Partagez
Aller en bas
avatar
Baron
Baron
Messages : 50
Date d'inscription : 04/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Palestine Mandataire

le Jeu 7 Juin - 10:55

Palestine Mandataire / Eretz Israel

Statut : Mandat de la société des nations exercé par le Royaume-Uni.
Dirigeant : Chaim Weizmann.
Religion : Judaisme, Islam, Christianisme.
Monnaie : Livre
Langue : Arabe, hébreux, anglais.
Superficie : 26 625,6 km²

Présentation :


Les noms de Palestine mandataire, ou Palestine sous mandat britannique, ésignent le statut politique proposé par la Société des Nations en Palestine en 1920 et établi à partir de 1923. Le mandat avait pour objectif la mise en place en Palestine d’un « foyer national pour le peuple juif sur la base du lien historique existant entre le peuple juif avec la Palestine dans le but de reconstruire leur foyer national dans ce pays. étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existantes en Palestine », tel que défini par la Déclaration Balfour de 1917 et repris dans les dispositions du mandat. La Palestine mandataire est le terrain d'un conflit de plus en plus violents entre Arabes et Juifs palestiniens dont les revendications nationalistes respectives ne peuvent pas être décemment conciliées par les Britanniques.
avatar
Baron
Baron
Messages : 50
Date d'inscription : 04/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Palestine Mandataire

le Jeu 7 Juin - 10:56
Garroff a écrit:(Ce post est censé arriver après le Britannique. La nomination d'un gouverneur juif en Palestine, mon autorisation à jouer la Palestine mandataire ainsi que les tenants et aboutissants de la nomination du gouverneur ont été discutée entre moi et le joueur britannique.)

Palestine Mandataire / Eretz Israel

Chaim Weizmann, leader sioniste.


1945. L’Allemagne et l’Italie ont capitulé. Les charniers de la guerre ont laissé place à la misère de l’occupation. La nation allemande, si « glorieuse » et « agressive », sous le régime nationaliste, est foulée aux pieds ; humiliée ; abaissée. Les camps sont libérés, d’est en ouest, on découvre des « camps de la mort », des « camps de travail », vestiges d’une solution finale que les Allemands ont tentés de cacher jusqu’à la dernière minute. Dans la folie germanique, cinq à six millions d’hébreux sont morts… Les Italiens, moins antisémite que leurs confrères germaniques, firent moins de victimes. Cela n’empêcha pas leur pays, lointain souvenir d’un empire romain à jamais perdu, d’être aussi humilié et rabaissé que l’Allemagne perdante. En Asie, lointaine, le Japon continue sa guerre « jusqu’à la dernière goutte de sang ! », pas un pas en arrière… Mais dix.  Ni l’holocauste germanique, ni l’antisémitisme, ni la guerre n’ont épargnée la Palestine, foyer des juifs, du peuple élu… C’est jusqu’en Palestine, qu’Hitler parti chercher des soutiens, notamment auprès du Grand Mufti de Jérusalem : Mohammed Amin Al-Husseini, nationaliste ; musulman et antisémite, partisan d’une solution finale qui causera sa perte.

La Palestine, aujourd’hui sous mandat britannique, est vouée à devenir le foyer du peuple juif. C’est une conviction que partagent maintenant aussi bien hébreux qu’occidentaux. Qu’il s’agisse de français, désireux de racheter l’honteuse collaboration de Pétain, de Britannique, protégeant le mandat, ou d’Américains, désireux d’installer un état partisan dans le Moyen-Orient. L’Eretz Israel verra le jour.

C’est en cette année 1945, en plein été, que les Britanniques, làs d'une Palestine mandataire, témoin d’un conflit de plus en plus violent entre Arabes et juifs palestiniens dont les revendications territoriales respectives ne font que s’entrechoquer, que les Britanniques concèdent la gouvernance du mandat aux juifs, de manière officieuse. Ainsi, Chaim Weizmann est nommé à la tête de la Palestine mandataire.

Qui est-il ? Chaim Weizmann nait en 1874 dans le petit village de Motal en Russie blanche, alors province de l'Empire russe, diplômé de chimie à l'université de Fribourg, en Suisse, puis enseignant à l'université de Genève puis à Manchester, il s'installe en Grande-Bretagne en 1904. Sujet de sa Majesté dès l'année 1910, il s'investit dans l'effort de guerre britannique et met au point un mécanisme de fermentation bactérienne permettant de produire de grandes quantités de substances telles que l'acétone. Rallié au sionisme dès les débuts, il participe au premier congrès sioniste de Bâle aux côtés de Herzl et devient un des chefs de file du mouvement. Il fonde son parti, la Fraction démocratique, qui milite en faveur du « sionisme pratique », et qui sera une des bases du parti des sionistes généraux, un parti sioniste libéral et modéré, qui sera créé au début des années 1920. Au cours de cette période genevoise, il fonde la première maison d'édition sioniste, Der Jüdische Verlag, puis s'attaque à l'un des projets qui lui tient le plus à cœur : la future création de l'université hébraïque de Jérusalem. De part sa contribution à l'effort de guerre britannique, il obtient en remerciement par Lloyd George (alors Minister of Munitions) l'appui britannique à la création d'un État pour les juifs et travaille alors avec Lord Balfour, également très concerné en tant que premier Lord de l'Amirauté, à la rédaction d'une déclaration favorable à l'établissement d'un « foyer national juif » en Palestine/Eretz Israël (Terre d'Israël en hébreu). Le 3 janvier 1919, il signe avec l'émir Fayçal ibn Hussein, futur roi d'Irak, un accord régissant les relations entre Juifs et Arabes au Proche et Moyen-Orient. La même année il déclare :« Nous demandons la possibilité de nous installer en Palestine et, quand nous serons la majorité, nous en réclamerons le gouvernement ». Dès 1920, il est à la tête de l'Organisation sioniste mondiale assumant la responsabilité de président par deux fois, de 1920 à 31 et de 35 à 46. En 1945, il se retrouve à la tête de la Palestine Mandataire comme « Commissaire de sa Majesté en Palestine Mandataire », une fonction de gouverneur, en soi.

Dès lors, il s’entoure de personnalités aussi bien de la droite sioniste comme de la gauche.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum