villages par exemple), etc.

Les ports de Nellore, Madras (Chennai), Cuddalore et Nagapattinam seront visités. La flotte chinoise se déplacera rapidement, l’arrêt initial à Nellore sera succin et la flotte sera annoncé comme à destination de Thoothukudi où la rencontre avec le pouvoir central se fera logiquement (à moins que dernier réagisse rapidement et la fasse dans l’une des escales précédentes). Les escales à Madras (plus grand port de la région) et à Nagapattinam (grand port et centre bouddhiste local) sont prioritaires : c’est là que les envoyés chinois travailleront le plus longtemps à obtenir des accords. Des cadeaux importants seront versés aux administrateurs locaux : 500 or pour Madras et Nagapattinam et 500 or de plus s’ils se montrent coopératifs (pour les inciter à fournir des concessions notamment). Idem mais avec une somme divisé par 2 pour les autres escales, plus secondaires. Nul doute que l’impressionnante flotte de l’expédition ne manquera pas de faciliter la tâche des négociateurs, qui seront pris au sérieux.

Pour ce qui est de la rencontre avec le roi Narasimha Raya II et son guardien Tuluva Narasa Nayaka (réel détenteur du pouvoir), une demande d’ouverture du Vijayanagara au commerce chinois sera faite. La demande est accompagnée d’un cadeau d’une valeur de 750 or (un cadeau en retour serait considéré comme un tribut recevable par l’empire du milieu). Si la proposition est acceptée, les accords conclus au cours des escales précédentes seront de facto valide et la Chine deviendra un partenaire entretenant des relations cordiales avec le Vijayanagara (un tribut important entrainera d’ailleurs la garantie de la Chine sur le pays). En revanche si elle est refusée, une pleine compensation des accords obtenu préalablement sera demandée : la Chine est au courant de la situation intérieure et extérieure du Vijayanagara et n’hésitera pas à obtenir "réparation"; par la force s’il le faut (soutien des voisins musulmans, et éventuellement Celyan dans une intervention).

Le reste de l’expédition dépendra de la décision prise par le roi du Vijayanagara...

Cout de l’expédition : 6k d'or en cadeaux, 10k d'or pour l’approvisionnement de la flotte.

Innovation dans le domaine des armes à feu et de l’artillerie

Les spécialistes d’armement Ottoman ont sont bien arrivé en Chine, il travaillera auprès de leur homologues chinois. La poudre a longtemps été la spécialité de l’empire du milieu, il est impératif de se remettre en question et rattraper son retard. De grands moyens sont déployés par le ministère de la guerre qui entend commencer en renouvelant l’équipement de la division Shenjiying, division d’élite de l’armée ming entièrement équipée d’arme à feu.
Il s’est rapidement révélé que les technologies utilisé par les arquebuses ottomanes étaient déjà connues mais encore jamais réellement mise en œuvre. A l’issu de leurs travaux, les ingénieurs mettent au point un modèle de mousquet à platine à mèche qui a vocation à devenir l’arme à feu standard de l’armée. Des modèles rayés ont également été confectionné, mais il apparait qu’ils nécessitent plus d’entretien au combat et plus de temps à la recharge, ils seront limités au corps de tireurs de précision de la division Shenjiying.
En ce qui concerne l’artillerie de grandes avancées furent réalisées, les Ottomans s’étant spécialisé dans le domaine de l’artillerie lourde jusqu’alors largement sous-évalué en Chine. 50 cannons lourds sont commandés (pour la division Shenjiying), un investissement important mais nécessaire pour s’assurer la maitrise de la technologie (-15k d’or).
Les innovations dans le domaine de l’artillerie lourde permettent également une amélioration des canons de la flotte chinoise dans son ensemble (à commencer par les nouveaux navires).

Extension de la marine

L’effort maritime se poursuit, 8 nouveau navires lourds sont commandées par le ministère de la guerre (-8k d’or).

Trésor : 38680 + 9680 - (15000+16000+8000) = 9360 or
avatar
Baron
Baron
Messages : 36
Date d'inscription : 10/09/2018
Age : 16
Localisation : Le cul de te mère
Voir le profil de l'utilisateur

Grande guerre d'Irlande

le Dim 23 Sep - 23:21


Fort d'une nouvelle victoire en Irlande, le royaume d'écosse établie des frontières et dépense 1500 or d'ans l'établissements de divers forts et avant postes pour défendre les terres nouvellement annexées. De plus, pour éviter des révoltes, les nobles ayant participés à la défense de leurs territoires se voient proposée de payer une légère taxe et de répondre a la levée de ban pour pouvoir disposer de leurs terres comme bon leurs semble. Les nombreux morts sont honnorés comme le veux la tradition et l'or qui est restés dans les coffres suit a la mort des 2000 hommes est vite dépensé pour venir combler les rangs. Les 500 hommes ayant aidés le royaume d'écosse se voie attribués de meilleures terres et habitations et plus si il recrutent d'avantage d'hommes pour la défense du teritoire. Enfin, des négociations sont ouvertes avec Le nouveau roi d'Irlande pour parvenir a un accord.

Spoiler:
Dépense:  -900 or par tour (fantassins recrutés) ;
- 1500 or (renforcement des frontières) ;
-500 or (dépensé dans l’intérêt du peuple irlandais).

avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 51
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 24 Sep - 11:25

KINGDOM OF ENGLAND
-
ROYAUME D'ANGLETERRE



Relancement des missions d'exploration
Avec la fin de la guerre en Irlande, la couronne anglaise peut retourner à des occupations diverses nécessitant aujourd'hui tout son intérêt. Des mois sont passés depuis le retour de Giovanni Caboto et de sa mission dont le succès montre une nouvelle fois de la suprématie naturelle des anglais sur les océans. D'abord remercié par le roi et anobli par ce dernier, Giovanni fut une nouvelle fois convoqué par Henri pour une nouvelle mission. Ce dernier devra partir avec des artisans et quelques soldats pour établir une colonie semi-permanente sur ce territoire semble t-il vide de tout gouvernement stable ou du moins ne ressemblant pas au Cathay. La colonie survivra grâce au commerce de la Morue qui sera ramené en Occident par navire et par le commerce de fourrure. Caboto doit également établir un lien avec les autochtones. Un trésor de 10 or en bijoux est rassemblé à cet effet.
La mission, toujours financée par la couronne se composera de cinq navires dont le Matthew en qualité de navire Amiral comme pour la première mission et de vingt hommes dont un chirurgien et un coiffeur. Cette fois-ci, cependant, le financement s'élève "seulement" à 500 or, Caboto étant prié de voir avec les banquiers vénitiens s'il veut un complément d'investissement.

Dépenses : 510 or.
Trésor : 15,290 or.



avatar
Baron
Baron
Messages : 36
Date d'inscription : 04/03/2018
Localisation : La Gata de tu Madre, Andalousie, Espagne
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 25 Sep - 23:40

ÉTATS DE SAVOIE


01/04/1496 -  31/08/1496

BUDGET & FINANCES:


Tour 5 - Du 01/05/1493 au 31/08/1493:


- Budget de départ : 12000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 6 - Du 01/09/1493 au 31/12/1493:


- Budget de départ : 15000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 7 - Du 01/01/1494 au 31/04/1494:


- Budget de départ : 18000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 8 - Du 01/05/1494 au 31/08/1494:


- Budget de départ : 21000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 9 - Du 01/09/1494 au 31/12/1494:


- Budget de départ : 24000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 10 - Du 01/01/1495 au 31/04/1495:


- Budget de départ : 27000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 11 - Du 01/05/1495 au 31/08/1495:


- Budget de départ : 30000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 11 - Du 01/09/1495 au 31/12/1495:


- Budget de départ : 33000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.

Tour 12 - Du 01/01/1496 au 31/03/1496:


- Budget de départ : 36000 or.
- Dépenses : 1000 or.
- Revenus : 3000 or.

Tour 13 - Du 01/04/1496 au 31/08/1496:


- Budget de départ : 38000 or.
- Dépenses : //
- Revenus : 3000 or.


Le duc est mort, vive le duc


Le duc Philippe II de Savoie est décédé de causes naturelles le 18 mai 1496, laissant ses Etats en deuil. Ses peuples se souviendront de lui comme un souverain juste, fort et pieux. Lui succède son fils aîné qui régnera désormais sous le nom de Philibert II de Savoie. Époux de Marguerite d'Autriche, souveraine des comtés de Bourgogne, d'Artois, de Charollais, et des seigneuries des Noyers et de Château-Chinon, le couple ducal prendra résidence en son château de Chambéry, en compagnies de leurs enfants, dont le nouvel héritier Charles-Louis-Philippe, âgé de 2 ans.

SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET

Les manigances du nouveau duc de Savoie


Comme son père avant lui, Philibert II de Savoie entend bien unifier les Etats de Savoie et les possessions de Habsbourg sous l'autorité de sa maison par diverses machinations. En effet le futur de la maison de Habsbourg est incertain, du fait que la place du seul héritier autrichien, Philippe, soit de plus en plus contestée du fait de rumeurs de bâtardises de plus en plus persistantes. Souhaitant passer à la vitesse supérieure, et assurer ses prétentions, les services secrets du duc sont chargés de se rapprocher des personnages d'influences au sein des territoires habsbourgeois. Ainsi des rapprochements avec les milieux politiques autrichiens, mais aussi des territoires néerlandais. En effet, les dix-sept provinces, anciens Pays-Bas bourguignons, regroupent parmi les provinces les plus riches d'Europe, et sont administrés de manière assez autonome vis-à-vis du pouvoir central viennois, par les Etats-Généraux des dix-sept provinces. Marguerite d'Autriche, épouse du duc, est une des souveraines de ces Etats, étant comtesse de Bourgogne et d'Artois, et c'est justement par elle que des relations devraient se nouer. En effet, l'objectif à long terme serait de faire reconnaître le fils de Philibert et Marguerite, Charles-Louis-Philippe, en tant qu'héritier de son grand-père maternel, Maximilien d'Autriche. Pour ce faire, les agents savoyards seront chargés de se faire connaître auprès des éminents personnages des possessions des Habsbourg, afin d'exercer un travail de lobbyiste, pour leur faire connaître leur position, tout en continuant à discréditer discrètement Philippe de Habsbourg. Mille or seront investis dans ce projet, pour encourager la réflexion des responsables politiques autrichiens et néerlandais.

SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET - SECRET

avatar
Sombre fils de pute
Sombre fils de pute
Messages : 51
Date d'inscription : 11/10/2017
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 27 Sep - 10:25
ANNO DOMINI 1496

Passage de tour
Nouveau tour : Septembre - Décembre 1496
avatar
Baron
Baron
Messages : 37
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 27 Sep - 13:51
Corona de Castilla




Traité de Perpignan

Alors que la guerre allait augmentée en intensité, alors que les Couronnes de Castille et d'Aragon déployaient leurs puissances afin de contrer les Français, ces derniers eurent la bonne idée de vouloir négocier au lieu de guerroyer. C'est dans ce cadre, que des ambassadeurs du Royaume de France vinrent à Tolède proposés à leurs Majestés les Rois Catholiques d'ouvrir des négociations dans le but de mettre fin au conflit. Dans leurs grandes bontés et piétés, ceux-ci acceptèrent et envoyèrent à Perpignan une délégation de notables castillans et d'aragonais sous la direction de  Fadrique Álvarez de Toledo, Duc d'Albe et grand personnage de la Couronne de Castille.

Après moult tractations, les ambassadeurs français et espagnols ont finalement trouvés un accord qui convient aux deux parties, en voici les clauses:

- Sa Majesté le Roi de France, Charles VIII, renonce officiellement à tous ses droits sur Naples
- Par cette décision, il transfère ces mêmes droits aux Rois Catholiques, Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille
- Quant aux Rois Catholiques, ceux-ci cèdent comme zone d'influence Milan à la France et ne serais pas contre son annexion par celle-ci.
-  Une alliance défensive a été signée afin de consolider cette paix et éviter une autre guerre à l'avenir.

Situation à Naples

Alors que que le Prince d'Aragon se préparait à subir un dure siège, voici qu'il apprend la signature du Traité de Perpignan via la flotte de Castille qui amène avec elle Gonzalve de Cordoue et ses 10 000 hommes, ces derniers ont débarqués à Pouzzolles à l'ouest de Naples et se sont déployés progressivement sur le territoire napolitain afin de contrôler les lieux stratégiques et veiller au bon repli de l'armée française. La ville de Naples en proie au chaos suite aux différents sièges qu'elle a subie ces derniers temps fut quadrillé par les homme de Gonzalve. La flotte de Castille quant à elle, est chargés de réapprovisionner la ville.

Parallèlement à cela, Gonzalve de Cordoue avait reçus de la part de Ferdinand d'Aragon, une lettre cachetée à destination de Ferdinand II de Naples  retiré sur l'île d'Ischia. Cette lettre fait savoir à celui-ci que la paix a été signée et négocié grâce à la Couronne d'Aragon et de Castille, que désormais le titre de Roi de Naples échoue à Ferdinand d'Aragon mais ce titre est remanié. En effet, avec la réunification de la Sicile et de Naples, Ferdinand II d'Aragon récrée le Royaume des Deux-Siciles et  devient roi de Sicile des deux côtés du détroit. Quant à Ferdinand de Naples, celui-ci apprend par cette lettre qu'il est honoré de la dignité de Vice-Roi des Deux-Siciles en compensation de la perte de son titre de Roi.


Contenu sponsorisé

Re: [V1492] Topic de jeu

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum