Partagez
Aller en bas
avatar
Baron
Baron
Messages : 18
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Reino de Portugal

le Jeu 14 Juin - 22:41
Reino de Portugal

Capitale: Lisbonne
Forme de l'Etat: Monarchie constitutionnelle
Monnaie: Réal portugais
Population: 3 à 4 millions d'habitants
Colonies: Macao, Goa, Timor, Côtes angolaises (Luanda, Cabinda, Benguela), Mozambique, Guinée, Sao Tomé e Principe, Cap Vert.



L'Histoire du Portugal post-napoléonien est ponctué de révoltes, de coup d'Etats et de querelles politiques en tout genres. Aussi depuis de 1807, fonctionnait à Lisbonne une loge maçonnique appelée "Régénération"; en 1817 les libéraux  s'associaient dans le "Conseil suprême régénérateur du Portugal, du Brésil et des Algarves"; en 1820 on rebaptisait une place sous le nom de Régénération et la même année paraissait un journal libéral du nom de Régénération du Portugal et les Cortès de 1821 prétendaient poser "les bases de l'heureuse Régénération". On y voit clairement l'influence de cette loge et de ses adeptes dans la vie politique et social du pays. Cependant, jusqu'en 1851 aucun des mouvements qui prétendaient "régénérer" n'a bénéficié de la durée pour la mise en oeuvre de ses idées. Il faut attendre donc 1851 et le coup d'Etat du général Saldanha pour voir le Portugal s'ouvrir à une période qui a réussi à s'identifier au concept de régénération. C'est ce qui fait entrer le pays dans l'historie contemporaine.



João Carlos Gregório Domingos Vicente Francisco de Saldanha Oliveira e Daun, Duc de Saldanha,Ministre de la Guerre et de l'Armée et Président du Conseil des Ministres du Portugal



Don Pedro V,Roi de Portugal et des Algarves, de chaque côté de la mer en Afrique, duc de Guinée et de la conquête, de la navigation et du commerce d'Éthiopie, d'Arabie, de Perse et d'Inde par la grâce de Dieu


Bannière Royale de Don Pedro V du Portugal

Exército Real

L'armée royale portugaise est divisé en deux armées, l'Armée Coloniale qui opère outre-mer et l'Armée d'Europe sur le sol portugais; la première est formé d'un corps d'armée de milice et la seconde deux corps d'armées professionnels, en voici la composition:

L'Armée d'Europe

Le 1er Corps d'Armée, dit du Sud

-1ere Division:           3 régiments d'infanterie de 3000 hommes
                                   1 régiment de cavalerie de 3000 hommes
                                   1 régiment d'artillerie de 3000 hommes, 1100 chevaux de train et 72 canons.

-3eme Division:         3 régiments d'infanterie de 3000 hommes
                                   1 régiment de cavalerie de 3000 hommes
                                   1 régiment d'artillerie de 3000 hommes, 1100 chevaux de train et 72 canons.

Soit un total de 18 000 hommes d'infanterie, 6000 de cavalerie, 6000 hommes d'artillerie avec 2200 chevaux pour le train et 144 canons.

Le 2e Corps d'Armée, dit du Nord

-5e Division:               3 régiments d'infanterie de 3000 hommes
                                   1 régiment de cavalerie de 3000 hommes
                                   1 régiment d'artillerie de 3000 hommes, 1100 chevaux de train et 72 canons.

-7e Division:               3 régiments d'infanterie de 3000 hommes
                                   1 régiment de cavalerie de 3000 hommes
                                   1 régiment d'artillerie de 3000 hommes, 1100 chevaux de train et 72 canons.

Soit un total de 18 000 hommes d'infanterie, 6000 de cavalerie, 6000 hommes d'artillerie avec 2200 chevaux pour le train et 144 canons.

Districts Militaires:


Les sous-régions militaires:


Armée Coloniale

L'Armée Coloniale portugaise est quant à elle répartie en deux Corps d'Armée de Milice, un pour l'Afrique et un pour les Indes portugaises.

3e Corps d'Armée d'Afrique

-2e Division:    2 régiments de milice indigène de 3000 hommes
                        1 régiments de milice coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments de cavalerie coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments d'artillerie de place de 3000 hommes et 72 canons

-4e Division:   2 régiments de milice indigène de 3000 hommes
                        1 régiments de milice coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments de cavalerie coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments d'artillerie de place de 3000 hommes et 72 canons

Soit un total de 12 000 hommes de milice indigène, 6000 de milice coloniale, 6000 hommes de cavalerie coloniale et 6000 hommes d'artillerie de place avec 144 canons.

4e Corps d'Armée d'Asie

-6e Division:    2 régiments de milice indigène de 3000 hommes
                        1 régiments de milice coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments de cavalerie coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments d'artillerie de place de 3000 hommes et 72 canons

-8e Division:   2 régiments de milice indigène de 3000 hommes
                        1 régiments de milice coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments de cavalerie coloniale de 3000 hommes
                        1 régiments d'artillerie de place de 3000 hommes et 72 canons

Soit un total de 12 000 hommes de milice indigène, 6000 de milice coloniale, 6000 hommes de cavalerie coloniale et 6000 hommes d'artillerie de place avec 144 canons.

Marinha Real de Portugal



Le personnel se compose d'un vice-amiral, d'un contre-amiral (chef d'escadre), de 4 chefs de division, de 10 capitaines de vaisseau, de 20 capitaines de frégate, de 30 capitaines-lieutenants, de 50 lieutenants de 1ère classe et de 100 lieutenants de 2ème classe (soit au total 216 officiers).

Le matériel de la flotte comprend 1 vaisseau de ligne de 80 canons, 1 frégate à voiles de 50 canons, 6 corvettes à voiles de 18 canons chacune (soit 108 canons en tout), 3 bricks à voiles de 18 canons (54), 2 bricks de 16 canons (32), 2 autres de 6 canons (12), 2 bricks-schooners (1 de 3 canons et 1 autre de 2), 10 petits schooners (32 canons en tout), 12 autres bâtiments divers (cutters, sloops, transports, etc...renfermant en tout 23 canons) et enfin 7 vapeurs à roues (5 corvettes et 2 transports totalisant 32 canons).
Force totale de la flotte portugaise : 46 bâtiments et 428 canons.

Celle-ci sera sujette à des réformes ultérieurement.




Dernière édition par EmpereurD'Orient le Mar 19 Juin - 23:23, édité 1 fois
avatar
Baron
Baron
Messages : 18
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Reino de Portugal

le Jeu 14 Juin - 22:41
Les effectifs militaires arriveront bientôt
avatar
Baron
Baron
Messages : 18
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Reino de Portugal

le Ven 22 Juin - 11:59
Reino de Portugal


Régénération de l'économie:

L'introduction et la diffusion au Portugal des principales innovations techniques appliquées à l'industrie et aux transports s'est faite lentement et avec des retards sur la plupart des pays européens. Deux baromètres du progrès sont en place avant 1851, mais sans application pratique significative. La machine à vapeur avait été introduite en 1835, et en 1851 on en comptait une soixantaine d'exemplaires, concentrés surtout à Lisbonne et Porto.

Mais la production comportait toujours une structure d'Ancien Régime, avec une large prédominance des industries de consommation, surtout dans le textile, une faible concentration de main d'oeuvre, l'utilisation comme force motrice de l'énergie animale et humaine ( en 1845, seulement 30 des 634 usines étaient actionnées par la vapeur).

Les transports avaient également conservés leurs structures archaïques avec relais fluviaux et routiers. Lisbonne et Porto étaient certes reliées au monde extérieur par la navigation à vapeur depuis 1823 mais l’archaïsme des moyens de transports intérieurs les privait d'un arrière-pays riche.

Mais le développement des infrastructures industrielles et commerciales passait par celui du crédit. La première banque portugaise - la Banco de Lisboa - avait été fondée en 1821 mais le développement du réseau bancaire  ne devait s'intensifier que depuis 1851 et l'arrivée au pouvoir de Saldanha.

Les projets de développement

Faisant ce constat cité plus haut, le Duc de Saldanha et le Ministre des Travaux Publics, du Commerce et de l'Industrie, Monsieur Fontes Pereira de Melo qui sera bientôt l'instigateur du fontisme qui fera entrer le Portugal dans le concert des nations modernes. C'est en effet ce monsieur qui veut faire appel aux capitaux étrangers pour donner l'impulsion au progrès technique.

Il est d'abord question d'investir dans une ligne ferroviaire reliant Lisbonne à  Santarém en passant par la municipalité de Carregado, ce premier chemin ferré du Portugal aura une longueur de 80 km. Un appel d'offre sera communiqué afin d'attirer les investisseurs étrangers dans cette aventure portugaise qui ne fait que commencer. En effet, on parle dèja d'une ligne Lisbonne-Porto.

En parallèle à cela, la machinisation  du travail et des usines doit se faire avec l'acquisition de machines-outils de qualité mais aussi avec l'assentiment des travailleurs qui en sont encore réticents. C'est pour amener ce consentement qu'il a été décidé d’augmenter le salaire des travailleurs portugais  de 2 reals qui seront compenser par l'Etat en investissant 4 reals dans la machinisation des entreprises. Ainsi, ouvrier et patrons en seront tous deux gagnants et le gouvernement pourra garantir une paix sociale. De plus, une campagne de propagande devra faire l’écho de ce projet dans le peuple portugais.

Pour accompagner ces projets de développement , Fontes prévoit la creation de trois banques d'ici 1855-56, la Caixa Geral de Depósitos qui aura pour finalités la collecte des dépôts obligatoires ordonnés par la loi ou les tribunaux, le Crédito agrícola e industrial qui doit donner de l'impulsion à l'agriculture et à l'industrie, aussi les Caisses de Miséricorde existant depuis longtemps au Portugal afin de permettre aux agriculteurs de faire un prêt lors des disettes et des mauvaises récoltes sont supprimés au profit de cet banque. La vieille tradition  qui permettait aux paysans de rembourser leurs crédit en nature est supprimé aussi au profit d'un remboursement en numéraire. La troisième banque qui sera créer est le Fundo de Investimento qui aura pour but de gérer les actifs financiers venant de l'étranger et de faciliter le placement des investisseurs au Portugal.

La Subdivision territoriale

C'est en ayant adoptés la subdivision militaire du pays que le Duc de Saldanha, accompagné du géographe Amorim Girão, décida de reformé l'ancienne division en comarcas et provinícias avec l'adoption des provinces dites naturelles. Le pays sera subdivisés en 11 provinces ayant le même type de de paysages, climat et sols. Ces dernières seront dotés d'un corps exécutif avec la creation de Juntas de provincia et délibératif avec un  conselhos provinciais (conseil provincial). Ce principe va être adopter dans nos colonies d'outre-mer avec la creation  des Provinciais de Ultramar qui regrouperont le Cap-Vert, la Guinée, Sao Tomé e Principe, l'Angola portugais ( Divisé en 6 provinces) , le Mozambique portugais ( 7 provinces), Diu, Daman, Goa, Macoa et le Timor seront placés au sein de la Provincia da India.

En ce qui concerne les îles nationales de Madère et des Açores, celles-ci bénéficieront d'une autonomie régionale du fait de leurs éloignement et de leur caractère insulaire

Reforme agraire

C'est dans le cadre d'un vaste que programme qu'a été décidé la reforme de la subdivision territoriale et notamment dans le but de faciliter la reforme agraire qui va être lancée. Constant qu'une majorité des terres appartiennent toujours à une poignée de grands propriétaires et aussi pour pallier à la dépendance portugaise envers les importations céréalières que fut lancée la reforme.

Dans un premier temps, il est question de fournir aux paysans les plus démunis un terre qu'ils pourront cultiver eux-mêmes afin que ces derniers puissent faire un prêt au nouveau Crédito agrícola e industrial afin de développer leur exploitation avec l'achat de machines-outils et autres. Les grands propriétaires devront donc se résoudre à ceder une grande partie de leurs terres aux paysans qui les cultivaient jadis pour eux. Mais l'Etat octroiera une compensation à hauteur de 40% des pertes d'une part et  de leur accorder un prêt conséquent à un taux d’intérêts bas afin d'investir cette fois-ci dans l'industrie portugaise.

De plus, cette sorte d'expropriation ne concernera que les propriétés de plus de 143 acres et celles-ci sont concentrés en grande partie dans le Sud où sévi encore un régime latifundiaire. C'est le contraste Nord-Sud, dans le nord du pays on fait place à la micro-propriété et le sud les vastes propriétés. C'est ainsi que nous devons de mener une politique double, au Sud nous devront démembrer et  au nord remembrer.

Notre but est de trouver un équilibre qui rendrait meilleur la vie des paysans portugais et leur offrirait de quoi vivre de leurs cultures mais aussi laisser en place une certaine élite terrienne qui aurait les moyens de continuer d'investir dans l'agriculture. En effet, l'agriculture portugaise se doit d'atteindre l'autosuffisance d'ici 10 à 15 ans, pour cela nous devons augmenter la machinisation des moyens de production pour des rendements plus importants, développer notre agriculture dans les territoires d'outre mer (notamment le riz) et  levés les taxes douanières concernant le blé, le seigle  et le millet pour s'astreindre de la dépendance étrangère.

La culture du vin et du liège doit s'industrialiser car ce sont les domaines de pointe de notre agriculture. Les vignobles doivent recevoir des aides de l'Etat et les plantations de liège, dont nous en sommes les premiers producteurs mondiaux, doit continuer à être le produit phares de nos exportations en développant son industrie.

Education

L’état de l'éducation au Portugal est lamentable, une frange importante de la population est analphabète, presque 80%, c'est un chiffre ahurissant. C'est en faisant ce triste constat que le gouvernement de Saldanha et toujours sous l'influence de la Régénération que le slogan " régénérons l'enseignement" est né. Bien qu'ayant des institutions universitaires et collégiales d'un haut niveau, celles-ci ne sont réservés qu'aux plus riches. Le petit peuple lui ne peut espérer apprendre à lire et écrire qu'aux près des prêtres  mais l'enseignement n'est ni obligatoire ni généralisé. C'est ainsi que tout d'abord nous devront combattre le travail des enfants pour leur libérer du temps qui leur permettra de s'instruire. Dans un premier temps, les Eglises, couvents et monastères devront offrir aux enfants des paroissiens une à deux heures par jour un enseignement du portugais. Les patrons qui emploient des enfants dans les usines, mines etc devront s'acquittés d'une taxe qui ira financé le Ministère de l'Education afin que celui-ci commence son projet de création d'écoles publiques dans le pays.

Le combat contre l'ignorance, illettrisme et l’analphabétisme ne fait que commencé.
avatar
Baron
Baron
Messages : 18
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Reino de Portugal

le Sam 23 Juin - 12:55
Affaires économiques,Ministériodas Obras Públicas, Comércio e Indústria

Fontes Pereira de Melo, ayant parvenu a attirer les investisseurs étrangers peut commencé à propulsé le Portugal dans l'ère moderne. Dans un premier temps, la Prusse s'engage à investir sur les 6 ans à venir près de 5 millions de francs soit 833 333 francs par an qu seront investis dans ligne de chemins de fer reliant Lisbonne à Santarèm et qui au vue de cet investissement pourra continuer jusqu'à Castelo Branco et la frontière espagnole.

D'un autre côté, le Portugal s'engage à baisser les barrières douanières concernant les machines-outils prussiennes ainsi que leur charbon. Cet outillage sera nécessaire à la machinisation de l'agriculture et de l'industrie portugaise encore balbutiante. Parallèlement à cela, les institutions de crédit devront baisser leurs taux d’intérêts pour inciter le crédit et mener des campagnes publicitaires pour rendre celui-ci "à la mode".

Avec la constitution du premier chemin de fer portugais, le gouvernement crée l’entreprise publique qui devra gérer ceux-ci, c'est la Companhia dos Caminhos de Ferro Portugueses, le gouvernement portugais y injecte 2 millions de livres publiques et la compagnie a été ouverte aux investisseurs portugais et étrangers, le Ministre lui-même a investi 460 000 livres personnellement, les investisseurs britanniques investiront à hauteur de 40% du capital de départ. Cette entreprise devra débuter la pose d'une ligne ferré entre Lisbonne et Porto dès cette année. La ligne demarrera de Lisbonne et passera par Sintra-Mafra-Torres Vedras-Caldas da Rainha-Leira-Coimbre-Aveiro et enfin Porto.
Contenu sponsorisé

Re: Reino de Portugal

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum