Partagez
Aller en bas
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

[V1492] Topic de jeu

le Lun 3 Sep - 20:14
ANNO DOMINI 1492



Introduction

Christophe Colomb a écrit:« On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va. »

Dans ce grand livre qu'est l'Histoire humaine, son plus long chapitre sur le temps médiéval touche à sa fin. Avec la Quatrième Croisade en 1204, les Italiens, réduisant à sac l'Empire Romain d'Orient ramènent en Europe nombre de savoirs et textes antiques. Intrigués, désireux de les comprendre, ils se mettent alors à les étudier, c'est le début de la Renaissance. Le Moyen-Âge se finit sur une période de chaos et de déclin ; les Mongols ont déferlé à l'Est, la Peste Noire a décimé une bonne partie de la population, et l'héritage du plus grand empire de la civilisation occidentale rend son souffle en 1453 sous les flèches turques. Après ces temps sombres, les nuages de la guerre et de la maladie tendent à laisser place à un soleil d'érudition, de découvertes et d'innovations. En Italie, les savants, scientifiques, et artistes en tout genre suscitent depuis plusieurs décennies l'admiration du reste de l'Europe, à tel point que d'autres foyers humanistes voient le jour comme en Flandres. En France, les blessures de la Guerre de Cent Ans se pansent tandis que l'Espagne et le Portugal, dont la population ne cesse d'augmenter au fur et à mesure que la Reconquista s'achève et les pays s'enrichissent, semble tourner son regard vers l'Afrique, tout en étant soucieux de trouver un nouveau chemin vers les Indes, un qui ne serait pas barré par l'Empire ottoman qui s'impose progressivement face à une Chrétienté fragilisée par une Église corrompue incapable de mener à bien une nouvelle guerre sainte. En Asie, l'Inde et la Chine sont des régions extrêmement riches, mais dont la pression fiscale élevée, nécessaire pour satisfaire les grands et ambitieux projets étatiques, tend à enfermer ces nations sur elles-mêmes, à un moment où le Vieux-Continent cherche à découvrir ce monde que Dieu leur a créé.
À vous désormais de prendre en main le devenir de votre nation. Quelle voie choisirez-vous ? Allez-vous tenter d'imposer votre religion aux moyens de grandes guerres saintes, ou au contraire l'Histoire se souviendra-t-elle de vous comme un grand explorateur ou un grand humaniste ?
À vous d'écrire désormais votre épopée. Que la chance soit avec vous.

Rappels


  • Les revenus se gagnent à chaque tour et peuvent varier selon les événements au cours du jeu.
  • Un jour IRL équivaut à quatre mois dans le jeu, à l'exception du premier tour commençant ce soir et se prolongeant demain.
  • Il est tout à fait possible de rejoindre en cours de partie.
  • Bon jeu !


avatar
Professeur Rouge
Professeur Rouge
Messages : 21
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 3 Sep - 21:07
IKKO-IKKI



Une contestation sociale, politique et religieuse

L'histoire des Ikko-Ikki est une histoire récente et presque inédite à l'époque du Japon médiéval, Japon en pleine période du Sengoku, conflits généralisés à travers tout le pays. Il s'agit d'abord d'une secte religieuse pratiquante du bouddhisme Jōdo Shinshū, une branche pas si éloignée du Shinto dans le pays. Bouddhistes pratiquants, ils sont adeptes de la "Terre pure", fait de méditation, de foi et d'une grande dévotion. L'on pourrait rattacher la foi religieuse des Ikko-Ikki à un millénarisme comme il en existe en Europe depuis quelques siècles, mais également d'une sorte de théologie de la libération : Car les Ikko-Ikki sont de part leurs compositions sociales, des paysans pauvres, des moines combattantes et de Ji-samouraï, petits propriétaires terriens qui luttent contre le despotisme féodal, contre les seigneurs de guerre et contre leurs multiples conflits qui ravagent leurs terres, leurs récoltes et les maigres moyens dont ils disposent. En comparaison, l'on pourrait assimiler les Ikko-Ikki à un mouvement comme celui des Lollards en Angleterre au XIVème Siècle ou encore au mouvement Hussite du XVème Siècle, surtout sa frange la plus radicale, dit "Taborite". La période d'anarchie et de conflit multiple est une période propice aux soulèvement et à l'agitation sociale dans tout le Japon. Le principal dirigeant des Ikko-Ikki est Rennyo, descendant d'un des fondateurs du Jōdo Shinshū et un des régénérateurs de cette pensée. Ses discours populistes en faveur des classes défavorisés du pays, ont sans aucun doute favorisé les multiples révoltes des Ikko-Ikki. Son attitude est partagée sur ces derniers et il semble plus les utiliser, que réellement soutenir leurs volontés d'émancipation. Quoi qu'il en soit, c'est grâce à lui et à son action que les Ikko-Ikko se sont développés au cours de ces vingt dernières années. Il fonde plusieurs Hongan-ji dans la province d'Echizen et attire à lui de nombreux fidèles. C'est dans la province voisine de Kaga que les Ikko-Ikki vont remporter leur principale victoire militaire : Le soulèvement de Kaga de 1487/1488 leur permet de tuer le shugo Togashi Masachika et mettent au pouvoir Togashi Yasutaka, un proche allié du mouvement. La province de Kaga devient la principale place forte du mouvement, le Kaga ikki ou Royaume des Paysans. C'est la première fois dans l'histoire du Japon, qu'une province est dirigé par des croyants et des fidèles. Rapidement, le mouvement s'étend aux provinces voisines de Noto et de Etchu, renversant les daimyo locaux et étendant les frontières du Royaume Paysan...

Mais Rennyo n'est pas un belliciste. Comme de nombreux bouddhistes, il prône la non-violence et le pacifisme avec force. Il parler d'usage de la violence qu'en cas de légitime défense et ordonne que les principaux temples soient fortifiés afin que les attaques puissent être repoussé. Mais c'est en contradiction avec les volontés radicales de transformations des paysans et des Ji-samouraï qui souhaitent étendre par la force si il le faut, leur puissance. Grâce à leur forteresse et leur possession de Kaga, l'ordre peut se développer avec plus de sérénité et de force. D'un point de vue organisationnel, le Kaga Ikki est une théocratie militariste bouddhiste, groupé autour des moines, des paysans et des Ji-samouraï : On y pratique une sorte de "démocratie", les temples servant de points de rendez-vous pour prendre des décisions communautaires importantes à base de "un homme = une voix". L'organisation se veut décentraliser, comparer à d'autres clans dans le reste du Japon. D'un point de vue militaire, il ne faut pas penser que les Ikko-Ikki sont simplement des bandes de paysans mal entraînés et mal équipés : Ce sont de fins tacticiens et ils disposent d'un grand savoir militaire. Outre les armes blanches, ils disposent d'un nombre non négligeable d'armes à poudre dont des arquebuses. La volonté principale affichée est la diffusion du Jōdo Shinshū ainsi que la promesse d'atteinte de la "Terre Pure", qui serait un remède contre la souillure du monde actuel. Pour ce faire, Rennyo décide avant tout de tenter de calmer les soulèvements qui se produisent dans de nombreuses régions autour de Kaga, afin de pratiquer un travail souterrain et de sape : Désormais, la secte fonctionnera avec une façade "visible", autour des temples, de la méditation et des processions populistes. De l'autre, il y aura toute une activité "souterraine" : Les fidèles ainsi que des moines-paysans seront envoyés dans diverses provinces autour de Kaga et dans une grande partie du Japon, où les Ikko-Ikki disposent de bases arrières et d'un soutien populaire très actif. Il s'agit en quelque sorte, de renforcer la secte et de préparer le moment venu, le moment de l'insurrection. Mais pour ce faire, il faut éviter d'attirer l'attention des clans militaires qui pourraient s'attaquer directement aux soulèvements. Il s'agit donc bel et bien, de "préparer le terrain" pour l'insurrection. Les discours de Rennyo ainsi que ses écrits seront diffusés en langes vernaculaires locales, à travers les paysans et les classes laborieuses. De nouveaux temples seront construit et serviront de points de rencontres et de centres de décisions locales. La contestation sociale, politique et religieuse des ligue de Ikko-Ikki, pourrait devenir un mouvement révolutionnaire d'une grande importance au Japon. Mais pour le moment, il s'agit d'être patient et de construire les armes du futur.
avatar
Baron
Baron
Messages : 22
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 3 Sep - 21:36
Devlet-i Alîye-i Osmânîye



La paxa ottomane en Orient.

Fin politicien et rompant avec les fulgurantes et constantes conquêtes  de son terrible père,  Bayazid II  a mené une politique européenne bien plus pacifique. En paix avec les catholiques hongrois et  vénitiens, l'armée ottomane est reposé de l'épopée de Mehmet II mais surtout, son maitre le sultan Bayazid a désormais les mains libres en Orient. L'année 1492 s'ouvrira sur une guerre imprévue par nos voisins, les tombours ottomans vont sonner et le monde musulmans témoigner du pas féroce  de sa plus puissante force...

La confédération des moutons blancs aussi connu sous le nom de aq qoyunlu est entrée en guerre civile depuis la mort de son dernier grand maitre, le sultan Yacoub en 1490. La décadente qui osait defier les ottomans et qui régnait de la Perse à l'Anatolie a définitivement perdue son unité, sa force et sa cohésion à mesure que les princes s'entretuent depuis 2 années tandis que les confréries chiites appellent à la guerre.
Les rapports des espions de la Sublime Porte décrivent une incroyable faiblesse du pouvoir di sultans qui tombe au moindre coup.
Mais la nouvelle de l'arrivé au pouvoir d'un usurpateur du nom de Rustam est le cassus belli suffisant pour intervenir et imposer la paix ottomane dans la région.

Dans des pourparlers secrets Bayazid a négocié son soutient aux 2 frères de Yacoub pour retrouver leur héritage. Le prince Alvand réfugié à Diyarbakyr et Muhammad Mirza de Yazd ( en Perse ). Chacun d'eux a accepté la proposition de la sublime porte et est prêt à appeller leur forces encore fidèles à partir en campagne pour se partager respectivement le titre de Shah d'Azeirbaidjan et de Shah de Perse.
Mais la féroce  aide militaire de Bayazide a un prix, elle a été négocié en échange de l'allégeance des deux futurs monarques et de la concession de l'Irak.


Ainsi en 1492 aprés un divan remarquable où le parti de la guerre fut soutenu par les dirigeants militaires de l'empire tel que l'amiral en chef et les aghas,  la Sublime Porte s'active pour  rassembler  une armée de dizaines de milliers d'hommes auquel s'ajouteront les moutons blancs que nous soutenons  et des nations alliés ou vassaux avec qui nous négocions  encore leur aide.
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Lun 3 Sep - 22:16
PRISE DE GRENADE



Le 2 janvier 1492 marque la fin de la Reconquista avec la chute de Grenade. Après des années de siège, le dernier bastions de Al Andalus tombe face à une grande armée menée par les Rois catholiques. Près de huit siècles de présence musulmane en péninsule ibérique sont éradiquées. Ainsi,  les forces du roi Ferdinand d'Aragon et de la reine Isabelle de Castille mettent fin à cette présence musulmane en mettant le siège devant Grenade. Boabdil tente vainement de se dégager des assiégeants, notamment en cherchant l’appui du royaume zianide. Après une trêve de quatre mois, ne voyant aucune aide lui parvenir, le sultan consent à la capitulation.
Maintenant que la région est revenue sous le giron des catholiques, que va-t-il advenir de la communauté musulmane refusant l'exil ?


avatar
Baron
Baron
Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 4 Sep - 10:10
Royaume de Portugal



Explorations


Alors que le navigateur Christophe Collomb sous la bannière castillane vient tout juste de décoller de Lisbonne pour rejoindre les Indes par l'ouest, au Portugal on se prépare également à trouver un passage bien moins loufoque pour rejoindre les Indes plus facilement. En effet l'Inde est bloqué par une horde d'états musulmans dont un dont le nom qui fait frémir n'importe quelle Couronne européenne : l'Empire Ottoman. Le Royaume de Portugal eut déjà à passer par le Sultanat Mamelouk pour rejoindre l'océan indien et le Royaume chrétien éthiopien, seul royaume d'orient encore chrétien se battant pour sa survie...

En 1486, le célèbre explorateur Bartolomeu Dias fut chargé par le roi Jean II de Portugal de poursuivre les explorations de Diogo Cão le long des côtes africaines. Dias cherchait une autre voie vers l'Inde pour y trouver des épices et les ramener en Europe. La route terrestre de la soie, par laquelle venaient ces épices, n'était plus accessible depuis la prise de Constantinople par les Turcs. Jean II donna à Bartolomeu le commandement de deux caravelles et d'une navette de vivres. Le but officiel de l'expédition était de découvrir le royaume du Prêtre Jean, mais il s'agissait en fait d'étudier la possibilité d'une route maritime vers les Indes.
Dias atteint la pointe sud de l'Afrique qu'il nomma le 'Cap des Tempêtes" en référence aux nombreuses tempêtes qu'il eût à faire face pour avancer. le Roi Jean II de Portugal le nomma officiellement "Cap de Bonne Espérance" parce qu'il espérait, à juste titre, que cette découverte ouvrirait la route des Indes.

Le Roi Jean II de Portugal souhaite alors organiser à nouveau une expédition pour braver définitivement ce Cap de Bonne Espérance et atteindre la Route des Indes plus facilement.
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 4 Sep - 16:55
STATVS PONTIFICIVS



Affaires religieuses

Innocent VIII, pape vieillissant et fatigué, ne demeure pas moins actif dans son travail consistant à gérer l'Église. Il permet ainsi au jeune Giovanni de' Medici, âgé de 16 ans, de porter les insignes de cardinal, l'intégrant de ce fait au Collège éponyme. Il résout également le problème du siège vacant du diocèse de L'Aquila en nommant un prêtre de la région, Adalrico De Sanctis, au poste d'évêque.
D'aucuns disent que sentant sa fin arriver, Sa "Sainteté" aurait déjà donné des instructions à leurs Éminences afin de préparer la succession. La personne sur qui se porte davantage sa préférence semble être un homme tout aussi influent, corrompu, et pécheur que lui...
avatar
Baron
Baron
Messages : 50
Date d'inscription : 04/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 4 Sep - 19:47
MARCHE DU BRANDEBOURG


TRESORERIE ET COMPTES:


Trésorerie actuelle : 3.000 or, restant des coffres.
Gain : + 3.000 or, gain de ce tour-ci.
------- : + 750 or, tribut du vassal poméranien.

Dépenses : - 1.000 or pour la réforme d'asile.
--------------- : - 750 or en cadeau à l'Ordre des Chevaliers Teutonique.
-------------- : - 5.000 or pour assécher et drainer les marais autour de Berlin et du Rhin dans le Brandebourg.

Lettres à l'Ordre des Chevaliers Teutoniques,
Longue vie au Grand-Maître Johann von Tiefen,

Cher confrères de l'Ordre des Chevaliers Teutonique, comme vous le savez, moi, Albert von Hohenzollern-Ansbach suit membre de l'Ordre des Chevaliers Teutonique ET Margrave du Brandebourg. Je respecte profondément l'ordre et lui accorde énormément d'importance.

C'est en ces temps troublés, que je pense que les membres de l'ordre doivent savoir vers qui se tourner quand viendront les heures sombre, et, la Marche du Brandebourg sera, sans nul doute, les frères chrétiens vers qui se tourner. C'est ainsi, en signe d'amitié et de respect pour l'ordre, que je vous envoie en cadeau la coquette somme de 750 Or. Je mets aussi un disposition des frères teutoniques voulant se reposer le domaine royal de Bornstedt, jusqu'ici fief de ma famille.

En espérant que mes confrères de l'Ordre se rappelleront de mon nom lorsque les heures sombres viendront. Les chevaliers teutoniques seront toujours les bienvenus à Berlin.

Le Brandebourg est l'un des état majeur du Saint-Empire, lié par le sang et les dynasties à la Pologne ; à la Hongrie-Bohême et à la Lithuanie ; suzerain de la Poméranie ; le margrave Albert est l'un des hommes les plus influents de l'Ordre des Chevaliers Teutonique et l'un des successeurs pressenti à la mort de Johann von Tiefen. Le margrave fut d'ailleurs, très tôt, confié à une éducation religieuse et était destiné à l'église jusqu'à ce qu'il décida de se tourner vers une vie plus active.

Homme pieux et ambitieux, c'est... Un bon souverain. C'est d'ailleurs en sa qualité de bon souverain, moyennement tolérant, et voyant l'intérêt de son héritage avant tout qu'il décrète le "Décret d'asile" de 1492. Le décret d'asile décrète que, dès maintenant et par le présent ordre du margrave, les juifs ; roms ; gitans ; et laissés pour comptes, notamment les chrétiens des Balkans ; catholique de Moscovie et orthodoxe de Pologne et Lithuanie, ainsi que d'autres (bien sûr), pourront obtenir l'asile au sein de la Marche du Brandebourg. En échange de cet asile, ils devront s'acquitter de certains devoirs auprès du Margrave. Ces devoirs pourront être très divers, ainsi :

* De grands travaux d'assèchement, de drainage et de déboisement des marais entourant la zone de Berlin et longeant celle du Rhin seront pratiqués. Ces opérations utiliseront de la main d'oeuvre Brandebourgeoise mais aussi des exilés ayant obtenus l'asile. Cette nouvelle main d'oeuvre sera "invitée", pour ne pas dire obligée, d'y travailler, notamment pour la main d'oeuvre issue des communautés gitanes ; roms ; et des diverses communautés laissées pour compte.
* Une fois les grands travaux d'assèchement, de drainage et de déboisement des marais effectué, cela laissera des terres cultivables et arable disponible. La main d'oeuvre ayant donc, autrefois, travaillée pour libérée ses terres sera donc invitée à constituer des villages et des hameaux aux abords de ces terres, en payant un droit d'établissement raisonnable après deux ans à avoir cultivé les terres, puis à les cultiver à leur profit et celui de l'état.
* Les réfugiés ne voulant pas payer ce droit d'établissement pourront s'engager comme ouvrier agricole auprès des propriétaires brandebourgeois ; des nobles et notables locaux ainsi que des nouveaux propriétaires. Ils devront payer un maigre droit d'asile, après six mois de labeur.
* Les réfugiés ne voulant absolument rien payer pourront s'engager comme serf. Ils devront néanmoins payer, ensuite, un lourd droit de libération, à l'état et à leur "propriétaire de servage" pour les libérer eux où leur descendant.


Pour les réfugiés ne voulant pas devenir agriculteur, éleveur ou ouvriers agricoles, ils pourront s'installer en ville où dans n'importe quel village n'étant pas concerné par les travaux au sujet des marais. Ils devront juste payer un droit d'asile, tout à fait raisonnable où se plier aux conditions suivantes :

* Pratiquer une activité artisanale utile à l'état comme la manufacture d'arme, la forge, l'armurerie, la manufacture d'arquebuse ou la fonderie d'artillerie.
* Travailler pour un artisan pratiquant une des activités sus-dites.
* Pour les juifs, la pratique du prêt d'argent ; du prêt à gage et de l'usure permettra de faire sauter le droit d'asile à payer.

Il est à noté que ce décret précise qu'1/10 des récoltes produites par les réfugiés cultivant leur propre terre devra être remise à l'état.
Il faut aussi savoir que le droit d'établissement pour cultiver les terres Brandebourgeoise, à payé après avoir cultivé la terre durant deux ans, sera du montant, en or, d'1/10 de leurs récoltes sur deux ans.
Le droit d'asile à payer après six mois de labeur à travailler dans les champs sera égal à une semaine de travail à débourser aux envoyés du margrave.
Le tribut de libération, à payer au Margrave et au propriétaire du contrat de servage, sera égal à la somme de tout les salaires, théoriquement perçus, par le labour si il avait été un paysan libre.
Le droit d'asile à payer pour les réfugiés ne pratiquant pas l'usure, le prêt d'argent ou le prêt à gage, ni des activités banquières, ni un travail pour un artisan utile à l'état et n'étant pas artisan utile à l'état sera égal au prix de cinq piques, telles qu'utilisée par les lansquenets.
Il est aussi à noté que les réfugiés pourront faire sauter leurs divers droit et impôts spécifique à payer laissant leurs filles se marier avec des paysans de village isolés ou en manque de femmes. Ce sera ainsi aux différentes familles des mariés mâles de payer un dot à la Marche, dot qui sera bien moindre a la somme que les réfugiés auraient du payer étant donné qu'il est estimé que le dot pour une réfugiée rom ou gitane est égal à une pique, telle qu'utilisée par les lansquenets, tandis que le dot pour une orthodoxe est de deux piques, le dot pour une juive acceptant de devenir chrétienne sera de trois piques, et le dot pour une catholique et pour les femmes de grandes beautés sera de quatre piques. Les dots étant payés en somme d'argent, permettant d'acheter ses piques à terme.

Dans la même idée, mais outre le décret d'asile, une partie des terres agricole ainsi libérée sera vendu aux enchères aux nobles du Brandebourg ainsi qu'aux grands propriétaires terriens. Une autres partie sera confiée à des membres de l'ordre des chevaliers teutonique, en guise de cadeau, qui devront ensuite reverser une faible part des revenus liées à la terre, qu'ils cultivent.

Ainsi, le partage est fait comme cela :

* 60% des terres seront vendus aux enchères à des nobles et des grands propriétaires terriens.
* 7% des terres seront vendus aux enchères aux villages proches.
* 3% des terres seront vendus aux enchères aux villes proches.
* 22% seront octroyées et partagées à des réfugiées constituant des villages et des hameaux autour de ses champs et les cultivant.
* 3% resteront du domaine des terres du Margrave.
* 4% seront offertes à des membres de l'Ordre des Chevaliers Teutonique qui devront, en guise de compensation, reverser 1/10 de leurs profits ou de leurs récoltes au Brandebourg.
* 1% des terres sera directement offert au Clergé catholique au Brandebourg.
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 4 Sep - 20:02
Deutscher Ritterorden



À l'intention du Margrave de Brandebourg,

Nous vous sommes éternellement reconnaissants pour votre don, votre charité et votre générosité. Puissiez-vous aspirer à la plénitude et à la paix auprès du Tout-Puissant, si ce n'est en ce bas monde. Vos confrères de l'Ordre Teutonique saura user judicieusement de cette généreuse somme et n'est pas prête d'oublier un acte aussi altruiste et chrétien, nous montrant en somme les personnes de confiances auxquelles notre ordre peut faire confiance.
Avec mes plus grands respects, que Dieu vous garde.
Grand-Maître Johann von Tiefen.


Baron
Baron
Messages : 15
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mar 4 Sep - 22:14

Empire de Chine

Zhongxing : Un début de règne exemplaire

Le règne l’empereur Hongzhi marque une période de renouveau en Chine. Il est en effet à l'origine d'une ère de paix et de prospérité que l’on qualifie déjà de renaissance (zhongxing) ou encore d'«Âge d'argent de Hongzhi ».

Lorsque son père meurt en 1487, Hongzhi devient un empereur brillant, sage et assidu. Il prend soin de toujours contrôler les affaires de l'État, écoutant les lettrés, chassant au besoin les opportunistes.

Dès le début de son règne, il demande aux fonctionnaires de critiquer les abus de son prédécesseur, puis s'attache à les corriger. Le début de son règne fut consacré à la réorganisation des hautes instances administratrice du pays. Il a ainsi profondément remanié l’administration, en remplaçant l’essentiel de la vielle garde par des ministres choisit pour leurs seules compétences. De plus, le fonctionnement de l'appareil d'État a été reformé de telle sorte que le dialogue soit possible, favorisant une politique rationnelle et proche du terrain  (les ministres peuvent désormais exposer leurs points de vue, sans craindre de se retrouver sur leur lit de mort).

Sous l’action de l’empereur, les taxes et les dépenses gouvernementales ont été considérablement réduites. Même la cour impériale à vue ses revenus baiser, une insolence inouïe dans l'histoire de la Chine.  En plus de réduire les dépenses jugées inutiles, les décrets et les lois impériales se sont également attaqué à la corruption d’une manière générale. Même s’il reste beaucoup à faire dans ce domaine, des avancées certaines ont étés réalisé, menant à la libération de nombreux savants et philosophes.


La grande frontière : le second mur d’Oros

Depuis la crise de Tumu et les pertes des territoires du nord, l’empire du milieu a connu des décennies d’hésitation sur la politique à mener vis-à-vis des hordes. Faut-il mener une politique accommodante ou offensive ?  La décision de construire dans la région de l'Ordos un long mur fortifié fut vue comme un compromis acceptable dans les années 1470. Sous l’impulsion de Yu Zijun une muraille de plus de 1,100 kilomètres fut érigée pour devenir un élément central du système de défense impériale. Ce système de défense a prouvé son efficacité en 1482, quand un grand groupe de pillards mongols a été pris au piège dans les doubles lignes de fortifications et a été vaincu par les généraux Ming.
Après le succès des murs de l'Ordos, Yu Zijun a proposé la construction d'un autre long-mur qui s'étendrait du coude que fait le fleuve Jaune au col de Sihaiye dans l'Ordos, jusqu'à Pékin. Les luttes politiques au sein de la cour impériale ont néanmoins empêchées le projet de voir le jour, et le projet et au point mort depuis 7 ans (Yu Zijun est depuis décédé). La situation aurait pu rester bloquée encore des années si le nouvel empereur n’avait pas décidé de prendre la situation en main.

Il remit le sujet en avant et convoqua Yang Yiqing pour lui demander un rapport complet à exposer à la cour. Yang Yiqing est un expert du système de défense étendu, il responsable de la création de seconde ligne de défense à l’arrière du mur principal. La résistance du groupe préfèrent une stratégie agressive dans la région ne manqua pas de se faire entendre. Mais Yang Yiqing parvint à en reprenant les travaux de Yu Zijun qu’il avait personnellement étudié depuis des années, il expliqua également que ces murailles n’empêcherait pas nécessairement l’intervention de troupes chinoise au-delà des frontières, bien au contraire elle pourrait s’enfoncer plus en profondeur sans craindre de percée nomade. De plus les murailles pourraient grandement améliorer l’administration des nomades en cas d’intégration des steppes du nord à l’avenir.

Avec l’aval de la cour, l’empereur ordonna donc que soit réalisé le projet. La tâche est confiée à Yu Zijun qui aura deux ans pour mener les préparatifs. Il disposera de toutes les ressources humaines et matérielles nécessaire à ce titanesque projet estimé à près d’un million de taels d'argent (-10k d’or, laissant 4k en réserve dans le trésor impérial).

En somme il est chargé de construire 800 kilomètres de fortifications, comprenant 800 points fortifiés, des postes de garde, des tours servant à envoyer des signaux et autres types de défenses. Le mur de Yu sera également étendu et renforcé en quelques points stratégiques. Cette muraille renforcera considérablement la sécurité de la frontière nord, baissant à terme les dépenses et l’implication nécessaire à sa protection. De plus la protection contre les raids nomades qu’elle procure ne manquera pas de dynamiser l’économie locale.

avatar
Baron
Baron
Messages : 3
Date d'inscription : 02/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 1:05
Couronne de Castille / Corona de Castilla




Reconquista

La prise de l'ultime bastion mahométan à Grenade marque un terme à près de 800 ans de présence arabe dans la péninsule, ouvrant à l'Espagne une nouvelle ère de prospérité. Cette année sera l'année la plus importante de l'Histoire des deux royaumes, maintenant que l'Espagne est unifiée territorialement il nous faut la regrouper sous une même religion, sous une même langue, sous un même dirigeant. C'est dans cette volonté d'unification qu'Isabelle et Ferdinand arquent leur politique, bientôt l'Espagne sera unifiée et redoutée.


Décret de l'Alhambra

Ratifié dès la fin de la guerre, le 3 Mars 1492 dans l'Alhambra à Grenade est une preuve de la foi catholique inébranlable de Ferdinand et Isabelle. Par ce décret les juifs et musulmans sont bannis des territoires espagnols à dater du 31 Mai, passé cette date tout juif ou musulman sera passable de la peine de mort et de la confiscation de ses biens immédiates sans autre forme de procès. Le seul échappatoire étant la conversion à la religion catholique, reniant ses croyances, ses coutumes, sa culture et sa langue. Pour mater les hérétiques récalcitrants et les marranes la reine a chargée le Grand Inquisiteur Tomás de Torquemada de poursuivre son travail et de superviser la christianisation de l'Andalousie. Pour se faire l'armée accompagnera les inquisiteurs et 5 000 hommes stationneront sur les restes du Royaume de Grenade pour prévenir tout risque de soulèvement. Tomás de Torquemada, sera notamment accompagné d'une escorte de 40 cavaliers et 200 soldats à pied, traquant les faux-convertis pour les remettre à la justice, dressant bûchers et potences.


Capitulations de Santa Fe

Après d'âpres négociations avec Christophe Colomb qui ont failli échouer, le ministre Louis de Santangel ayant finalement convaincu le couple royal et financé une partie de l'expédition, les rois et le marin arrivèrent à un compromis. Le contrat est ainsi signé le 17 Avril 1492 à Santa Fe pour un montant total de 12 000 maravédis.


« Premièrement, Vos Altesses, en tant que Seigneurs desdites mers océanes, font… de don Christophe Colomb leur amiral sur toutes les îles et terres fermes qui, par sa main ou son industrie, pourraient être découvertes ou conquises dans lesdits océans…
De plus, Vos Altesses font dudit don Christophe Colomb leur vice-roi et gouverneur général sur toutes les terres fermes et îles susdites qu'il découvrirait ou conquerrait dans lesdites mers, et pour le gouvernement de chacune d'elles il choisira trois personnes pour chaque office, parmi lesquelles Vos Altesses désigneront et prendront à leur service celle qui leur agrée…
De même, pour toutes les marchandises, que ce soient perles, pierres précieuses, or, argent, épices ou toutes autres choses… qui pourraient être achetées, échangées, trouvées, gagnées ou prises dans le ressort de ladite Amirauté… Vos Altesses font grâce à don Christophe Colomb et veulent qu'il garde pour lui la dixième partie du tout, étant déduits les coûts…, les neuf autres dixièmes revenant à Vos Altesses.
De plus, si… un différend devait surgir avec un marchand du lieu où ledit commerce ou contrat aurait été fait… il demande à Vos Altesses qu'elles lui accordent que ce soit lui et nul autre juge qui entende le différend.
De même, sur tous les navires qui pourraient être construits aux fins de ce commerce et de telles négociations, … don Christophe Colomb pourra, s'il lui plaisait, contribuer et payer un huitième de toutes les dépenses afférentes à la construction, et recevra et prélèvera aussi le huitième du produit de cette flotte. »
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 5:26
ANNO DOMINI 1492

Passage de tour
Nouveau tour : du 1er mai au 30 septembre 1492.
avatar
Baron
Baron
Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 7:23
Les effets du Décret de l'Alhambra


Suite au Décret de l'Alhambra mis en place par la Monarchie Castillane, la communauté juive est donc forcée de choisir entre la conversion ou l'exil, beaucoup d'entre eux choisissent l'exil et partent, les premières destinations choisies par la communauté juive castillane sont : Le Portugal, l'Empire Ottoman, le pourtour méditerranéen mais aussi l'Italie et les Pays Bas.
23.320 juifs arrivent au Portugal où ils sont relativement bien accueillis étant donné que le Roi Jean II de Portugal ouvre ses portes sans regrets aux juifs, de nombreux juifs tentent également d'atteindre l'Empire Ottoman où ils espèrent recevoir la clémence du sultan ottoman...
En Sicile, les juifs sont très mal reçus, la Sicile décide à son tour de signer un décret portant à la conversion où à l'exil de la communauté juive sicilienne.
Pour finir, les effets du Décret de l'Alhambra commencent à se faire sentir surtout au niveau du poids démographique, un "grand vide" se fait sentir en Andalousie, les monarques catholiques voient aussi un mauvais l'arrivée massive des juifs au Portugal...
Baron
Baron
Messages : 22
Date d'inscription : 29/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 14:04
République de Venise



Projet de la Sérénissime



A l'échelle national, la Sérénissime compte agrandir ses territoires terriens, car c'est avec la terre que le blé, l'orge et les légumes poussent. Dépendante des exportations, Venise se doit de devenir autonome quant à l'alimentation et ce le plus vite possible, en effet, il n'est pas possible pour une nation qui se respecte de devoir compter sur d'autres pays pour alimenter sa population. Pour cela, une augmentation des rendements des territoires acquis via les différentes technologies voir une conquête de nouveaux territoires sera obligatoire. Les différentes îles de l'Adriatique ainsi que les territoires de Trévise et Rovigo qui sont de précieuses provinces aideront le Doge et le Gouvernement à combler ce souhait car elles fournissent déjà Venise en vin, huiles, olives, bétails...

A la diplomatie, le Sénat devra s'efforcer de tisser des liens avec les différents gouvernements italiens afin d'assurer la continuité de la paix de Lodi en 1454. Il est nécessaire pour la péninsule italienne de s'unir pour faire face aux grandes puissances françaises, anglaises ou hongroises. Concernant l'Empire Ottoman, Venise se doit de récupérer les territoires perdues en Grèce notamment Negroponte qui fut perdu après 250 ans de domination vénitienne, elle compte notamment sur les soutiens papaux afin de répandre le Chrétienté.

Sur le point de vue militaire, Venise dispose d'une des plus grandes armées d'Italie mais il est nécessaire de garder de nombreux atouts technologiques que ce soit sur la terre ou sur la mer. Venise se doit d'être équipée convenablement pour protéger ses navires faces aux pirates ou autres résidus
avatar
Baron
Baron
Messages : 84
Date d'inscription : 12/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 21:42
Ville libre de Lübeck



Dans la petite cité de la Baltique c'est la stupeur, l’assassinat d'un bourguemaitre , un  des quatre dirigeants du conseil municipal provoque une vague d’incompréhension.  Plusieurs personnages, dont des bourgeois et des sénateurs,  s'accusent mutuels d’être responsable de cet odieux crime, c'est dans ce contexte de jeu d’alliances et de défiance que les autres membres du conseil municipal, c'est à dire les bourguemaitre  et les sénateurs  doivent élire un successeur au riche marchand qui a fini sa carrière politique avec une dague  dans la gorge. Dans ce jeu d'influence, le fils de l'ancien bourguemaitre, Eisenmann  Fried tire son épingle du jeu, l'homme de 39 ans a voyagé dans de nombreuses contrées comme l'Italie, l'Anatolie et les Balkans, en plus de cela sa réputation de fin commerçant n'est plus à faire, il dispose du soutien de la plupart des membres de ce conseil et peut se targuer d'avoir une impose fortune et une flotte commerciale capable de faire jalouser n'importe quel marchand des Etats italiens. La lutte contre la concurrence contre les anglais et les hollandais sera une de ses priorités et il souhaite déjà réformer une partie de la cité pour en faire une ville encore plus puissante encore . Après avoir comme la tradition le veut, prêter un serment, il s'attaque dès à présent à avoir le soutien de la bourgeoisie et des autres membres du Sénat afin de faire passer les réformes qu'il souhaite notamment en contractant plusieurs mariages avec des hauts dignitaires de la ville libre impériale
avatar
Imperator
Imperator
Messages : 154
Date d'inscription : 10/10/2017
Age : 19
Localisation : Palais Impérial
Voir le profil de l'utilisateurhttp://quemque-suam-patriam.forumactif.com

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 22:01
STATVS PONTIFICIVS



Habemus Papam

« O Seigneur Dieu, qu'elle est petite aujourd'hui votre Église! Le monde entier s'effondre. Combien plus nombreux les infidèles que les chrétiens! Et parmi les chrétiens, où sont-ils ceux qui, détachés des choses terrestres, contemplent la gloire du Seigneur? » -Girolamo Savonarola


Le Cardinal Roderic Borja, désormais connu sous le nom de Alexandre VI.

Sa Sainteté le Pape Innocent VIII est décédé le 25 juillet. Le conclave se réunit alors pour élire un nouveau Pape. C'est le neveu de l'ancien Pape Calixte III, le cardinal Roderic Borja (ou Rodrigo Borgia en italien) qui est élu nouveau souverain pontife à l'issue du conclave. Soupçonné de simonie, il a en effet la réputation d'être ce qui ne va pas avec le Saint-Siège ; corrompu, débauché... Au point de choisir le nom d'Alexandre VI en hommage à Alexandre le Grand, un conquérant païen ! D'autant plus qu'Alexandre V a toujours été considéré comme un antipape.
Malgré sa formation humaniste et prestigieuse à Rome, sous la protection de son oncle, Borgia est en effet vu comme peu compétent et bien trop peu pieux pour occuper la place de vicaire du Christ. Il semble qu'une vague de mécontentement, tant au sein du Collège des Cardinaux que de la population romaine.
Le principal rival de Borgia, le cardinal Giuliano della Rovere, demeure introuvable et aurait quitté le territoire à la recherche de soutien, selon les rumeurs…

avatar
Professeur Rouge
Professeur Rouge
Messages : 21
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Mer 5 Sep - 22:35
IKKO-IKKI



Préparer le futur et forger les armes de demain

L'extension du mouvement Ikko-Ikki ainsi que la prolifération des adeptes du Jōdo Shinshū est une réalité vivante et mise en pratique dans les provinces qui sont contrôlés par le Royaume Paysan. Seulement, une trop grande précipitation pourrait coûter au mouvement de se faire écraser par des chefs politiques et militaires voisins, trop content de mettre un terme à l'agitation des plus basses couches sociales à travers le pays. Pour Rennyo, véritable leader spirituel du mouvement, il y a un choix évident à faire : Ou bien continuer à utiliser le mouvement à des fins purement théologique, ou embrasser le courant et se laisser porter par une vague de contestation qui pourrait mettre un terme définitif à la domination des seigneurs de guerre dans l'ensemble du pays. Rennyo part souvent méditer et se retirer du monde afin d'y trouver les idées claires, de parfaire sa vision et de voir à comment faire prospérer le mouvement. Il laisse le soin à son plus proche bras droit Fukuda Himeko (Que j'invente, donc osef !) de mener à bien l'organisation politique et militaire des Ikko. Himeko décide de renforcer l'organisation en structurant le mouvement sur deux étages : Une façade légale, celle des temples et des lieux de recueillements et de discussions et de l'autre, une façade souterraine, faîtes des militants les plus dévoués à la cause, effectuant les missions les plus dangereuses, comme celles d'aller prêcher et d'attiser la révolte dans les régions voisines. Cette combinaison entre une façade légale et illégale, doit permettre de renforcer le mouvement et de lui permettre de s'implanter. C'est ainsi que les provinces de Echizen et de Hida sont les principales visées pour l'établissement des nouvelles cellules dormantes des Ikko, ces dernières devant déclarer la révolte le moment jugé le plus opportun. En attendant, l'organisation militaire est également revu. Les troupes d'élites des Ikko sont le plus souvent des moines combattantes, formant les troupes les plus disciplinés et les mieux entrainés. Viennent ensuite les troupes irrégulières et les armées paysannes, qui compensent leurs faibles niveau militaire par leur dévotion dans la cause et dans le Jōdo Shinshū. Un vaste plan de réorganisation et d'entraînement militaire est mis en place, et 2000 or sont injectés dans l'établissement de centre de recrutements et de formations avancées, afin de doter le mouvement de guerrier solide. Enfin, Himeko décide également que les femmes pourront participer au mouvement et s'intégrer dans l'armée, si elles le souhaitent et sur un pied d'égalité avec les hommes.
Baron
Baron
Messages : 15
Date d'inscription : 12/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 2:08

Empire de Chine

Troubles à la cour et procès de Liu Daxia

Liu Daxia était fonctionnaire influent de la cour dont personne n’aurait pu prévoir la chute abrupte. Titulaire du plus haut degré d’instruction de l’examen impérial, il semblait s’engager à une brillante carrière dans le ministère de la guerre (qu’il avait intégré sous le règne du défunt Empereur Chenghua). Un par un, il avait gravi les échelons et semblait à seulement à quelques étape du poste de ministre sans aucun concurrent sérieux… Une situation qui changea quelque peu avec la nomination de Yang Yiqing aux travaux d’extension de la grande muraille. Liu Daxia à visiblement été très affecté par cette affection, surement mettait-elle ses projets ministériels en péril ? Difficile à dire avec certitude.

Une chose est sûre, l’attitude de Daxia changea : il devint de plus en plus aigri, convaincu qu’on cherchait à lui mettre des bâtons dans les roues. Un jour, il fit une scène en pleine cour, diffament ouvertement Yang Yiqing et la politique impériale. Cela lui valut d’être surveillé de très près par le jinyiwei, la police politique impériale. Ce qui n’était qu’une simple affaire de surveillance devint rapidement une affaire d’état : en effet la filature du jinyiwei révéla que Liu Daxia cachait des documents impériaux. S’en suivi une période d’interrogatoires musclés où le fonctionnaire avoua tout : il avait volé depuis des années une série de documents impériaux pour orienter la politique impériale. Parmi ces documents se trouvaient les archives des voyages maritimes de Zheng He qu’il aurait dérobé sous le règne du précédent empereur afin que d’éviter que de nouvelles expéditions soient lancées (préférant une politique isolationniste et focalisé sur la reconquête des terres du nord).

A son procès, il fut accusé de dissimulation d’information, vol et haute trahison. Il échappa à la condamnation à mort par grâce de l’empereur : Liu Daxia avait eu l’intelligence de ne pas détruire les documents dérobés. S’il en avait été autrement, son sort aurait été scellé.

Les archives de la flotte au trésor

Les archives des voyages maritimes de Zheng He constituent une formidable source d’information. Très complètes : elles retracent près de 28 ans de voyages de la formidable flotte au trésor chinoise. Ces expédition ont permis d’étendre considérablement l’influence chinoise, permettant à l’empire du milieu de se projeter jusqu’en Afrique orientale.

Mais depuis la situation a s’est renversée, la flotte au trésor a été brulée par décision impériale et la flotte chinoise est réduite à une simple flotte défensive. Une situation qui le nouvel empereur entend bien changer. La lecture des voyages de Zheng He à profondément bouleversé sa vision des choses : contrairement à ce qu’on lui avait enseigné, la flotte au trésor marque un temps fort de l’empire. Son coût était certes important, mais il est largement exagéré par ses détracteurs. De toute évidence, la destruction de la flotte résulte surtout d’intrigues de cour de l’époque (intérêt financiers personnels incompatibles avec les nouvelles voies commerciales, idéologies isolationnistes, etc.).

L’empereur Hongzhi à fait convoquer une série d’experts à Pékin pour étudier la possibilité de créer une nouvelle flotte et monter de nouvelles expéditions. Il est également question de reformer la politique commerciale chinoise.


avatar
Baron
Baron
Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 13:49
ANNO DOMINI 1492

Passage de tour
Nouveau tour : du 1er septembre au 31 décembre 1492.
avatar
Baron
Baron
Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 14:18
Siège de Boulogne

Le 24 septembre 1492, Henri VII d'Angleterre décide de mener une expédition de 12.000 hommes de l'autre côté de la Manche vers Calais. Le 18 octobre, Henri VII décide d'assiéger le port français de Boulogne. Le Roi d'Angleterre profite des troubles liés à la Bretagne pour avancer ses pions et réclamer à ce que le monarque français : Charles VIII arrête de soutenir le prétendant au trône d'Angleterre : Perkin Warbeck qui constitue une menace pour la dynastie régnante depuis peu : La Dynastie Tudor.
avatar
Baron
Baron
Messages : 95
Date d'inscription : 11/10/2017
Age : 19
Localisation : Coruscant
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 15:07
Le voyage de Christophe Colomb


Le 6 septembre, Christophe Colomb et son équipage quitte La Gomera aux Canaries, son dernier port d'escale avant d'atteindre les Indes Orientales.

Le 12 octobre l'équipage de Christophe Colomb commençait à paniqué de ne pas arrivé aux Indes juste à ce qu'ils tombent sur une petite île. Cette île est donc nommé San Salvador (actuellement Bahamas) par Colomb, elle est peuplée par des indigènes qui vivent dans des communautés villageoises et pratiquent la culture du maïs, de l’igname et du manioc. Ils savent filer et tisser mais ne connaissent pas le cheval et n’utilisent pas d’animaux pour le labour. Ils ignorent l’acier, mais portent de petits bijoux en or aux oreilles.

Le 28 octobre, Christophe Colomb atteint une autre île qui semble être bien plus grande que la précédente, ils pensent avoir enfin atteint les riches terres de Cipango, l'île est nommé Juana (actuellement Cuba) en l'honneur de la fille des rois catholiques.

Le 6 décembre, Colomb découvre une autre île plus petite que Juana qu’il appelle Espanola, Colomb sûr de lui et d'avoir trouvé un accès pour atteindre les Indes Orientales et Cipango voir même le Royaume du Prêtre Jean annonce rentré en Castille, il lasse une garnison de 39 hommes au fort de Navidad construit le 25 décembre avec les débris de la Santa Maria échouée, avec pour mission de découvrir et d’entreposer l’or.

Le 30 décembre lui et son équipage quitte Espanola pour revenir en métropole.
Baron
Baron
Messages : 3
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

La confédération Livonienne

le Jeu 6 Sep - 20:10



La confédération Livonienne

Johann Fridach von Loringhofe annonce !


La confédération Livonienne doit pour ester prospère dans ces temps mouvant marqué pas la découverte de nouvelles routes commerciales doit rester un point de passage sûr et important de notre région c'est pour cela que j'ai décidé de prendre une politique d'envergure car un ordre chrétiens doit pour défendre la foi en avoir les moyen; c'est pour cela que j'ai décidé de proclamer une nouvelle armée, les gardes commerciaux. Ces gardes commerciaux seront une force de 1 000 cavaliers légers recrutés parmi la population locale, ils seront formés et dirigé par des Chevalier Porte-Glaive de l'ordre de Livonie, ils seront stationnés dans des relais commerciaux et auront pour but de protéger les honnêtes voyageurs et commerçant des brigands qui sevissent.  

coût = 2000 ors
entretiens en plus par tour =0
gains par tour dus à l'augmentation du trafic = 400 ors
Baron
Baron
Messages : 3
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 20:16
avatar
Baron
Baron
Messages : 22
Date d'inscription : 03/09/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 21:13
Devlet-i Alîye-i Osmânîye





Le retour de la paix.
La guerre des moutons blancs prend fin le 11 Novembre 1492 avec la la signature du traité d'Isaphan entre le Sultan Bayazid II et les prince Alvand et Mohamed Mirza.
Par ce traité le prince Alvand  devient Alvand Ier bey d'Azeirbaidjan et vassal du Sultan Ottoman. Le Beylicat d'Azeirbaidjan s'arriculera autour des villes de Tabriz ( Capital ), Derbend, Tiflis et Ardabil ainsi qu'une vaste ouverture sur la mer Caspienne.


_Le prince Mohamed Mirza devient bey de Perse et vassal du Sultan ottoman. Le beylicat de Perse s'articulera autour des villes d'Isaphan ( Capital ), Shiraz et Kerman. Une ouverture  sur la mer Caspienne lui ai accordé.

_L'unification de l'Anatolie et l'annexion de l'Irak reviennent à la Sublime porte qui récupère nottament Erzuzum, Diyarbakir, Mossoul, Bagdad et Bassorah.

_Le serment d'allégeance des deux bey impose à ses derniers un tribut de 200 ors par tour et donne le droit au sultan de prendre un fils de chaque famille royal pour parfaire  son éducation et assurer la respect du traité comme le veut la coutume ottomane.

http://www.noelshack.com/2018-36-4-1536260876-20180906175400.png

Pour soutenir ces deux nouveaux royaumes, Bayazid II incita fortement sur la nécessité de continuer la persécution et la tuerie systematique des confréries chiites en Azeirbaidjan. Son Bey recevra ainsi une aide de 500 or pour parfaire ses forces militaires face à cette menace chiite en voie de disparaitre.

Le beylicat de Perse recevra 500 or aussi pour l'aider à la renovation des villes perses ravagées par Tamerlan et develloper ainsi une cour moin sobre. Mais la splendeur passé de la Perse restera un lointain souvenir et c'est bien mieux ainsi.

À propos des  Castillans

Les demandes d'exil juifs ont atteint  l'Empire. Mais le régent  de Constantinople pendant l'absence du Sultan alors en guerre,  qui n'était nulle autre que  son fils Ahmed, fut passif.


Il aurorisa bien sûre  les juifs qui ont fait le voyage à venir s'installer. Mais il n'entreprit aucune action directement avec sa marine pour transporter ce peuple grace à la propre action ottomane.

Bayazid en fut dépité et c'était la une nouvelle preuve  que Ahmed n'a pas les épaules d'un grand suzerain...
En attendant, une partie de la flotte ottomane parti à l'arrivé du Sultan à Istanbul pour faire voyager les juifs toujours bloqués Espagne ou ceux ayant fuis au Maghreb faute de moyen pour atteindre le véritable exil musulmans. Cette population représente une belle opportunité  d'enrichissement pour l'Empire ottoman et son marché. Thessalonique et ses alentours sera l'endroit idéale pour la ré installer une fois débarquée en Grèce.





avatar
Baron
Baron
Messages : 50
Date d'inscription : 04/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Jeu 6 Sep - 21:16
MARCHE DU BRANDEBOURG


TRESORERIE ET COMPTES:


Trésorerie actuelle : 0.000 or, restant des coffres.
Gain : + 3.000 or, gain de ce tour-ci. (x2)
------- : + 750 or, tribut du vassal poméranien. (x2)
Bénéfices : 7.500 or dans les coffres.

Dépenses : -  1.000 or pour la réforme du statut des banquiers.
--------------- : - 1.000 or pour constituer un ordre monastique.
--------------- : - 1.000 or pour constituer un ordre monastique guerrier.
--------------- : - 2.500 or pour construire cinq monastères.
Dépenses totales : 4.500 or sortant des coffres.

Ce n'est pas parce qu'Albert est un homme très pieux, qu'il ne peut pas légiférer sur certains sujets que Dieu réprouve... Ainsi, si le prêt d'argent est désapprouvé par les lois divines... Pourquoi, les lois humaines se contenteraient-elles d'ignorer cette pratique ? Il faut légiféré ; il faut codifier... Il faut organiser ! C'est ainsi que, profitant de l'afflux de juifs et de roms, ainsi que de l'édit d'expulsion des juifs en Sicile et en Hispanie, qui les conduiront inévitablement vers l'intérieur des terres, Albert du Brandebourg décide de codifier le prêt d'argent.

Il décrète d'abord que tout les banquiers ; prêteurs sur gage ; usurier ; propriétaire de mont-de-piété ou monnayeur privé disposera du statut de "Prêteur de fonds", qui leur permettra de pratiquer leur activité.
Ces derniers, pour disposer de ce statut, devront payer un droit de pratique au Margrave. Le prix de ce droit de pratique sera calculé en fonction du dixième des bénéfices de l'usurier sur toute l'année.
Ce droit de pratique sera à payé chaque année.
Quelques villes permettront aux "prêteurs de fonds" de pratiquer sans droit de pratique. Ces dernières recevront ce privilège directement du Margrave. Il s'agit des villes de Postdam, Berlin, Charlottenbourg, Brandebourg-sur-la-Havel et Francfort-sur-l'Oder. Dans ces villes, les bailleurs de fonds devront cependant se marier, en priorité, avec d'autres bailleurs de fonds et des commerçants.
Ceci dit, la cour du Margrave, basée à Berlin, sera à leur écoute chaque jeudi.

En homme pieux, Albert Hohenzollern désire organiser de nouveaux ordres religieux, dans le Brandebourg principalement. Ce dernier est aussi membre de l'Ordre Teutonique et décide donc de faire "bonne impression" en créant deux nouveaux ordres...

L'Ordre Monastique de Saint-Annon de Cologne en Brandebourg sera un ordre de moine civil. Ils vivront dans trois monastères, construit pour l'occasion, et deux autres monastères qui leurs seront prêtés par le Margrave. Ils auront comme tâches de parcourir la Marche du Brandebourg, à pied, et de collecter la dîme et des dons pour l'Eglise qui seront rassemblés à Brandebourg-sur-la-Havel puis envoyés au Pape, après que le Margrave se soit acquitté d'une commission de 40% des bénéfices pour organiser le voyage et la protection - officieusement, renflouer les caisses à travers une bonne action. Une fois par mois, trois fois par trimestre, les moines de l'Ordre de Saint-Annon parcoureront la Marche du Brandebourg pour organiser une collecte de dons à bénéfices direct du Margrave.

Le second ordre crée sera l'Ordre Monastique des Chevaliers Pénitents de Saint-Jérôme de Stridon en Brandebourg, abrégé en Ordre des Chevaliers de Saint-Jérôme de Stridon. Il s'agira d'un petit ordre de guerrier monastique qui logeront dans deux monastères crées pour l'occasion et cohabiteront avec l'Ordre de Saint-Annon dans deux monastères existant déjà. Les Chevaliers de Saint-Jérôme de Stridon seront composés à la fois de recrue volontaire mais aussi de conscrit qui échapperont à des peines de morts ou de mutilations en échange de voeux, prononcés devant Dieu et le Pape, de servir honorablement le Margrave du Brandebourg et l'Ordre de Saint-Jérôme de Stridon. Leur principale charge sera d'accompagner les levées du Brandebourg, de renflouer les victimes et de faire régner la justice du Margrave en collaboration avec la garde des seigneurs.

En parlant de monastères, cinq monastères seront construit. Les deux ordres crées par Albrecht Hohenzollern cohabiteront, dans ces monastères, avec des moines n'appartenant pas à cet ordre. Ces derniers financeront la vie du monastère en pratiquant l'artisanat, l'agriculture et la brasserie. Ils devront renverser 1/5ème de leurs bénéfices au Margrave.
avatar
Fifille de l'Empereur
Fifille de l'Empereur
Messages : 185
Date d'inscription : 11/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [V1492] Topic de jeu

le Ven 7 Sep - 4:37
Royaume de France

Le siège de Bologne

Le royaume d'Angleterre désireux de mettre un terme à la menace Warbeck entreprend le siège de Bologne pour faire pression sur le jeune roi. Si le roi devait céder cela lui permettrait d'éviter une guerre coûteuse.

Cependant le roi Charles VIII décide de remettre ses projets italiens à plus tard et convoque le Ban: se sont 14 000 hommes qui se réunissent à Paris pour former une armée qui aspire à bouter mes anglais hors de France une bonne fois pour toutes.

L'armée est envoyée lever le siège de Bologne, elle est dirigée par le roi.



Contenu sponsorisé

Re: [V1492] Topic de jeu

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum